Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Scénario solo - Meaningful inquiries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 21
Points : 776
Date d'inscription : 07/10/2015
avatar
L’Offspring continua de toiser sa proie avec une allure aussi fermée et rigide que celle qu’elle arborait depuis le début de l’interrogatoire. Même si l’agressivité qu’elle avait déployée initialement s’était fait amoindrir par les réponses qu’elle avait reçues, une petite bribe de sa rage aussi rougeoyante qu’intense était maintenue par son caractère explosif ainsi que par la véhémence que Caleb manifestait à son égard.

Cela dit, ce caractère laissait également transparaître une franchise issue d’une lassitude clairement perceptible. La principale leçon qu’on pouvait décidément tirer de Caleb à propos de son investissement auprès des Raiders c’est que s’il savait quelque chose, c’était malgré lui, et que seuls d’autres Raiders permettraient d’élucider quels liens reliaient les connaissances qu’avait Caleb de ces deux dames et les intentions qu’ils avaient à l’égard de ces dernières ainsi qu’à de leur « invité » actuel. Ça ne le sortait pas totalement d’embarras, mais au moins Alexia avait maintenant quelques idées concernant la suite des choses.

Au-delà des Raiders cependant, Caleb avait connaissance de secrets qu’il n’allait définitivement pas garder pour lui. Elle brulait d’envie de poursuivre à l’interroger sur les mystères de la pandémie dont ces quelques courtes mentions laissaient présager bien plus. Toutefois, ce serait une interrogation qui devrait attendre à plus tard. D’autres problèmes beaucoup plus pressants devaient être adressés en premier lieu pour le bien de leur communauté. À commencer par échafauder une manière de repérer les Raiders, de jauger les effectifs, et de contre-attaquer efficacement les Raiders.

Toutefois, il y avait une toute dernière chose qu’Alexia comptait approfondir au sujet du jeune blessé qui lui faisait face…

"Je t’ai déjà dit pourquoi nous sommes venus te chercher, et ce n’est pas pour tes beaux yeux. C’était pour retirer à notre ennemi ce qui semblait être un atout de valeur. Tu as été bien décevant jusqu’à présent à cet égard, mais j’ai tout de même l’impression que cette réponse se situe ailleurs en fait…"

Sur ces mots, la brunette au regard de fer s’inclina de nouveau vers le jeune homme fermement maintenu contre la civière.

"Lorsque tu as migré avec le reste de Safepoint, tu as dit que tu as retrouvé Kathleen quelque part dans Salem et que tu lui as transmis la localisation de la base dont tu me parles. Par contre ils t’auraient échangé cette information contre de l’essence pour que tu puisses quitter Salem et « survivre » là où le vent t’amenait si je me fie à ce que tu as dit… Autant te dire que cette histoire est complètement stupide. Quitter la sécurité d’un lieu occupé par des personnes qu’on connaît est réellement impossible à justifier par les temps qui courent. Surtout si ces personnes t’ont déjà sauvé la vie par le passé sans autres raisons apparentes que d’être soudainement altruiste. "

À ces mots l’interrogatrice avait rapproché son visage de sa victime avec un sourire narquois aux lèvres.

"Je pense que tu cherchais à quitter Salem pour te rendre quelque part de bien précis. Un endroit que les Raiders semblent également connaître puisque le lieutenant que j’ai interrogé avant toi m’a dit que toi et tes deux putes pourriez possiblement être liés à un certain « Safe Haven »… Ne veniez-vous pas de Safepoint? Qu’as-tu à me dire à ce sujet?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 485
Points : 1442
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 2
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
3/20  (3/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Dans un premier, je restai légèrement confus devant la réplique d’Alexia. Elle commençait à réellement me casser les noix avec ses allusions qui laissaient entendre que j’étais inutile, ou à tout le moins, pas à la hauteur de leurs attentes. Qu’est-ce que j’en avais à foutre de ne pas savoir ce qu’ils voulaient, je n’étais pas pour leur déblatérer des conneries qui finiraient par nous exploser à la figure! Toutefois, la formulation de sa phrase créa également un certain malaise et une méfiance croissante alors qu’elle sous-entendit la valeur que j’avais aux yeux des Raiders passait par un autre sujet.

À l’instant où elle commença à expliquer les silences et les incohérences que comportait mon récit sur les circonstances de mon départ de Salem l’an dernier, je me mis aussitôt à penser à improviser une explication. Mon itinéraire, mes buts, d’éventuels obstacles sur ma route, toute cette tempête d’idées se déchaînèrent momentanément dans mon esprit. Cependant, rien ne m’aurait permis d’anticiper la suite de la tirade de ma geôlière…

-Je pense que tu cherchais à quitter Salem pour te rendre quelque part de bien précis. Un endroit que les Raiders semblent également connaître puisque le lieutenant que j’ai interrogé avant toi m’a dit que toi et tes deux putes pourriez possiblement être liés à un certain « Safe Haven »… Ne veniez-vous pas de Safepoint? Qu’as-tu à me dire à ce sujet?

