Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Only united will you prevail...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
27 mai 2017
Quelques parts dans le centre-ville

Azad observait la bâtisse que lui avaient désignée Alexia et Nathan, tapi à l’ombre d’une ruelle adjacente, il pouvait évaluer avec aisance la disposition des lieux. Il constata de nouveau ses lacunes en survie, il avait passé trop de temps à la Marion. Rien, absolument rien ne trahissait la présence d’éventuels survivants à l’intérieur de ces lieux. Et pourtant, ses seconds lui affirmait le contraire.

Ils les auraient suivi depuis quelques semaines déjà et aurait consacré une majeure partie de leur temps à les évaluer comme ils l’avaient tous les trois convenus. Les conclusions avaient vite abondée, il ne s’agissait pas de Raiders, ils survivaient tant bien que mal, et tenait à rester aussi isoler que possible. Une seule raison pouvait expliquer cette attitude, la peur qu’incitaient les terribles bourreaux de Salem.

"Vous êtes persuadés qu’ils sont là?"

"En principe oui. En tout cas, il vaut mieux. Il ne faudrait pas tomber dans une situation où nous pouvons être pris à revers. Surtout avec votre idée à la con",  maugréa Alexia.

Azad avait été flexible sur presque tous les points. Ils les avaient laissé explorer la région pour le compte des Offsprings et avaient effectué de l’excellent travail jusqu’à présent. Il les laissait disparaître plusieurs jours d’affiler sans nouvelles, chaque soir l’emmenant à prier ardemment pour que le Tout-Puissant leur accorde sa bénédiction et les ramène sains et saufs. Il ne voulait pas qu’il leur arrive du mal, surtout alors qu’il aurait chaque blessure sur la conscience étant donné le rôle qu’il avait dans la mise en marche de cette tentative de recrutement. Le seul détail qu’il n’avait pas mentionné en acceptant leur idée, c’était qu’il ne les laisserait pas initier le contact avec de nouveaux groupes une fois qu’ils étaient découverts, il préférait se laisser personnellement cette tâche délicate. Ce n’était pas par manque de confiance, mais bien simplement parce qu’il détestait d’avoir l’impression de les laisser prendre tous les risques tandis qu’il se faisait tranquillement trimballé d’une planque à l’autre. Il était peut-être le meneur des Offsprings, mais ça ne faisait en aucun cas quelqu’un de supérieur face à ses ex-compagnons de cellules.

Nathan était resté silencieux face aux commentaires de sa comparse, et il avait conservé un mutisme singulier depuis qu’ils étaient arrivés à proximité de l’enclave. Il n’avait été pas plus ravi de la décision de l’Iranien, mais avait su conserver ses protestations dans le domaine de l’étiquette comparativement à Alexia qui avait explosé.

"Tout va bien Nathan?"  Demanda Kamrane.

"Je ne sais pas Azad… Il y a quelque chose qui ne me rassure pas avec l’une de leurs membres. Elle est vraiment caractérielle si j’en juges par ce que ce que j’ai vu, vous envoyez en première ligne est carrément stupide."

"Nous en avons déjà discuté et je ne changerai pas d’idée. Concentrez-vous surtout sur eux. Comment les convaincre de nous rallier, c’est de cela dont il est question. C’est notre première tentative et il ne faut pas échouer. Il faut montrer à ce groupe ainsi qu’à tous les Offsprings que nous sommes capables d’y arriver."

Cela sembla rallier l’opinion générale. Même si le duo s’échangèrent un regard lourd de sous-entendus, ils n’ajoutèrent rien et reprirent leur observation des lieux.

Soudain, au moment même où ils conclurent leur courte discussion, du mouvement se fit voir sur la façade du bâtiment alors que la porte s’ouvrit pour dévoiler une silhouette, masculine. Il était armés, et l’œil perspicace de l’Iranien perçu rapidement qu’il était extrêmement anxieux, mais il était trop tard pour reculer, l’équipe de Holly avait attiré les infectés loin de leur position pour rendre la zone plus sécuritaire au vieil homme et il faudrait attendre de nouveau pour retenter d’établir le contact. Or, du temps, ils n’en avaient plus… Les Raiders étaient revenus.

Le grand maigrelet de dressa de toutes sa hauteurs, désarmé et les mains levées avant de sortir de la ruelle où il était caché. S’avançant vers ses interlocuteurs de manière bien évidente.

"Bon matin à vous." Débuta-t-il d’un ton calme et sobre. "Je me présente, Azad Kamrane, ravi de vous rencontrer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Points : 1581
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
27 mai 2017

Jennsen lançait un regard noir à son frère. Une fois de plus, Kelsey avait disparu sans laisser de message ou sans les avertir de ses projets. Victor soutenait le regard de sa sœur, mais au fond de lui, il n'en menait pas large. Il était partagé par l'inquiétude et la colère. Il savait qu'il n'avait pas à imposer quoi que ce soit à la jeune femme mais il s'estimait assez proche d'elle pour qu'elle le prévienne lorsqu'elle s'en allait vaquer on se sait où dans Salem. Surtout avec la recrudescence d'activité des Raiders dernièrement.

Riley était allé vérifier dans le complexe qui leur servait de planque et était revenu sans avoir trouvé quelque chose concernant Kelsey. Une chose était sûre, elle n'était pas dans le complexe où ils s'étaient installés.
Jennsen et Victor avait eut une discussion animée. Sa sœur jumelle était du genre très protectrice, voire paranoïaque. Elle n'avait pas appréciée quand Kelsey était allé faire une chasse seule sur le terrain du Golf. Surtout quand elle était rentrée le bras blessé. Une fois encore, la jeune femme avait défiée les instructions de sécurité de Jennsen. Quand Kelsey reviendrait, Jennsen l'engueulerait sans doute. Mais c'était une colère ressemblant à celle d'une mère pour son enfant quand celle-ci s'inquiétait de ce que son enfant pouvait faire.

Victor ne haussait jamais la voix avec Kelsey. Il l'aimait trop pour s'énerver réellement contre elle pour un tel motif. Il lui expliquait pourquoi son comportement était risqué et qu'elle devait être prudente et lui faire confiance en se confiant à lui quand elle voulait partir quelque part. En vérité, Victor mourrait d'inquiétude pour sa compagne. Il savait qu'elle n'était pas aussi solide que Riley, Jennsen ou lui. Bien sûr, elle avait des qualités et savait se défendre, mais elle avait une tendance nette à se mettre dans des situations dangereuses. S'il lui arrivait quelque chose, il aurait dû mal à se le pardonner.
D'un autre côté, Victor n'avait peut être pas était assez attentif à Kelsey ses derniers temps. Depuis l'annonce, par Caleb, de la mort d'un ami de Kelsey, d'un ami proche, elle n'était plus la même. Elle semblait perturbée.

