Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 La fin de ZA : Un épilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du Jeu
Messages : 201
Points : 1231
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar

La fin de ZA
Un épilogue




Lettre d’un MJ dévoué


Cher lecteur, chère lectrice,

Peu importe ton lien avec ZA, que tu sois un ancien joueur(euse), ou encore quelqu’un qui aurait souhaité participer à notre forum d’écriture je te saluts avec respect. Malheureusement pour vous, quel que soit vos intentions, si vous lisez ce thread c’est que vous avec bien compris qu’il s’agit là de la conclusion de l’épopée enlevante que fut ZA. Une histoire qui a débuté sous la plume du joueur Allison McCarthy et qui se solde maintenant avec la mienne. Une longue épopée ayant débuté en décembre 2009, et qui s’est prolongé sur près de six longues et inoubliables années. Un récit marqué de personnages uniques et vibrants d’une créativité que je n’avais jamais vu auparavant sur les autres forums où j’ai joués. C’est ce qui m’a attaché à ZA. C’est ce qui m’y a fait rester depuis 2013. Et c’est également ce qui m’a encouragé à le reconstruire après l’effacement du forum original en avril 2015.

Tellement de choses ont été perdues lors de cette nuit fatidique… Je regretterai longtemps de ne plus pouvoir retourner à ce vestige à l’intérieur duquel se trouvaient tant de bons souvenirs. Néanmoins, je suis heureux de savoir que ma tentative de reconstruction a su prendre forme temporairement et qu’elle put mener le forum Zombie Apocalypse a une mort (si j’ose dire) plus « naturelle ».

Je remercie du fond du cœur mes collègues admins Crystal et Curse, ainsi que tous ceux avec qui j’ai croisé la plume sur ZA depuis le tout début de mon arrivée. Je n’espère qu’une chose désormais, que nos chemins respectifs nous permettent de nous retrouver un de ces jours afin de croiser la plume comme à l’apogée de ce magnifique forum.

Sans plus de préambule, je vous offre donc l’épilogue de l’histoire du forum Zombie Apocalypse.  

Avec ma sincère reconnaissance, et mes remerciements les plus honnêtes,

Mastermind, AKA Caleb Beauharnois

Précisions et mise en contexte:
 

_________________________________________________





Dernière édition par Mastermind le Sam 23 Sep - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 201
Points : 1231
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar

21 septembre 2022, 8h23, Bowyer Island, Colombie-Britannique, Canada.

Du haut du perron surélevé sur lequel j’étais assis, je regardai en contrebas la petite baie s’ouvrant sur l’étendue de l’océan Pacifique à l’horizon. L’ancienne maison de plaisance dans laquelle  nous avions élu résidence n’était pas la seule de l’île, mais elle était la mieux située pour pouvoir accéder au ponton de bois en contrebas de la falaise sur laquelle notre refuge était perché. Chacun de ces luxueux manoirs devaient avoir appartenu à de très riches familles de la province, et le décor n’étaient pas sans me faire rappeler les Thousand Islands que j’avais traversé avec ma famille au tout début du cataclysme, il y a de cela près de douze longues années.

La journée était radieuse, un ciel immaculé permettait à l’astre du jour de recouvrir chaque parcelle du paysage m’avoisinant d’une lumière éclatante qui mettait en valeur la magnifique couleur émeraude des conifères et des feuillus dont le lustre n’était pas encore affecté par l’automne sur le point de cogner à notre porte. Un petit sourire satisfait aux lèvres, je balayai les environs du regard en contemplation devant la profonde quiétude des lieux et mes yeux revinrent machinalement vers une scène que je ne m’étais pas permis d’espérer pendant des années.

Près des rochers de la falaise  qui se jetait dans la mer à une dizaine de mètres en contrebas, Cloé avait sa jeune fille Emma assise sur elle alors qu’elle semblait lui raconter une histoire dont je ne pouvais connaître le contenu étant donné la distance et le vent sifflant à mes oreilles. Plus bas encore, Charlie et Estelle sortaient d’un des canots qui servait à la plupart de nos déplacements tandis que Niomi, Alden, sa mère Élise et son petit frère Nathaniel les accueillait sur le quai de bois. Un des nombreux clichés qui se grava dans ma mémoire pour me rappeler de tout ce qu’il nous restait malgré les innombrables pertes que nous avions subi.

Après une profonde inspiration, je retournai mon attention à la table devant laquelle j’étais assis et où reposait un cahier ouvert avec un stylo que je repris en main afin de poursuivre ma rédaction.

********

Saison 5, A Battle for Freedom:
 

Saison 6, New Beginning and Old Threats:
 


_________________________________________________





Dernière édition par Mastermind le Sam 23 Sep - 15:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 201
Points : 1231
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar

Saison 7, The Last Stretch:
 

Épilogue final:
 

********

21 septembre 2022, 11h52, Bowyer Island, Colombie-Britannique, Canada.