Impossible… Pensais-je avec un dépit qui n’avait d’égal que ma stupéfaction.[/color]

Sur le coup de la prise, je me mis momentanément à passer en revue toute les personnes qui possédait cette information afin de trouver d’où pouvait provenir cette fuite. Les frères Rahls et Kelsey étaient les seuls à Salem avec Niomi et peut-être Estelle ou Charlie qui connaitrait minimalement le nom de l’enclave, mais même s’ils savaient en quoi consistait Safe Haven, aucun d’eux ne pouvait la localiser adéquatement. Cela dit, j'étais conscient que mon esprit pouvait me jouer un bien vilain tour, puisqu’il ne cherchait qu’à me protéger de la terrible vérité qui était pourtant indiscutable. Alexia n’avait clairement pas évoqué les noms de Kathleen et Laura pour rien avant de me parler de Safe Haven. Ces deux femmes comptaient bien malheureusement parmi les rarissimes individus à qui j’avais mentionné, ou pire encore, montré l’emplacement de l’enclave. Si elles faisaient effectivement affaire avec les Raiders, que ces salauds connaissent l’existence du refuge avait des implications qui m’envahit d’une telle angoisse que je sentis un frisson d’horreur me parcourir l’échine.

Au moment où ce frisson me glaça d’effroi, je vis dans mon esprit l’es visages de Cloé et David, se serrant la main en contemplant le lac près duquel Hope s’était relocalisé… Ce que j’avais craint depuis si longtemps était possiblement sur le point de se concrétiser!

Qu’Alexia soit franche ou non, j’étais beaucoup trop déboussolé à appréhender les conjectures horrifiantes qui me traversaient l’esprit pour analyser ses propos ou sa personne avec attention. La simple possibilité que cette histoire soit plausible était suffisante pour me mettre dans un état d'effarement tel que je n’avais pas ressenti depuis des lustres, et le fait que le raisonnement qui m’était venu à la tête était fort probable ne m’aidait aucunement à rependre contenance.

Cela dit, malgré tout ce que cette révélation évoquait comme terreur à mon esprit, un tout petit élément à lui seul me donnait encore un semblant d’espoir. Alexia avait parlé de Safe Haven, pas de Hope. Cela voulait dire que les Raiders ignoraient que Safe Haven n’était plus au même endroit et qu’ils traquaient possiblement la mauvaise localisation. Il y avait donc possibilité d’aller prévenir les survivants de Hope avant qu’il ne soit trop tard. Cependant, tellement de questions restaient en suspens, tellement de précisions devaient être recueillies. Je commençais à prendre un très grand intérêt à tirer cette situation au clair. Il était primordial pour moi de jouer le jeu et à le faire croire que Safe Haven était toujours d’actualité. Le moins de personnes savaient la vérité, le mieux…

-Que savent-ils…? Qu’est-ce que ces ordures vous ont dit sur Safe Haven!

Je n’avais visiblement pas besoin de jouer le rôle de l’homme ébranlé, mais j’espérais qu’Alexia ne comprendrait pas la réalité concernant la localisation de Hope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Points : 776
Date d'inscription : 07/10/2015
avatar
Alexia regarda avec un sourire mauvais la mine de l’interrogé se décomposer sous l’effet de la surprise. Elle savait qu’elle venait de mettre le doigt sur quelque chose d’extrêmement sensible aux yeux de son pauvre petit prisonnier. Sans rien ajouter, elle contempla sa question ravager les pensées de son captif en comptant bien prendre les devants et tirer la vérité hors de Caleb. Cela dit, les grands troubles qui semblaient l’animer promettaient de rendre la situation plus compliquée qu’elle ne l’espérait. Aussi ouvert avait-il paru lorsqu’il était question de les informer sur les Raiders, il était maintenant sur la défensive et ne partagerait visiblement pas son information sans résister.

Comme de fait, la première chose qu’il prononça fut une nouvelle question.

Que savent-ils…? Qu’est-ce que ces ordures vous ont dit sur Safe Haven!

En guise de réponse, l’Offspring ne rendit qu’un sourire narquois et victorieux.