- Bon, fit Victor. Je vais vérifier autour du complexe. Je pense que Riley et toi devraient venir également. Je pars devant.

En finissant de parler, il rangea son pistolet dans son holster. Il était chargé et prêt à faire feu. Depuis peu, ils craignaient une attaque des Raiders. De plus en plus d'activités de leur part s'étaient déroulés à Salem. Le groupe de Victor en avait vu certaines et s'était tenu à l'écart. Pour l'instant, à quatre, ils ne pouvaient pas faire grand chose pour frapper efficacement les Raiders.

Il ouvrit la porte et sortit à l'air frais. La journée était fraiche mais le printemps s'installait définitivement. Il regarda autour de lui un instant pour voir si Kelsey n'était pas en train de revenir. Il fit un pas quand une voix inconnue retentit et une silhouette se détacha à une petite distance de lui.

- Bon matin à vous. Je me présente, Azad Kamrane, ravi de vous rencontrer.

Et bah. Il y a en a qui rentre vraiment tout de suite dans le vif du sujet. La première réaction de Victor fut de se mettre à couvert derrière une voiture qui gisait à côté. Il n'était pas réellement accroupi derrière comme si une pluie de balle s'abattait sur lui, mais il était prêt à plonger en cas de guet-apens. Pour l'instant, le mec avait l'air pacifique.

- Euh... Salut, mec ! répondit Victor, surpris. T'es qui et qu'est-ce que tu fous par ici ?

Victor avait parlé d'un ton assez fort en espérant que Jennsen et Riley entendraient sa voix et seraient prévenu que des visiteurs étaient devant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
Sans grande surprise, l’homme fut instantanément inquiet de voir trois personnes en approche. Rares étaient les occasions de croiser d’autres survivants à Salem depuis que les Raiders étaient arrivés, et plus souvent qu’autrement la méfiance était de prime étant donné les chances qu’il s’agisse de personnes hostiles. Comme de fait, il s’était rangé près d’une des voitures nombreuses du stationnement prêt à la moindre éventualité.

Azad conserva une attitude calme et s’avança d’un pas de plus pour se rapprocher de Victor. S’éloignant de ses hommes et s’approchant d’une potentielle menace en un signe d’apaisement.

"J’étais le chef du groupe des Offsprings of Freedom de la Marion County Jail. Si vous ignorez de quoi il s’agit, c’était une prison pas très loin d’ici qui capturait les survivants des environs pour les transformer en esclave. Nous avons réussi à faire écrouler le régime qui y vivait et depuis nous survivons, probablement comme vous."

À la mention du nom du groupe, quelque chose s’était illuminée dans les yeux de son interlocuteur. Il sut instinctivement qu’il savait exactement de quoi il parlait et cela le conforta dans son approche. Maintenant, tout ce qu’il avait besoin de faire c’était de les convaincre qu’il était réellement celui qu’il prétendait et non pas un membre des Raiders en train de s’insinuer en douce.

"Ce que je fais ici est relativement simple à expliquer. Il y a une menace qui plane sur Salem. Un danger dont nulle n’est à l’abri et qu’on ne peut plus laisser prospérer sans rien faire. Avant que j’en dise plus cela dit je vais devoir vous demander une seule chose."

Il détestait vouloir jouer avec des demandes avant même d’avoir correctement assuré leur rapport de négociation, mais en restant dehors les zombis pourraient s’approcher et les attaquer continuellement. Pour le bien de cette tentative, il n’avait pas d’autre choix.

Il ne put s’empêcher de regarder de côté brièvement de chaque côté ses acolytes.

"Laissez-moi entrer de votre côté de la clôture. Mes alliés resteront du leur côté pour le moment. Dit l’Iranien dans le même ton sobre. Avant que vous ne répondiez, sachez qu’il s’agit là de votre seule opportunité d’entendre ce que j’ai à dire. Se déplacer à Salem est trop risqué et nous ne retenterons pas de vous contacter à nouveau. Si vous le souhaitez réellement, nous quitterons et vous ne nous reverrez plus jamais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Points : 1581
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Jennsen et Riley devaient être en train de se préparer et ils n'avaient rien entendus, ou alors attendaient-ils de voir comment la situation allait évoluer pour intervenir. Pour l'instant, le type avait l'air plutôt pacifique. Il conserva une attitude calme et sereine tout en avançant de quelques pas vers la position de Victor.
Ce dernier ne bougea pas, toujours prêt à parer au mieux à toutes attaques éventuelles. L'homme se présenta comme le chef des Offsprings of Freedom qui avait déclenché l'émeute de la Marion County Jail et permis l'évasion de la quasi totalité des prisonniers. Un bon point pour lui, même s'il était difficile de vérifier ses dires pour Victor qui n'avait jamais vu les chefs du groupe rebelle.

Pendant son incarcération, il avait entendu parler d'un réseau qui luttait pour renverser l'ordre établi dans la prison mais il n'avait jamais eu de contacts directs avec eux. Seulement des histoires, des rumeurs que des détenus avaient propagés.
Néanmoins, c'est bien "Offsprings of Freedom" qui avait été crié au début de l'émeute et à l'ouverture des cellules.
La fin de sa première phrase suggérait que le groupe survivait tant bien que mal dans Salem, comme l'équipe de Victor. Au moins, s'il disait la vérité, leur situation devait être aussi précaire que la leur.

Toutefois, malgré son envie de croire cet homme qui s'annonçait comme un allié naturel de par ses actions passées, il n'apportait aucune réelle preuve de son identité et de ses intentions. La prudence était de mise, surtout qu'un mec aussi important ne se risquerait pas à s'avancer à découvert sans un minimum d'assurance qu'en cas de conflit, il puisse bénéficier de protection.
Après un instant de silence, où Victor ne dit rien. Azad reprit son discours. Il était direct et aborda sans plus de préambule ce qui l'amenait ici. Il évoqua une menace qui planait sur eux tous et sur Salem. Une référence explicite aux Raiders. Mais alors qu'il était bien parti pour déballer sa proposition ou quoi que ce soit d'autres, il demanda à entrer dans le bâtiment qui servait de planque à l'équipe de Victor et précisa qu'en cas de refus, il s'en irait et qu'il n'y aurait plus de contact entre les Offsprings et les Rahl.

Victor hésita. C'était une décision lourde de conséquences... Azad ne devait pas être seul, de toute évidence, mais s'il était le seul à s'avancer et à entrer, ça restait gérable pour les trois survivants présents dans le bâtiment. De plus, il serait à leur merci en cas de pépin. Il décida d'accepter.
Dès que l'homme serait à sa portée, il le braquerai avec son pistolet pour parer à toute menace et le ferait entrer rapidement. A l'intérieur, il serait plus en sécurité et Azad n'aurait plus qu'à expliquer les raisons de sa venue à Victor, Jennsen et Riley. Sa jumelle allait encore péter une durite en apprenant la situation et en évaluant la portée d'une telle rencontre. Avec Kelsey qui vadrouillait où ne sait où, elle n'aurait pas la tête à la diplomatie...