Je déposai finalement mon stylo sur la table en poussant un soupir de satisfaction. Le groupe qui avait effectué leurs retrouvailles sur le ponton de bois était remonté depuis un moment déjà et j’entendais au rez-de-chaussée l’atmosphère joviale qui s’y créait. À ma droite, j’entendis la porte coulissante séparant le perron de l’intérieur de la maison s’ouvrir pour laisser passer la silhouette de Kelsey. La frêle rouquine au ventre arrondie par sa grossesse tenait dans ses bras le petit William tandis que dans la salle d’où elle provenait je voyais Victor jouer avec Aïko sur ses genoux.

-Encore en train d’écrire? Me demanda-t-elle sereinement.

Je levai mes yeux vers elle en souriant. Un phénomène qui était devenu aussi régulier qu’avant l’apocalypse au bonheur de Cloé.

-Plus maintenant non… J’ai enfin terminé. Lui dis-je en tapotant la page couverture de ma bonne main.

En entendant la nouvelle, elle sembla prise d’un petit élan de rêverie et caressa affectueusement le petit être qu’elle attendait avec impatience. Un petit Richard ou une petite Jennsen selon ce que l’avenir allait nous révéler.

-On a survécu à tout ça… Quand nos enfants seront adultes et nous de vieux croutons, ils n'en reviendront pas de tout ce que nous avons pu voir et vivre!

-Ne t’en fais pas, répondis-je aussitôt en riant et en me levant avec difficulté avec ma canne avant de prendre le livre dans ma mauvaise main. C’est exactement le but de ce petit bijou.

Je m’avançai ensuite en boitant vers le petit William qu’elle tenait de son autre bras et lui ébouriffa les cheveux. Une petite attention qui me valut un sourire gêné avant qu’il ne se blottisse contre le cou de sa mère.

Je lâchai un soupir en voyant les traits enfantins du jeune garçon. Il m’évoquait à la fois un vif espoir du futur et les tristes souvenirs de nos pertes qui ne pourraient jamais rencontrer l’enfant énergique qu’il était.

-C’est incroyable de penser qu’on a passé à travers de tout ça quand même. Parfois, j’ai de la difficulté à croire que c’est réellement fini.

Kelsey passa sa main libre dans les cheveux châtains de son fils en acquiesçant à ma remarque.

-Certaines nuits je revois des moments, des visages... C'est terminé, mais on le porte quand même en nous. J'espère que ça nous servira à offrir un avenir plus serein à nos bouts de chou" souffla-t-elle en posant un baiser sur la tignasse en bataille de son petit William.

Je souris à sa réponse.

-Tu as bien raison. Désolé de ramener ces vieux souvenirs sur le plancher. C’est le contrecoup de m’être plongé aussi longtemps dans ma mémoire pour rédiger cela.

Je lui pris ensuite la main de mon moignon gauche et la serrai amicalement avant de lui dire avec une profonde conviction.

-Cela dit, ça m’a aussi permis de me rendre compte à quel point ce qu’il me reste de cette catastrophe compte pour moi. À la lumière de tout ce que nous avons vécu, je crois qu’on peut dire que ni toi, ni moi ne serions arrivés ici sans l’aide de l’autre. Pour ça, je me rends compte qu’il faut que je t’en remercie une énième fois Kelsey. Merci infiniment.  

L'air de Kelsey s'attendrit et elle me serra la main en retour.

-Nous sommes une belle et grande famille désormais. Un tas de gens différents qui ont su s'unir et survivre ensemble. Un magnifique arc-en-ciel après un long orage.

En l’entendant, je ne pus empêcher mon sourire de s’élargir. Combien de fois m’avait-elle répété cette métaphore à laquelle elle savait que je n’avais donné aucun crédit lorsque nous nous étions rencontrés, à l’époque où j’avais perdu foi en tout. Dès le moment où nous nous étions croisés, elle avait fait mention de cette conviction qui était devenue son leitmotiv tout au long de sa survie. Ce mince espoir qu’elle entretenait depuis le début de la catastrophe et qui s’était finalement concrétisé de la plus rayonnante manière possible.

Je lâchai sa main pour lui serrer l’épaule en l’enjoignant à me suivre de mon pas claudiquant.

-Effectivement ma chère, effectivement… Je n’ai jamais été aussi heureux de m’être trompé.

Elle me sourit d’un air complice et m’accompagna à l’intérieur de la maison afin de profiter à nouveau d’un bonheur durement gagné, mais amplement mérité.


_________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de ZA : Un épilogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Epilogue. ♪ (Taylor A. Lacey)
» Les ordures de Zoé : épilogue
» Un épilogue pour le Seigneur des Anneaux ?
» L'Épilogue du Prologue [One-Shot]
» 8ème session : épilogue du premier chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Hors Jeu :: L'univers de ZA :: Charte-