Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Victor Rahl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar





Victor Rahl
aka Richard Madden


«La fin de l’espoir est le commencement de la mort.. »




Nom complet : Victor Rahl
Date et lieu de naissance : New-York 11/07/1986
Nationalité : Américaine
Groupe : Offspring of Freedom
Caractéristiques (375 pts à répartir) :
Force : 50
Agilité : 35
Endurance : 55
Perception : 35
Charisme : 70
Ténacité : 50
Intellect : 55
Instinct : 30

_________________________________________________________


Compétences (300 pts à répartir) :
Combat au corps à corps : 46 Est capable de se battre efficacement, il a appris au cours de son périple et de ses combats durant l'Apocalypse.
Tir : 71 Entrainé au tir par son père militaire, il a continué à s'exercer avant l’épidémie. Les événements l'ont poussé à continuer et à mettre en pratique cette expérience. Il est devenu très bon.
Exploration : 25 Il a l'habitude d'explorer les bâtiments à la recherche de matériel ou d'un endroit pour s'abriter. Sans être un explorateur, il est assez doué pour effectuer une fouille basique tant en terrain urbain que rural.
Survie : 36 Il a développé des compétences pour assurer sa survie auprès de son père qui l'emmenait régulièrement en camping avec sa soeur et qui lui apprenait certaines astuces pour s'en tirer. Par la suite, ils ont appris sur le tas ou en échangeant avec d'autres survivants.
Mouvement : 30
Discrétion : 20
Construction : 66 Il a toujours été passionné par le fait de construire des choses. C'est l'une des raisons qui l'ont poussé à devenir ingénieur architecte. Victor a fait des études d’ingénieur architecte avant l’épidémie. Il n’a pas pu mener à terme de nombreux projets, mais il est reconnu comme étant assez doué et prometteur. Son projet le plus important fut la construction d’un pont qui permit à la population de gagner beaucoup de temps. Il est donc capable de concevoir des plans pour des bâtiments, des infrastructures et s’y connait en science.)
Larcins : 0
Médecine : 10 Connait les premiers secours et les médicaments les plus basiques.
Conduite : 5 Pas le plus grand chauffeur de tous les temps, mais juste assez pour utiliser correctement les véhicules encore en état de fonctionner, surtout les voitures.


_________________________________________________________


Description physique :
Je suis un homme (comme vous devez vous en douter à la lecture de mon nom...), j'ai les cheveux marron foncés tirant vers le noir. Je suis d'une taille moyenne pour un homme, je mesure environ un mètre quatre-vingt, un peu moins je crois. J'ai la chance d'avoir pu pratiquer de l’exercice physique et j'ai donc une silhouette athlétique. Mon poids est aussi athlétique je pèse environ soixante-dix kilos.
Une barbe courte vient souligner mon visage. J’essaie de me raser régulièrement pour éviter qu’elle ne me gêne.
Ma tenue est simple en général. D'habitude, je porte une chemise ou un t-shirt assez simple mais qui tienne chaud et un pantalon pratique pour les longues randonnées pour les exercices physiques. J'ai récupérer ce pantalon sur un militaire mort que j'ai trouvé.. J'avais une veste épaisse pour l'hiver et les nuits froides mais je l'ai perdu lors de mon incarcération dans la prison de la Marion County Jail.
La vie de survivant ma rendu plus fin. La maigreur commence à pointer le bout de son nez depuis l'Exode de Central City. En effet, la nourriture a été moins régulière et le régime de la prison n'a pas aidé. Par la suite, il a été difficile de trouver beaucoup de vivres.
J'ai plusieurs cicatrices sur mon corps, résultats des nombreuses épreuves que j'ai dû traverser depuis l'apparition des mort-vivants. J'ai aux pieds une paire de baskets de très bonne qualité et très confortable bien qu'elles commencent à être abîmer du fait de l'usure.
Mes yeux sont bleus et sont dotés d'une excellente vision, mon dernier test l'évaluait à 9/10