- D'accord ! cria Victor. Avance toi lentement vers moi, je vais te faire rentrer. Au premier mouvement suspect de ta part, la partie s'arrête pour toi. J'ai pas envie de me battre avec toi, mais s'il le faut, je vais me défendre. Allez, go !

Victor affermit sa prise sur son pistolet. Il craignait toujours une embuscade et observait attentivement la rue. Il ne voyait pas grand chose de louche mais, sans doute, les compagnons d'Azad étaient-ils cachés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
Jusque-là ses comparses avaient réussi à maintenir leur sang froid devinrent manifestement fou de rage. Il n’était définitivement pas unanime avec l’idée…

"Mais franchement Kamrane à quoi tu joues bordel!" S’insurgea la jeune femme derrière lui.

D’un geste sec de la main, il la fit taire. L’Iranien n’avait pas quitté du regard l’homme qui lui faisait face de l’autre côté du grillage en fer forgé. Quelque chose lui disait qu’il n’avait fait qu’une partie du chemin. La curiosité de son interlocuteur avait définitivement été piquée, mais il ne l’avait pas encore assuré de sa bonne volonté. Une fois franchi le grillage, ce dernier serait en position de force. En fait, il aurait le chef des Offsprings littéralement à sa merci.

Malgré tout, le vieux renard sentait bien que les dés n’étaient pas encore jetés et il ne se démonta pas. Il faisait confiance à ses seconds et à ses capacités. Après tout il n’avait techniquement rien qui menaçait le groupe vivant dans le bâtiment.

Il ne fallait pas être un génie pour voir l’avantage indéniable que Azad donnait volontairement au Phoenix et le Rahl avait heureusement la présence d’esprit de s’en rendre compte.

"D'accord!" cria Victor qui sauta sur l’occasion non sans avoir pris une sérieuse minute pour réfléchir. "Avance toi lentement vers moi, je vais te faire rentrer. Au premier mouvement suspect de ta part, la partie s'arrête pour toi. J'ai pas envie de me battre avec toi, mais s'il le faut, je vais me défendre. Allez, go!"

Sous sa demande, il fit quelques pas vers la porte avant que les deux autres ne protestent. Alexia fit même un pas en avant, mais Nathan la retint du bras. Si elle faisait quoi que ce soit, rendu à ce point, cela pouvait être interprété d’un million de façons, pas nécessairement positives…

C’est donc impuissant qu’ils durent regarder lentement leur chef s’approcher de la clôture que Victor ouvrit et qui l’escorta rapidement vers l’intérieur du grand bâtiment, non sans avoir refermé la porte derrière lui. Pour l’instant il était prêt à coopérer et à ne pas demander à ce que le duo soit admis à l’intérieur du stationnement protégé par la barrière de métal noir. Cependant, il était clair qu’il mettrait lui-même fin aux pourparlers s’ils ne les laissaient pas se mettre à l’abri.

"Chaque chose en son temps," se dit-il alors qu’il pénétrait à l’intérieur de l’immeuble.  

En entrant dans la planque de ces survivants, il se sentit un peu comme chez lui. Le décor de l’endroit avait beaucoup de points similaires avec leur propre abri. Une allure de camp de réfugiés avec des lits de fortunes, des caisses qui traînent, des débris épars et une atmosphère sombre de par le manque de luminosité. Les vitres des portes d’entrée et les quelques fenêtres étant les seuls espaces par où pouvaient passer les quelques rayons de soleil que le ciel immaculé ne voilait pas aujourd’hui.  

Une fois au centre de ce qui était leur aire de vie, l’Iranien avança de quelques pas pour se mettre à distance de l’arme que Victor n’avait pas déplacée de sa tête, prêt à s’en servir comme il l’avait promis.

"Maintenant," reprit-il en se tournant face au jumeau avec les mains toujours sur chaque côté de la tête. "Venons-en à ce qui nous intéresse tous. Je vais répondre à toutes vos questions dans la mesure de mes connaissances."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Points : 1265
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Kelsey avait disparu, nous nous étions dispersés pour la chercher dans l'enceinte lorsque j'entendis mon frère se faire interpellé. Lui et son interlocuteur étaient hors de vision. Je décidai de rentrer à l'intérieur et de m'équiper lourdement, puis je pris la direction du toit. Je pût alors entendre une partie de la discussion et découvrit avec la hauteur un homme et deux de ses comparses en retrait. Le premier s'était avancé mains à découvert vers l'enceinte de notre planque.

Ainsi Azad ressemblait à cela, comme un le dit souvent des hommes influents dont on a pût entendre parlé : Je le pensais plus grand.

Après une courte discussion Victor lui indiqua qu'il était libre d'entrer, seul, pour discuter. Riley émergea à ce moment là sur le toit également et d'un signe je lui montrai le manège se déroulant en bas. Alors que mon frère refermait le portail derrière notre visiteur je demandai à Riley de rester ici et d'abattre toute personne tentant de pénétrer l'enceinte sans notre consentement, qu'ils soient des hommes d'Azad ou non.

Je descendis ensuite rapidement avec tout mon équipement jusque dans la salle commune. Victor était déjà présent avec Azad, le maintenant en joue. Il me tournait le dos pour l'instant mais je croisais le regard de l'Offspring of freedom. Je sentis qu'il m'étudiai, et si ses acolytes avaient bien fait leur boulot il avait dû entendre parler de moi. Il était logique de penser que leur présence ici était dû à un espionnage et donc qu'ils avaient un certains nombre d'infos sur nous. Il me semblait que son regard s'était légèrement assombri en me découvrant. Pas besoin d'être un génie pour en deviner la raison.

-Monsieur Kamrane, si vos espions ont bien fait leur travail je n'ai pas besoin de me présenter. Ou alors il faudra qu'ils révisent leur sens de l'observation, dis-je en désignant vaguement mon visage.

Je m'approchai de mon frère et mis la main sur son arme pour la faire baisser. Il sembla légèrement surpris, après tout j'aurais été la première à abattre un inconnu sans plus réfléchir s'il s'était présenté à notre porte. Une chance que ce fût Victor qui était présent, je suppose.

Prenant la main sur mon frère en terme de parole je pris le parti de faire vite.