Ce qu’ils m’ont dit n’a pas d’importance. Ce qui t’importe en ce moment c’est que je sais que ton petit Safe Haven existe. Tu as donc vraiment intérêt à ne pas m’emmerder avec des conneries supplémentaires puisque je vais pouvoir déterminer si tu me mens ou si tu me dis la vérité donc fais bien attention à ce que tu diras.

La jeune femme laissa sa réponse s’ancrer dans l’esprit du Canadien afin qu’il comprenne toutes les implications que cette réalité représentait. Cela dit, dans les faits, le Raider n’avait pratiquement rien dit au sujet de Safe Haven. Leurs ennemis paraissaient aussi incultes qu’eux sur le sujet de cette supposée enclave, mais elle n’avait pas besoin de lui faire part de cette information. Le bluff pourrait lui être d’une très grande utilité…

Ayant vu la liste de questions et de sujets à éclaircir s’allonger au fur et à mesure de cette courte interrogation, L’Offspring pensa spontanément à une manière de délier un peu plus facilement la langue du blessé.

Dis-moi ce que je veux savoir et peut-être que je te promets que je vais songer à possiblement te laisser te reposer un peu…

Elle comptait sur sa fatigue pour lui faire obtenir quelques informations sans trop de résistance, mais elle était consciente que si cela fonctionnait, ce serait probablement la seule victoire qu'elle aurait de cette manière. Il avait clairement été complètement chamboulé par l’évocation de ce Safe Haven, mais elle avait l’impression que son interlocuteur était autant empreint de surprise que d'inquiétude… Et cette inquiétude pouvait s’avérer un obstacle aussi problématique que son opiniâtreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 485
Points : 1442
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 2
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
3/20  (3/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Je n’avais pas été frappé ce qui était déjà une petite victoire en soi. C’était la première fois depuis un moment maintenant que j’avais osé lui répondre par une question, et heureusement ma théorie s’était maintenue. Certains membres de son groupe ne souhaitaient pas me blesser, suffisamment du moins pour qu’ils ne pressent pas pour des informations à coups de poing. Et ce malgré les promesses que le nom de Safe Haven pouvait recéler…

Je restai tendu, fixant intensément Alexia avec un regard craintif qui n’était pas totalement feint, mais que je m’efforçai de garder le plus crédible possible. Maintenant que j’avais conscience qu’ils ignoraient la réelle localisation de Safe Haven il allait leur falloir exploiter la moindre parcelle de leur volonté pour forcer cette information à quitter les remparts de ma mémoire.

Je fus particulièrement sceptique en l’entendant me dire qu’elle saurait discerner le vrai du faux dans mes réponses puisqu’elle ne semblait pas connaître Hope, mais je comptais bien jouer le captif apeuré et calculateur. Cela renforcerait sa propre impression de supériorité et me donnerait possiblement la chance d’en finir temporairement avec cet interrogatoire. Après tout ce qui venait de se passer, j’avais grand besoin de reprendre mes esprits.

Je me renfrognai et inspirai lentement comme pour récupérer un semblant de calme. Ce qui me permit de considérer ma réplique durant quelques secondes supplémentaires.

-C’est un refuge caché dans les Rocheuses canadiennes entre l’Alberta et la Colombie-Britannique. Je proviens effectivement de là, mais ni Kathleen, ni Laura n’y étaient affiliées. Si vous voulez toute l’histoire, c’est qu’en 2013 environ les meneurs de Safe Haven ont reçu les rumeurs de l’existence d’une seconde enclave humaine puissante situé dans le Nevada et j’ai été envoyé avec une délégation pour essayer d’établir un contact entre nos deux zones fortifiées afin de possiblement s’aider mutuellement. Cela n’aboutit à rien au bout du compte et j’étais encore parmi la délégation envoyée sur place lorsque Safepoint s’est transformé en tas de cendre nucléaire. C’est pour cela que j’ai suivi les caravanes organisées par le CSP afin de trouver refuge ailleurs, mais en voyant leur tentative se confronter à un échec lamentable à Salem j’ai immédiatement tenté de rejoindre Safe Haven en contactant Kathleen et son groupe qui, je savais, avait voyagé avec une des trois caravanes s’étant fait massacré ici.

Ce que je lui dis n’était pas techniquement faux, mais j’omettais une foule de détails volontairement afin d’éviter de trahir quoi que ce soit de majeur. Je m’en tenais au bon vieux dicton selon lequel les meilleurs mensonges étaient les demi-vérités… Victor, Jenn, et Kelsey en connaissaient déjà beaucoup plus que ce que je le voulais et je ne pouvais qu’espérer qu’ils avaient oublié ce que je leur avais dit lorsqu’ils m’avaient secouru. Avec un peu de chance, je pourrais les berner en leur faisant croire que l’enclave s’y trouvait toujours et que j’étais le seul à détenir cette information. Même si c’était faux, cela leur donnerait probablement l’impression de savoir la vérité, et ce pourrait être suffisant pour détourner leur attention des faits.