Description morale :
C'est assez difficile de faire l'autoportrait de sa personnalité. J'ai essayé de demander à ma sœur, mais elle n'est pas super constructive...
Donc, je suis, si l'on peut dire, l'autre de face de la pièce. Ma sœur est parfois impulsive et possède un fort caractère. Je suis, contrairement à elle, plus réservé et plus réfléchi. Je suis assez calme et préfère éviter les conflits ouvert, j'essaye donc de sortir des affrontements par la négociation et la diplomatie, mais les derniers événements de ma vie ont été assez violent et j'ai dû me résoudre au fait qu'il n'y avait pas de solution pacifique. J'ai donc tué, je me suis donc battu comme tout survivant n'ayant pas encore perdu espoir d'avoir une chance de reconstruire une vie belle et libre. Je pense que je suis un homme bon qui aime les nouvelles rencontres, bien que ma timidité m'ait posé problème durant mon adolescence. J'ai d'ailleurs eu dû mal à parler aux filles, comme beaucoup de garçons de mon âge, je pense. La première fois que je suis sorti avec une fille fut à l'âge de 17 ans.
Quand j'étais au lycée, on disait de moi que j'étais un "geek". Je ne sais pas si j'en étais un. Mais je suis passionné par la science-fiction et l'heroic-fantasy. Abonné aux comics depuis tout petit, je suis fans des Super-héros. J'étais un grand joueur de jeux-vidéos et un grand lecteur. D'après plusieurs de mes amis je suis assez drôle, mais pour une bonne vanne, je dois sortir trois bons gros bides !

Depuis quelques années, je suis beaucoup moins ouvert envers les étrangers. La peur, la méfiance ou la prudence m'ont poussé à me retrancher en moi-même et mes amis. Je ne suis pas devenu associable non plus, mais avant l'Apocalypse, j'allais de moi-même à la rencontre de nouvelles personnes. Désormais, chaque rencontre est quasiment uniquement motivé dans le but de trouver un allié pour survivre.
Ce recul sur moi-même n'a toutefois pas abîmé mon aptitude à me faire de nouveaux amis. Dans la prison, j'ai réussi à me lier avec nombres de prisonniers, originaires de Central City ou non.
Je crois que le seul point fixe depuis le début de l'Apocalypse a été ma sœur jumelle. Sans elle, j'aurais surement pété un câble très rapidement. Mais sa froideur parfois extrême m'ont permis de me recentrer et de ne pas oublier la réalité.

Après l’évasion de la prison, je me suis lié à Kelsey qui a ramené de la lumière dans mon existence. Elle me rappelle sans cesse mon humanité. Je l’aime si fort que je serais prêt à faire n’importe quoi pour la protéger ou la sauver. Je n’imagine pas mon avenir sans elle. D’ailleurs, depuis que les Offspring of Freedom nous ont contactés, je pense de plus en plus à l’avenir et de quoi il sera fait. Une chose est sûre, je suis aujourd'hui toujours autant déterminé à survivre qu'au début de cette putain d'Apocalypse.


Biographie :
Je suis né un 11 Juillet 1986 au New York-Presbyterian University Hospital of Columbia and Cornell. Mon entrée en ce monde se fit quelques secondes après ma sœur jumelle, Jennsen Rahl. Ma sœurette semble prendre ce petit instant qui fait d'elle la grande sœur très au sérieux et me surprotège un peu trop.
Ma famille est aisée. En effet, mon père est le Colonel Richard Rahl, officier formateur à l'école militaire de West Point et ma mère est une professeur de Sciences Politiques très réputée dans le milieu scolaire.
Mon enfance et mon adolescence se passèrent tranquillement, voire même banalement. J'étais un enfant discipliné et travailleur. Je n'étais pas trop le genre à faire des bêtises contrairement à ma sœur. Mais le fait d'être jumeaux a rendu notre lien fraternel très fort et nous nous serrons donc les coudes. Je ne tiens plus le compte du nombre de fois où j'ai sauvé la misé à Jenn quand elle avait fait une connerie.
Notre père était souvent absent mais il nous aimait beaucoup et l'on faisait toujours plein de choses lorsqu'il était là. Ma mère a toujours été très affectueuse et stricte sur le travail. Nos parents nous ont prodigué une éducation, je pense, exemplaire.
La vie était simple et belle dans notre banlieue de New York.
Ma sœur et moi nous étions quasiment inséparables. Nous suivions les mêmes cursus dans les mêmes écoles.  En général, nous avions les mêmes groupes d'amis et centres d’intérêt.  
Nos chemins divergèrent lors de notre choix universitaire. Je choisis de m'orienter vers des études d'ingénieur architecte. J'étais vraiment intéressé et un peu poussé par mon père qui disait que les ingénieurs permettaient de faire avancer le monde et le bien-être des gens. Il espérait secrètement que je m’engagerais dans le Génie militaire.