-J'ai une citation pour vous Azad : “Ceux qui sont pour la liberté et contre l’agitation sont des gens qui veulent avoir la pluie, mais pas le tonnerre.” Vous avez 5 minutes pour nous donner toute les informations que vous jugez nécessaire à notre alliance contre les Raiders, car c'est la seule raison valable de votre présence ici. Dans 5 minutes nous partons chercher notre membre manquant, quoi qu'il advienne.

Victor savait maintenant que nous n'avions pas trouver signe de Kelsey dans le complexe. J'avais également remarqué qu'il manquait son équipement standard. Elle était donc partie seule. Et il était clair et net que Kelsey passerait avant la menace des Raiders dans l'ordre de nos priorités.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
Il s’attendait à ce que ce soit l’homme lui faisant face qui lance la première question, mais c’est l’apparition soudaine d’une femme jaillissant des ténèbres se déployant derrière Victor qui saisit la première la perche tendue. Du moment où il vit la femme s’approcher, son regard acéré avait commencé à la détailler de la tête au pied et il ne put réprimer ses traits de se durcir momentanément.

"Ainsi c’est elle dont Nathan parlait… Effectivement entre ça et un chien enragé, la différence est mince."

Elle était d’une grande taille, globalement très bien charpentée et aux regards aussi durs que celui du vieil Iranien. Elle avait des allures d’un prédateur. Dangereuse, scarifiée, mais également, et ça il en était persuadé, imprévisible... Convaincre l'homme serait simple, elle… Rien n’était joué clairement.

"Monsieur Kamrane, si vos espions ont bien fait leur travail je n'ai pas besoin de me présenter. Ou alors il faudra qu'ils révisent leur sens de l'observation."

"Qu’est-ce que ça veut dire…?" S’interrogea Azad en haussant un sourcil.

Non seulement connaissait-elle le nom son nom, mais elle laissait entendre qu’il devrait la connaître aussi. Étrange, il ne savait même pas à qui il avait à faire…

Comme pour confirmer le caractère imprévisible qu’il pensait avoir décelé, ce fut elle qui descendit l’arme de son comparse et il lui apparut maintenant clair que les deux personnes n’étaient pas que de simples alliés de survie, ils étaient parentés.

"Intéressant."

"J'ai une citation pour vous Azad : “Ceux qui sont pour la liberté et contre l’agitation sont des gens qui veulent avoir la pluie, mais pas le tonnerre.” Vous avez 5 minutes pour nous donner toute les informations que vous jugez nécessaire à notre alliance contre les Raiders, car c'est la seule raison valable de votre présence ici. Dans 5 minutes nous partons chercher notre membre manquant, quoi qu'il advienne."

En l’entendant, un léger sourire étira ses lèvres.

"Vous avez la langue bien affûtée. Qui vous parle de laisser le tonnerre de côté? J’ai participé la révolution Iranienne alors que tu n’étais probablement même pas née… J’ai orchestré l’émeute qui a mis fin à la Marion et qui vous a permis de vous échapper. Après tout, si vous me connaissez, c’est que vous deviez y être, je me trompe? Alors, ne m’apprenez pas à lutter pour la liberté, je sais pertinemment en quoi cela consiste et les conséquences qu’elle engendre."

Cette petite mise au point effectué, il joignit ses mains derrière son dos et leur fis dos en faisant deux pas avec un air réfléchi.

"5 minutes n’est-ce pas? Bon et bien aussi bien sauter rapidement sur les bases. Je vais vous dire ce que je sais, ou du moins, ce que je crois savoir et vous me confirmerez si je suis dans la bonne direction." Commença le vieil homme maigrelet toujours dos à eux. "Vous savez qui sont les Raiders, et par extension ce qu’ils ont fait, et ce qu’ils font. Vous avez donc dû être capturé durant le mois de mars puisque je ne me souviens pas vous avoir aperçu à la Marion durant les nombreuses années que j’y ai passées. Ainsi vous êtes probablement de ces survivants malchanceux qui ont été raflés, et vous ne pouvez pas être autre chose que des Safepointiens puisque tous les autres groupes de Salem étaient détruits avant que la rafle des Raiders ne commence pour grossir le troupeau de la main d’œuvre de la prison."

Il laissa le silence planer quelques secondes. N’ayant aucun commentaire venant de leur part, cela voulait dire qu’il avait visé relativement juste. Tant mieux, si c’était le cas, il n’aurait pas à jouer aux devinettes et aux cachoteries plus longtemps.

Faisant volte-face pour jauger le frère et la sœur Rahl, il poursuivit sur sa lancée.

"Ce que j’ai à vous proposer c’est effectivement une alliance pour vous protéger des Raiders. Mon groupe est le plus grand de Salem et nous nous sommes mis à recruter tous les survivants errants ayant fui lors de la révolte et souhaitant se rallier à nous pour essayer de leur résister. Car, ne vous faites aucune illusion. Vous ne pourrez pas leur résister s’ils vous trouvent, et ils vous trouveront soyez-en sûr… Après tout si vous avez été envoyé à la Marion c’est que vous le savez au fond de vous pas vrai? Ce que je peux vous offrir c’est du support, des abris, et une possibilité de les combattre, voire même de, de leur survivre… Mon alliance, je vous la propose dans votre propre intérêt. Vous êtes, de nous deux, le parti qui en a le plus besoin et je suis persuadé que vous le comprenez aussi bien que moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Points : 1265
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
J'avais écoute l'homme me parler avec conviction, il était à la fois moralisateur sur certains points, très charismatique et il savait frappé juste avec ses mots. Il avait bien évidemment raison. Nous avions un groupe plus grand lorsque les Raiders avaient frappé à notre porte. L'école était devenu un vrai champ de bataille. Quinn une gamine cinglée mais diablement inventive avait piégé de nombreuses salles et couloirs pendant que nous repoussions la première vague. L'assaut avait duré plusieurs heures. Nous reculions couloir par couloir, salles par salles, jusqu'à ce que seul moi et mon frère soyons encore en vie, à cours de munitions et épuisés. Malgré les pertes que nous leur avions occasionnés ils nous avaient fait prisonnier alors que nous attendions une exécution sommaire. Cet homme venait à nous avec une occasion de leur rendre la monnaie de leur pièce.
Il nous avait trouvé, il avait trouvé d'autres groupes, et probablement un grand nombre de safepointiens. Et visiblement il ignorait pas mal de chose à notre sujet. Sans fausse modestie nous étions des atouts sans qu'il le sache. Premièrement je suis une médecin expérimentée et maintenant habituée à soigner des blessures de guerre. Avec un semblant de volonté je pourrait fournir à cet homme un hôpital de campagne opérationnel en formant ses futurs membres. Il était néanmoins possible qu'il dispose déjà de personnel qualifié dans ce domaine. Mais notre principal atout provenait d'un passé bien plus sombre. Je me décidais à parler avant mon frère. Je savais qu'il accepterait le marché et que si je m'y opposais il ferait tout pour me convaincre, alors autant ne pas perdre de temps.