-Safe Haven n’a rien à voir avec les Raiders, de cela je peux te l’assurer, continuais-je pour alimenter le fruit de ses réflexions et possiblement obtenir mon congé de cette épuisante entrevue. Kathleen et Laura connaissaient son existence et ils ont peut-être mentionné cette information aux Raiders si elles sont toujours en vie, mais j’étais encore à Safe Haven il y a à peine trois mois et demi. Si ces enculés viennent effectivement de Groom Lake, ils n’auraient jamais pu faire l’aller-retour dans le temps imparti pour venir envahir Salem au début d’avril. Je ne sais pas ce qu’ils veulent à l’enclave, mais faites-moi confiance… S’ils ont des intentions malveillantes à l’égard de Safe Haven, je suis tout aussi motivé que vous à les stopper.

Je ne pouvais pas être totalement sûr de ma précédente affirmation, mais la logique de mon raisonnement m’apparaissait très difficile à contester. D’abord puisqu’ils n’avaient pas la bonne localisation comme en témoignait l’erreur de nom, mais aussi puisqu’en considérant la distance entre Hope et Salem, les Raiders devraient être extrêmement bien équipés pour franchir toute ces kilomètres et détruire l’enclave avant de revenir ici et de continuer son carnage. En fait, s’ils avaient effectivement rasé Hope, Salem n’avait réellement aucune chance de les vaincre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Points : 776
Date d'inscription : 07/10/2015
avatar
La peur s’était dissipée du regard de son interlocuteur lorsqu’il prit le temps de se concentrer et d’inspirer avec lenteur. Alexia sut aussitôt qu’elle n’avait pas réussi à profiter de l’épuisement de Caleb. Il était éreinté et blessé, mais quelque chose semblait s’être animé en lui depuis que Safe Haven avait été mis sur le plancher et son regard pourtant craintif se ferma et devint nettement plus difficile à lire.  

Lorsqu’il répondit à la question, ce fut avec un ton beaucoup plus neutre. La crainte ayant laissé place à une réserve qu’elle avait anticipée. Elle continua à le fixer d’un regard sombre et terriblement menaçant. Ses yeux vibrants d’une colère qu’elle seule était capable de rassembler et contenir.  

Qu’elle n’ait pas eu la possibilité d’user d’un peu plus de coercition était terriblement contrariant pour elle puisqu’elle sentait qu’il y avait plus à découvrir derrière cette enclave que ce que Caleb lui révéla à l’instant. Malgré son état, ses traits avaient trahi très peu d’émotions. En fait, regarder le visage du jeune homme paraissait totalement vain.

"Putain… Ce mec est plus fermé qu’une huître!" Pensa Alexia. Un cadavre serait plus parlant que cette face de con…"

Pourtant, l’Offspring put néanmoins tirer deux conclusions. D’abord qu’il leur voilait clairement quelque chose puisque jamais depuis le début de cet interrogatoire son expression n’avait été aussi impassible et sévère. Ensuite, qu’il n’avait pas l’air d’avoir souhaité la berner d’une quelconque façon. Elle n’était pas certaine que ce qu’il venait de dire faisait du sens, mais la lieutenante espérait que les jumeaux Rahl et Kelsey pourraient possiblement l’aider à contrevérifier certains détails.

Lorsqu’il termina sa dernière phrase, Alexia le toisa quelques secondes supplémentaires en sentant une rage puissante croître en elle. Même si elle ressentait le besoin viscéral de continuer son interrogation. La lutte silencieuse qui se déchaîna entre les iris des deux opposants lui assura que son interlocuteur ne cèderait plus rien pour le moment. Safe Haven était le point de non-retour pour Caleb et il faudrait qu’elle concerte avec les autres pour trouver une meilleure manière d’approcher le sujet. Sa technique agressive ne lui servirait à rien tant que Azad ou qu’importe qui l’avait stoppé tout à l’heure continuait d’interférer.

"Je sens que tu ne me dis pas tout, je le sais même…" dit Alexia d’un timbre aussi tranchant qu’une lame dégainé proportionnel à l’intensité de cet échange. "Cherche pas à comprendre c’est une affaire de meuf, mais j’en ai suffisamment entendu pour le moment. Je vais te laisser te reposer jusqu’à nouvel ordre, mais crois-moi sur parole, nous n’en avons pas fini avec toi. Tu vas y repasser du moment que ta blessure te le permettra."