Mes études furent difficiles mais je fis un maximum d'efforts et parvint à avoir mon diplôme. Durant mes études je m'étais installé à Boston et lorsque je les ai terminées je décidai de revenir à New York pour me rapprocher de mes parents de chez ma sœur. Sinon, ma vie était peinarde et banale, je vivais tranquillement.

Je me souviens parfaitement du jour où tout a commencé, du jour où les morts se sont relevés en cherchant à dévorer les vivants.
Mes parents nous avaient laissés, à ma sœur et à moi, leur maison afin d'organiser un anniversaire à un de nos amis communs avec ma sœur. Mike avait 25 ans et la fête promettait d'être vraiment cool.
Il y avait ce jour-là, un gros match de Baseball à la télévision et tous les hommes de la fête guettaient le résultat à la télé. Alors que nous attendions le résultat autour de bonnes bières, un flash spécial d'information interrompit la page sportive du journal.
C'est là que nous apprîmes la nouvelle.
Des cas d'une étrange épidémie avaient été admis à l'hôpital où travaillais ma sœur. Alors que le journaliste sur place parlait d'une voix monotone. Des fourgons des SWAT arrivèrent sur place et se préparèrent à entrer dans le bâtiment. L'intérêt du journaliste monta en flèche et on voyait ce dernier jubiler devant la caméra. C'est là que tout partit en vrille.
Des infirmiers, médecins et patients déboulèrent par la porte des urgences en criant et totalement paniqués ! Soudain d'autres arrivèrent et se jetèrent sur eux et les mordirent !
Je me souviens parfaitement de ce que m'a dit ma sœur sur l'instant où nous vîmes ces images infernales.

"On est dans un putain de bordel de merde. Ce type là il est crevé depuis déjà un moment. Il ne devrait pas être debout là devant la caméra. J'ai vu assez de films pour comprendre ce que je vois. Même si mon métier me dit que c'est absolument contre nature. Faut se tirer d'ici. Récupérer les armes de papa et voir comme ça se passe. Et juste toi et moi. "


Et il s'avéra qu'elle n'avait pas complétement tort...

Juste après que nous ayons fait rentrer chez eux nos invités nous pliâmes bagages et dégagèrent vers ce chalet le plus vite possible avec le maximum de vivres et d'équipement de survie possible. Il faut avouer que durant la fuite j'ai eu peur. Peur de ces choses qu'on avait vu sortir des urgences. Mon angoisse était de devenir comme eux et de n'avoir plus qu'un but : manger de la chair humaine. Heureusement, aucun accident et nous arrivâmes au chalet plus rapidement que prévu.
Sans attendre, Jenn m'ordonna de défaire les bagages et l'aider à barricader le chalet de notre père.
Depuis, nous avons eu quelques accrochages avec des survivants passant pas loin de nous. Bien sûr, la rencontre avec les zombies a été un choc, les voir à la télé était déjà effrayant, mais en vrai c'est pire !
Ce fut ma sœur qui les neutralisa en tirant avec son arme sans relâche sur eux jusqu'à ce qu'ils s'écroulent...

Nous passâmes quelques jours dans le chalet, à nous ronger les sangs sans trop savoir quoi faire désormais. Notre père qui était mobilisé comme tous les officiers et soldats de l'armée ne nous avait plus contactés depuis un moment, et nous n'avions toujours aucune nouvelle de notre mère.
Ce fut un petit peu plus tard qu'un appel radio nous réveilla. C'était notre paternel qui nous contactait pour nous dire que l'Etat-major avait reçu des informations comme quoi un endroit sûr avait été sécurisé dans le Nevada par des régiments de l'Armée. Derrière sa voix, des cris de douleurs, des coups de feu retentissaient et lui-même parlait avec empressement.
La communication fut rompue dans un ultime cri de terreur et de douleur de notre géniteur

Jennsen et moi décidâmes de rassembler nos affaires, nos provisions et les quelques munitions que nous avions pour entreprendre le long voyage jusqu'au Nevada. Cela faisait une sacrée trotte jusqu'à Central City, lieu indiqué par notre père.
Heureusement, nous avions encore ma voiture. L'avancée fut donc assez rapide et le plus dur restait de se ravitailler en carburant.
A peu près à mi-chemin, nous dûmes abandonner le véhicule pour continuer à pied. Nous laissâmes des vêtements encombrants derrières nous et quelques objets qui n'était plus d'une grande utilité.