-Vous avez raison sur de nombreux points et vous êtes visiblement quelqu'un habitué à commander, à être suivi et respecté. Je vous respecte déjà d'avoir osé nous approcher d'un tel manière, et croyez moi il y a peu de gens en vie sur cette terre qui peuvent se targuer d'avoir obtenu mon respect un jour.

Je fixais mon regard dans celui de Azad et je continuais d'une voix calme. Mon frère était à l'heure actuelle sans aucun doute extrêmement soulagé de me voir prendre les choses de façon diplomatique.

-Notre alliance est évidente et vous le saviez en venant ici, seuls des fous n'accepteraient pas une telle offre après avoir vu de quoi les Raiders sont capables. Mais vous manquez d'informations à notre sujet. La plupart des safepointiens nous haissent. Ils pensent sans doute que nous sommes responsables de la destruction de Safepoint.

Je fis un geste théâtrale m'englobant moi et mon frère.

-Vous avez devant vous ce qu'il reste de la cellule dissidente au conseil de Safepoint anciennement connus sous le nom de la Brigade du Phoenix. Et accessoirement deux experts en guérilla par la force des choses. Je suis également médecin de combat si l'on peut dire ça ainsi et mon frère est un très bon mécano. Nous avions pour habitude de nous battre a 1 contre 100 au moins. Je sais que vous calculez déjà les possibilités que cela peut vous offrir. Victor est un leader né si vous lui laissez une occasion de le prouver. Ce n'est pas mon cas mais j'ai d'autre utilité et je pense que vous devinez aisément lesquelles bien que cela puisse heurter votre part d'humanité. De nombreuses personnes de Safepoint risquent de vous reprochez une alliance avec nous. La question qui se pose est donc la suivante : Notre recrutement vaut-il les problèmes qu'il risque de vous causer ?

Je sentis à côté de moi Victor se crisper, il devait se demander ce qu'il me passait par la tête de révéler tout ça..

-Mon visage est facilement reconnaissable. Mon frère est également connu de nombreuses personnes. Il y aurait donc eu des tensions évidentes pouvant mettre en jeu un plan crucial ou je ne sais quoi d'autre. Il est donc préférable pour tout le monde que vous compreniez bien ce que nous pouvons vous apporter tout comme les inconvénients de nous avoir avec vous. Je vous laisse seul juge. Je vous demande juste de vous décider rapidement car notre sœur est portée disparue et que nous n'irons nul part sans elle.

Mon regard et ma voix était redevenues glaciales en pensant à la disparition de Kelsey.

-Et vous pouvez me croire sur parole, vous ne trouverez personne d'aussi acharné que nous pour se battre contre les Raiders. Et malheur à eux s'ils ont notre sœur.

Je connaissais mon frère mieux que quiconque et je savais qu'il frémissait déjà de ce que je pourrais faire si Kelsey avait été blessé par quelqu'un à cette personne là. Et je savais aussi que ce qui le terrifiait le plus était qu'il suivrait sans doute alors la voie que j'avais commencé à tracer et qu'il redoutait d'y perdre son humanité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Points : 1581
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
La conversation continua entre Jennsen et Azad. Victor resta silencieux sans trop intervenir même si parfois l'envie le tenaillait. Il ne voulait pas interrompre sa sœur qui faisait preuve de diplomatie, pour une fois. De plus, elle exposait à peu de choses près les mêmes éléments que Victor aurait avancé s'il avait mené la discussion.

Alors que le jeune homme se détendait, il fut surpris que Jenn explique à leur visiteur leur passé à Safepoint en tant que rebelle à l'autorité du Conseil de Safepoint. Vu le nombre de rescapés des convois en provenance de l'ancienne enclave de Central City, ils évitaient généralement de le crier sur les toits. Sa jumelle expliqua qu'ils avaient acquis des compétences pouvant se révéler très utile dans la situation dans laquelle ils se trouvaient confrontés avec la menace des Raiders sur Salem.
Victor sentait là une occasion, une chance de faire la différence. Salem pouvait être un point de départ de quelque chose de plus grand. Si ce Azad avait réuni autour de son groupe un grand nombre de survivant, il ne suffirait que d'un peu d'organisation, un plan pour neutraliser les Raiders pour survivre. Et du matériel. Beaucoup de matériel. Cela était la faiblesse de chaque groupe de survivant ou même d'individus solitaires. Tandis que les Raiders semblait avoir des armes, des munitions, des véhicules et de la nourriture à profusion, les survivants de Salem, originaires ou non de Safepoint, vivotait difficilement et chaque jour apportait son lot d'incertitudes.

L'Union fait la force comme on dit. Un petit groupe de quatre personnes ne ferait guère de mal aux Raiders, tout comme l'ancienne Brigade du Phoenix n'avait rien pu faire malgré la fortification de l'école et une équipe plus entrainé.
Jennsen évoqua l'idée que nombre d'anciens safepointiens risquaient de ne pas apprécier la présence des Rahl... Peut-être, peut-être pas. Si jamais Azad changeait d'avis à cause de cela, ils perdraient une belle occasion de ... construire quelque chose de mieux que Safepoint.

Victor fit une grimace gêné quand sa sœur jumelle le présenta comme un leader né. Il n'était pas du genre à se vanter, ni à tomber dans la prétention. Il faisait du mieux qu'il pouvait et souvent prenait sur lui de coordonner les actions des autres ou même de proposer des plans d'actions. Il était conscient qu'il prenait souvent une position de commandement dans nombre de situation, mais c'était comme ça, voilà tout. Personne ne lui contestait l'autorité, alors il continuait.

Malgré tout l'enthousiasme d'une telle proposition, Victor trépignait. Kelsey vadrouillait on ne sait où sans avoir prévenu personne et depuis un petit moment désormais. Il n'aimait pas cela. Elle était perturbée depuis qu'elle avait appris la mort de son ancien ami William et partait souvent sans prévenir explorer telle ou telle partie de la ville.

- Jennsen a raison, lança Victor. Nous devons nous mettre à sa recherche. Je m'inquiète pour Kelsey.

Victor lança un regard à sa sœur indiquant que la conversation ne devait pas s'éterniser.

- Écoutez, Azad, votre offre est très intéressante et l'occasion de résister aux Raiders, voire de les neutraliser est pour nous quelque chose que nous ne pouvons refuser. Nous vous aiderons. Mais pour le moment, l'une des notre est probablement en danger et je compte bien aller la secourir !