Elle se tourna vers la fenêtre et en faisant un geste négligeant à l’égard de l’auditoire caché par la vitre de la salle pour inviter le ou les concernés à venir s’occuper du captif, puis sans rien ajouter, elle fit volte-face pour se diriger vers la sortie. Marchant avec puissance et célérité vers la porte de la salle. Elle s’arrêta subitement dans le cadre de la porte avant de se retourner pour foudroyer Caleb une dernière fois de ses yeux bruns brûlants d’intensité.

"Profite bien de ton répit, M. l’Éclopé, et n’oublie surtout pas que ta sécurité ne dépend que de nous en ce moment. Les informations que tu caches sont les seules choses qui te permettent de garder une utilité à nos yeux, et s’il nous les faut, tu peux être sûre que nous irons les chercher… Même si je dois t’enfoncer mon poing dans ton cul et te faire parler comme une marionnette jusqu’à ce que tu craches le morceau. "

Sur ces mots, l’Offspring claqua avec force la porte en laissant le prisonnier malmené seul à son sort sur sa civière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Points : 806
Date d'inscription : 01/09/2015
avatar
"Well, that was unexpected…" Se dit Azad en voyant Alexia fermer la porte derrière elle.

Sans rien ajouter, Eva avait déjà pris les devants et quitté la salle pour s’occuper du blessé. Les autres gens présents se mirent à discuter à voix basse entre eux alors qu’ils sortirent tous lentement de la salle à l’unisson. Ne laissant que Jim, Holly et Nathan et leur trio furent rapidement rejoints par une Alexia visiblement enragée.

"C’est qui l’enculé qui m’a interrompu!!" S’exclama-t-elle.

"Moi", répondit l’Iranien. "Mais je n’ai que devancé Jennsen… Elle semblait mécontente que tu cherches à détruire son beau travail."

"Nous avons besoin de ce qu’il peut nous dire, faire les bisounours ne nous mènera nulle part."

"Rouvrir ses plaies ne nous mènera nulle part non plus poufiasse…" Intervint Holly en désignant le blessé d’une de ses mains alors qu’Eva le ramenait en sûreté.

"Comment viens-tu de m’appeler?" S’indigna Alexia qui la foudroya du regard.

"Silence!" Intervint Azad d’un ton sec pour prévenir l’escalade. "D’une manière ou d’une autre, nous avons déjà beaucoup de pièces sur la table. Et puis je ne pense pas que Caleb soit encore d’une grande utilité à propos des Raiders."

"A-t-on entendu la même conversation…? S’exclama Alexia sidéré de la réponse de son leader. "Son histoire avec le président, Groom Lake, Laura et l’origine du virus… Il en sait clairement plus que ce qu’il laisse paraître!"

"Il en sait peut-être plus sur ces sujets, et soit sûr qu’on l’interrogera pour en savoir plus, mais il ne sait rien sur les Raiders. Il ne feignait pas sa surprise lorsque tu lui as révélé qu’ils le traquaient spécifiquement, et il ne pourra pas nous aider à comprendre notre ennemi."

"Qu’est-ce que tu en sais?"

"Disons que j’ai un don pour ce genre de chose Alexia. Crois-moi sur parole, il n’a aucune idée de ce que sont les Raiders ou ce qu’il possède qui pourrait les intéresser dans l’immédiat. Et bien que les secrets qu’ils gardent pour lui soient pertinents, ce ne sont pas cette Laura où ce Groom Lake perdu dans le Nevada qui risque de nous massacrer dans les prochaines semaines. Si nous voulons comprendre les motivations de Jericho et comment les vaincre, nous aurons besoin des Raiders eux-mêmes, et possiblement de plus que de simples plantons. L’individu que vous avez capturé était un meneur, et il aurait sans doute suffi, mais il est mort avant de pouvoir nous en dire plus, il nous en faut un autre.

"Si on se met en traque cela dit, nous allons brûler notre couverture." Énonça Nathan avec une voix empreinte d’une inquiétude que tous pouvaient pressentir.

Un long silence accueillit les paroles lucides du grand homme baraqué. Nul ne voulant réellement dire l’évidence à voix haute.

"Alors que Dieu nous aide…"

[/color]



Le scenario est terminé. Caleb est toujours gravement blessé et ne pourra effectuer de RP en extérieur jusqu’à ce qu’il ait reçu l’approbation de Curse. En revanche, il pourra ouvrir deux RP SP pour compenser cette situation. Une annonce globale d’Azad suivra prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Scénario solo - Meaningful inquiries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» Scénario: Les Vaches qui rient
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone de Salem :: Centre-ville :: QG des Offsprings :: Zone de jeu-