Sur ce, Victor ramassa son équipement et alla se placer près de la porte, près à partir à la recherche de la jeune femme rousse qui l'accompagnait depuis son évasion de la Marion County Jail. Il n'arrivait pas vraiment à se concentrer sur la conversation et sur ses enjeux immédiats. Il avait un mauvais pressentiment sur la petite virée de Kelsey. Son poing se serra en signe de frustration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
Ses arguments semblaient avoir eu leurs effets. Ses deux interlocuteurs soupesaient ses dires avec gravité, intrigués de savoir ce qu’un vieil Iranien était réellement venu faire par chez eux un si beau matin.

Étonnamment, ce fut la jeune dame qui ouvrit la bouche en premier. La mise au point paternaliste qui lui avait fait pour remettre les pendules à l’heure concernant ses intentions avait eu l’effet escompté, à savoir reconsidérer le caractère d’Azad qui n’avait rien d’un utopiste. Elle n’hésita pas à faire part de son admiration devant l’acte téméraire qu’il avait tenté, de se présenter devant eux en toute franchise. Était-ce signe d’un succès?

"Espérons-le…"

Comme pour exaucer ses souhaits, elle confirma que l’alliance serait forgée. Cependant, elle ajouta un bémol qui fit hausser le sourcil d’Azad. Qu’avaient-ils à se reprocher pour penser qu’ils étaient haïs de tous les autres Safepointiens?

"Ils pensent que nous sommes responsable de la destruction de Safepoint"

"Now… That’s interesting."

Il n’eut pas à patienter bien longtemps pour en connaître la raison, la jeune femme se lança tout de suite dans une longue explication. Ainsi ils avaient eux-mêmes lutté contre un gouvernement. Les raisons derrière leur choix étaient toujours sous silence cela dit. Curieux… Cependant, il n’avait pas le temps de s’y attarder, des informations beaucoup plus pertinentes suivirent à propos de leurs compétences respectives. Malheureusement pour Victor, des mécanos, il y en avait dans les Offsprings, mais concernant les soins, mis à part Éva, l’ancienne infirmière de la Marion, il n’avait personne qui était du calibre d’un médecin de guerre. Les possibilités qu’offrait la sœur du duo étaient très intéressantes.

Perspicace, Jennsen devina que l’esprit du vieil Iranien s’était déjà envolé vers les projets possibles que cette addition offrirait aux Offsprings une fois qu’ils seraient intégrés dans le système. Cependant elle lui ramena très vite les pieds sur terre. Elle estimait qu’il y avait des risques à les accueillir et qu’Azad était le meilleur juge à ce propos. Plus important encore, elle lui rappela que l’arrivée impromptue des Offsprings les avait empêchés d’aller à la recherche d’une des leurs, maintenant portée disparu depuis quelques heures maintenant.

Victor enchérit rapidement sur la perche tendue par sa sœur pour confirmer le principal point à retenir de cet entretien. L’offre d’Azad était acceptée, dorénavant, il pourrait les compter dans le lot des personnes prêtes à lutter activement contre les Raiders. Et cela, en lui-même était une victoire autant symbolique que concrète pour le vieil homme.

Un sourire naquit sur les lèvres de Kamrane en plissant son visage ridé par les années.

"Vos inquiétudes étaient peut-être vraies du temps où vous demeuriez dans cette lointaine Safepoint, mais ceux de vous qui ont survécu à l’exode, à la rafle et à la révolte de la prison doivent se compter sur les doigts de la main. N’avez-vous pas perdu vous-mêmes plusieurs de vos hommes si j’en crois ce que vous m’avez dit? Imaginez alors si on parle de civils non entraînés et désorganisés… J’ai bien peur de vous dire que vous êtes peut-être les derniers survivants de cette enclave. À preuve, lorsque nous sommes arrivés ici mes collègues et moi-même, nous ne pensions même pas que vous étiez des Safepointiens. C’est ce que j’ai déduit, mais j’aurais bien pu me tromper. Vous êtes le premier groupe que nous tentons de recruter ainsi, et je vous assure donc qu’il n’y a pas d’autres Safepointiens parmi nous. Si nous en croisons par la suite, ils auront le même choix que vous avez eu, accepter ou refuser. Ce sera à eux de décider si la rancune qu’ils pourraient encore avoir envers vous surpasse leur volonté de survivre."

Il savait bien que le temps pressait pour le duo et il les avait déjà retardés depuis quelques minutes déjà. Néanmoins, la précision qu’il venait de faire lui semblait capitale. Cette « brigade » était la première à s’être alliée aux Offsprings, et aucun problème en provenance de Safepointiens belliqueux ne viendrait du groupe d’Azad. Il jugeait impératif de le préciser.

Conscient de l’empressement qu’ils avaient de partir, l’Iranien conclut donc l’échange.

"À la lumière de cela, je suis bien heureux de pouvoir dire « marché conclu »" , dit-il en tendant la main à Victor qui la serra en toute franchise. "Je ne vous retarderai pas davantage. Je veux simplement mentionner brièvement ce que nous allons faire. Vu la situation, je vais devoir quitter les parages, mais j’enverrai mes hommes vous recontacter dans les prochains jours avec les détails concernant l’intégration de votre zone à notre réseau d’abris. Je vous enverrai un de mes meilleurs éléments, Holly Sanders. Faites-lui confiance, elle vous mettra au courant de tout une fois que vous aurez la tête tranquille. Finalement, afin que vous puissiez œuvrer le plus tôt possible à aider notre cause, je vais vous demander de garder l’œil ouvert à tout autre survivant isolé. Il y a environ 3 semaines, nous avons capturé un Raider et l’avons interrogé pour en savoir plus sur eux. Il n’était qu’un simple fantassin, blessé de surcroît et qui est mort par ailleurs. Il n’avait rien à nous dire sur leur organisation ou leurs ressources, mais il possédait tout de même une information très intrigante. Leur chef, Jericho serait venu spécifiquement à Salem à la recherche d’un survivant que nous recherchons activement depuis, et je vous demanderai de faire de même dès que vous le pourrez, ce serait un certain « Caleb ». Si jamais vous le trouvez, il vous faudra l'amener à notre QG le plus rapidement possible"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Points : 1265
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
J'observais la réponse et la réaction de mon frère avec une légère inquiétude. Il était vraiment sous pression à cause de la disparition de Kelsey, ce que je pouvais facilement comprendre d'autant plus vu leur relation depuis maintenant un certain temps. Je m'en réjouissais mais j'espérais également qu'il saurait garder la tête froide selon les circonstances car l'amour qu'il portait à Kelsey pourrait bien le faire tuer s'il se mettait à agir en suivant uniquement ses sentiments. J'aurais à discuter de ça avec lui plus tard. Pour l'instant je me concentrais à nouveau sur Azad.
Il n'y avait pas de Safepointiens dans son groupe, pour l'instant, et il est vrai que la menace des Raiders surpassait largement la notre qui était en plus totalement fictive car nous n'avions rien à voir avec la destruction de Safepoint.

Ce que Azad oubliait de mentionner, peut être par manque d'informations, était qu'il y avait de nombreux militaires, membres du HAVOC, ou encore ancien chasseurs de primes n'ayant pas rejoins le HAVOC parmis les Safepointiens, sans compter de petits groupes de mercenaires. Et que tout ce beau monde avait fait route vers Salem. Ils étaient entrainés et équipés et si certains avaient atterri à la Marion et s'étaient échappés ils avaient les moyens de créer des groupes d'une efficacité certaine.

Il parla ensuite de nous envoyer un de ses meilleurs élément, une certaine Holly Sanders et je hochais machinalement la tête peu préoccupée pour l'instant par les aspects techniques de notre alliance.

-Leur chef, Jericho serait venu spécifiquement à Salem à la recherche d’un survivant que nous recherchons activement depuis, et je vous demanderai de faire de même dès que vous le pourrez, ce serait un certain « Caleb »

Alors qu'il finissait de prononcer sa phrase je vis les yeux d'Azad s'écarquiller en voyant l'expression de mon visage changer sous l'effet d'une surprise non contrôlé tellement l'information qu'il venait de me donner était inattendu. Je ne pût que lâcher un "Merde" bien senti, à la fois vis à vis de Caleb et parce que je m'étais laissé surprendre et que j'avais donc trahi que j'avais en ma possession certaines informations.

Azad me fixait intensément et je sentais qu'un nombre incalculable de questions tournaient dans sa tête.

Je poussais un long soupir tout en réfléchissant à vive allure avant de répondre.

-Je vais être concise. Cet homme est en vie grâce à moi. Avant tout autre complément d'informations à ce sujet là vous allez m'expliquer ce que vous savez ou pensez savoir, que ce soit simplement des hypothèses ou des déductions. Vous allez également m'expliquer ce que vous savez sur Jericho et les raiders en général. Que je puisse me faire mes propres idées. Et pour terminer ce que vous comptez faire de Caleb si vous le trouvez.

Je ne savais pourquoi mais j'avais des réticences à livrer Caleb aux Offsprings sans savoir leurs intentions à son sujet. Je ne voulais pas avoir fait confiance à quelqu'un et lui avoir sauvé la vie pour l'envoyer à la mort ou à la torture. En réfléchissant à ce qu'il nous avait raconter lors de son passage parmi nous l'hypothèse prépondérante que je me faisais à son sujet était qu'il avait en sa possession une information intéressant Jericho mais que Caleb ne soupçonnait pas que cette informations pouvait mettre sa vie en danger ou intéresser quelqu'un comme Jericho. Je me trompais peut être. Dans ce cas je serais la première personne à qui Caleb devrait des explications car il nous avait mis en danger de mort avec Jericho à ses trousses en restant chez nous sans nous prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Points : 1581
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Victor était impatient de se mettre en route et n'écouta que distraitement les détails que Azad donna à sa sœur. Il ne savait pas trop comment se passerait cette alliance avec le groupe des Offspring of Freedom, mais selon lui, ça ne pouvait qu'améliorer leur sort et les aider. Toutefois, il ne voulait pas être un bon petit soldat auquel on donnait un ordre sans possibilité de discuter.
De toute façon, avec le petit discours sur ce qu'ils avaient fait à Safepoint, Azad devait savoir à quoi s'attendre.

Quant aux safepointiens, seuls les membres du HAVOC, l'ancienne police de l'enclave de Central City et quelques chasseurs de primes connaissaient leurs visages. Les autres survivants avaient dû oublier leurs visages s'ils les avaient vus quelque part. De plus, ils avaient d'autres soucis en ce moment, comme survivre à Salem et échapper aux Raiders de Jéricho.
Quand Azad mentionna la recherche d'un survivant dénommé Caleb par Jericho et par les Offspring, le regard de Victor se fixa sur celui de sa soeur. Il remarqua que celle-ci avait été prise au dépourvu par cette annonce et sa réaction montra clairement que le groupe des Rahl avait des informations à ce sujet.

Le jeune homme étouffa un petit gloussement. Si les Offspring s'étaient montrés un peu plus tôt, peut être aurait-il eu la chance de tomber sur Caleb avec eux. Le vieil homme attendait silencieusement que Jennsen précise sa réaction mais il était visible pour Victor, qui s'était rapproché, qu'il avait de nombreuses questions.
Que fallait-il faire ? Tout lâcher comme ça pour prouver leur bonne volonté ou essayer de monnayer les quelques informations qu'ils avaient en échange d'autres informations ? Bien évidemment, ils allaient marchander. De toute façon, avec Jenn, il était hors de question de donner des informations gratuitement.

Comme Victor l'avait deviné, Jennsen expliqua rapidement qu'il connaissait Caleb et lui avait sauvé la vie il y a peu. Mais avant de continuer, elle exigea d'Azad de répondre à ses questions. Les réponses pourraient apporter une compréhension plus globale de la situation aux Rahl, mais avaient-ils réellement le loisir de s'attarder tandis que Kelsey courrait un danger seule dans Salem ?
En y repensant, Victor était frustré et un peu déçu qu'elle ne les ait pas prévenu qu'elle sortait. Comme si elle pensait qu'ils n'auraient pas compris ou n'auraient pas voulu... Il savait qu'elle avait un passé difficile et comprenait qu'elle ait des difficultés émotionnelles sur ces choses là. Mais dans un groupe de survivant, la confiance était le principal moteur de la survie à long terme.

Le Rahl était conscient que sa jumelle et lui s'étaient endurcis d'une manière très forte depuis l'apparition des mort-vivants. Kelsey n'avait pas eu un tel loisir. En d'autres circonstances, il aurait été fier d'elle en la voyant s'aventurer seule dans la ville. Mais actuellement trop de menaces planaient sur eux pour s'isoler de la sorte.

Victor fixa son regard sur Azad. Ce dernier pesait les mots qu'il allait dire. Avant qu'il ne put répondre à Jennsen, le jeune homme pris la parole :

- Si on doit travailler ensemble, il vaut mieux que vous nous révéliez ce genre de chose. Nous n'allons pas livrer des informations sur un survivant sans nous assurer le sort qu'il risque avec la divulgation de ses informations...

Victor était perplexe. Pourquoi les Raiders cherchaient-ils Caleb ? Qu'avait-il ? Que savait-il ? D'ailleurs, les objectifs des Raiders restaient totalement hors de portée de la compréhension du jeune homme depuis leur apparition et cela était problématique car la lutte contre eux en était d'autant plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 1045
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
Azad pensait en avoir fini avec cette rencontre vu la hâte qu’avait son auditoire de partir à la recherche de leur amie. Ce qui avait commencé par un haussement de sourcil à la surprise indéniable qui apparut sur les traits de la sœur du duo tourna à un ébahissement total. Il connaissait l’homme qu’il recherchait!? Mieux encore il l’avait soigné! Cela voulait dire qu’il devait être ici même, dans ce bâtiment.

Il avait laissé Jennsen et Victor répondre sans les interrompre à une seule reprise, bien que l’envie ne lui manquait pas. Ce n’est que par les vestiges d’une politesse maintenant désuette qu’il resta muet pour entendre leur version. Il comprenait aisément la raison derrière leurs réticences et leurs hésitations, mais il devait à tout prix les lever. S’il pouvait repartir avec ce Caleb au QG, ce serait une triple victoire pour les Offsprings. Un premier contact, une première alliance et l’accomplissement de leur objectif actuel, ni plus ni moins…

Dès que Victor se tût, l’Iranien enchaîna aussitôt.

"Il est clair que nous aurions fait part de ce que nous savons plus en détail si vous m’aviez dit cette information plus tôt, mais comment l'auriez-vous su... Je comptais vous envoyer Holly pour couvrir cet aspect dans quelques jours, mais si vous avez ce Caleb parmi vous, il faut à tout prix le sécuriser à notre QG. Je sais que ce n'est pas ce que vous voulez entendre, mais croyez-moi sur parole, nous ne savons rien encore des Raiders, ou de ce Jericho. Nous ne savions même pas que c’était le nom de leur leader jusqu’à il y a encore quelques jours, et nous commençons à peine notre recrutement. Nous avons eu un coup de chance inouïe en attrapant ce Raider, rien de plus. En fait, j’avais plus peur que ce Jericho nous découvre plus rapidement."

Il avait blêmi de peur en apprenant qu’un de ces groupes avait entré en contact avec des Raiders, mais on lui avait vite expliqué la situation. Ils avaient été encerclés par des infectés et il n’y avait qu’un survivant mordu qui s’était réfugié en hauteur. La boucherie couvrirait encore un temps les traces des Offsprings, mais le compte à rebours était en marche…

Sans entrer dans les détails, dites-vous que c’est une possibilité écartée, reprit-il en s’approchant avec un air insistant, mais le temps presse. Nous ne pourrons commencer une résistance qu’après nous être renforcés et c’est à ce moment-là que nous tenterons réellement d’en apprendre plus en les traquant et en faisant d’autres prisonniers. Tout ce que je sais avec certitude, c’est que ce Caleb pourrait peut-être nous en apprendre plus. Ce que nous voulons surtout faire avec lui, c’est le mettre en sûreté pour savoir pourquoi les Raiders en ont après lui. Je sais que vous craigniez pour votre ami, je réagirais pareillement j’en suis persuadé si j’étais à votre place. Mais je n’ai pas le temps de m’éterniser pour vous convaincre. Vous avez votre amie à aller sauver. Confiez-moi Caleb, et je le mettrai en sûreté.

Il espérait tellement qu’ils accepteraient. Même un refus serait acceptable en théorie puisque comme Azad savait où était leur cible, il pourrait toujours revenir le chercher plus tard. Cependant, le temps était un luxe qu’aucun d’eux ne pouvaient se permettre. Si jamais les Raiders trouvaient cette planque avant que l’Iranien n’ait le temps de mettre l’inconnu à l’abri, il craignait le pire pour l’ensemble de Salem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Points : 1581
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Victor eut un petit sourire en coin désabusé en entendant la réponse de son interlocuteur. Il semblait y avoir un malentendu. Azad pensait que Caleb se trouvait toujours avec eux et résidait ici même et qu'il suffirait de l'appeler pour qu'il se montre.
Caleb était partie depuis un petit moment après s'être totalement remis de ses blessures. Ils avaient discuté assez régulièrement mais les deux hommes ne s'étaient pas liés particulièrement. Les événements qui l'avait conduit à la planque des Rahl étaient obscurs et leurs récit avaient profondément marqués Kelsey qui pensait avoir perdu l'un de ses amis les plus chers. Un certain William qui l'avait pris sous son aile à Central City.

Depuis les révélations de Caleb, la jeune femme avait été perturbé et soucieuse, comme si quelque chose s'était cassé en elle ou réveillé... Victor ne savait pas quoi lui dire ou quoi faire pour la réconforter. Lui-même avait acquis très tôt le fait que tout ami dans ce nouveau monde pouvait mourir prématurément sans qu'on puisse l'empêcher. Quand les Rahl menait un groupuscule dissident contre Safepoint, leur Brigade avait compté une vingtaine de membre et beaucoup d'entre eux avait péri depuis. Il était triste en pensant à ces destins brisés mais il devait se concentrer sur sa propre survie avant tout. Pleurer ses proches était devenu un luxe désormais. La vie était devenue la survie ainsi qu'un combat de tous les instants.

Victor soupira puis décida que révéler ce qu'ils savaient ne pouvait pas être dangereux pour eux, surtout si ceux à qui il parlait était des alliés.

- Caleb n'est plus là. Il est parti pour éviter de nous mettre en danger avec les Raiders.

Le Rahl fit une pause pour laisser le temps à Azad d'assimiler l'information, puis reprit.

- Il est arrivé blessé après un affrontement entre son groupe et les Raiders, on l'a soigné, il s'est remis et est parti. Pour savoir par où il a décidé de continuer son chemin, Jennsen est mieux placé.

C'était vrai. Sa jumelle avait eut plus de rapport avec Caleb que Victor. Elle voulait sans doute le garder à l’œil et s'assurer qu'il n'était ni un espion, ni un menteur cherchant à profiter de la générosité d'autres survivants. Parfois, Victor se disait que sa sœur avait peut être tout simplement besoin d'avoir des interactions avec d'autres que le petit groupe restreint d'humain qui l'entourait. Après tout, même si elle semblait de glace, elle restait humaine. Avant le début de l'épidémie, elle était assez différente...

Mais les propos d'Azad avait touché Victor. Caleb savait des choses importantes et était conscient de cela, sinon il ne serait pas parti si vite ou si vague sur certains points de son récit. Peut être valait-il mieux le retrouver pour le protéger et tirer profit de ses informations...

- Quand nous aurons retrouver notre amie, nous essaierons de vous aider à retrouver Caleb si nous en avons les moyens. Pour le moment, cette priorité n'est pas la mienne.

Il lança un regard à sa sœur. Il n'avait pas le temps de s'attarder pour la causette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Only united will you prevail...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti United Press
» United States Championship : Triple H Vs Zack Ryder
» United States Championship Table Match : Zack Ryder vs Triple H
» United By The Fate, partenariat
» Debat DIASPORA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone de Salem :: Centre-ville-