Le voyage à pied fut beaucoup plus périlleux. Chaque endroit était synonyme de menaces mortelles potentielles. Ce fut à ce moment-là que nous eûmes nos véritables premiers affrontements avec des mort-vivants. La mort faillit nous faucher plusieurs fois, mais par miracle nous survécûmes.

Un convoi assez grand nous accueillit peu de temps après, ils allaient vers l'Ouest, comme nous, mais pas au Nevada. Nous avions prévu de faire une partie du voyage à leurs côtés pour plus de sécurité. Mais il se trouve que le manque de vivres commença à faire plonger certains d'entre eux dans des instincts pires que bestiaux.
Quand nous nous rendîmes compte que certains commençaient à manger leur compagnons, nous partîmes de notre côté pour éviter de finir en bifteck.
J'aime à penser que durant cette période où la civilisation s'est progressivement effondré, et où les barrières morales changèrent du tout au tout, chaque survivant a connu une renaissance. Pour moi ce fut après la fuite du convoi de cannibales. Là, nous n'avions plus beaucoup de ressources et la survie était un combat de tous les instants.
Ce fut à ce moment que je cessai d'être un jeune homme diplômé et plein d'avenir pour devenir un survivant déterminé à tout faire pour continuer à vivre et pour reconstruire un semblant de monde.

J'ai observé que cette renaissance apparaissait de manière différente chez chaque survivant. D'un point de vue extérieur, je n'avais pas tellement changé. Tandis que ma jumelle s'était transformée en une personne froide et parfois brutale, ce qu'elle n'était pas avant.
Chez d'autres, ce n'est quasiment pas perceptible et ces personnes restent assez faibles à première vue, mais elles peuvent être surprenantes dans leurs capacités à survivre.

Quoiqu'il en soit, nous arrivâmes à Central City quelques semaines plus tard. Nous avions récupéré du matériel mais pas tant que cela. Nous pûmes entrer dans ce que les militaires appelaient Safepoint.
La vie s'améliora grandement. Il y avait de nombreux logements vides et nous nous installâmes à notre aise. Mais tout était brutal et dangereux à Safepoint. Les tensions entre les survivants civil ou militaire étaient très vives.

Avec Jennsen, j'ai fait le choix de devenir un Chasseur de Primes dans l'enceinte de Safepoint et dans Central City. Cela nous permit de subvenir à nos besoins dans la microsociété qu'était Safepoint. De plus, la criminalité descendit en flèche avec l'institution des Chasseurs de Primes.
Durant cette période, j'appris à me battre et à utiliser les armes à feu.

Mais ce temps s'acheva bien vite. Avec la Chute du Commandant Hudson et l'avènement du Conseil de Safepoint, les Chasseurs de Prime furent destitués pour être remplacés par une Police aux méthodes plus que douteuses nommés le HAVOC. Le choix proposé aux Chasseurs fut simple : Rejoignez-nous ou mourrez.

Avec Jennsen, nous réussîmes à nous enfuir dans la forêt de la région, Edgewood, et nous montâmes une unité paramilitaire destiné à lutter contre l'autorité dictatoriale du Conseil. Nous connûmes un certain succès, surtout que d'autres groupes Dissidents se mirent à lutter contre le Conseil de Safepoint.

Acculer entre la Dissidence et les prétentions des colonies de Safepoint, le Conseil ne put tenir bien longtemps le bastion.
Une bombe nucléaire finit par détruire le bastion de Central City. Commença alors une Exode organisé par les survivants du Conseil. La destination était Vancouver. Personne ne sait pourquoi. Nous nous infiltrâmes dans un des trois convois et partirent avec eux.

L'échec annoncé de cet exode toucha notre convoi aux environs de Salem, où les survivants subirent une terrible attaque de zombies qui disloqua la caravane. Mon groupe et moi fuir dans la ville et prîmes possession d'un Ecole que nous fortifiâmes.
Alors que nous commencions à peine à nous installer et à prendre nos marques, nous furent attaqués par un groupe de survivant belliqueux se faisant appelé les Raiders.
Ils nous livrèrent à la Marion County Jail en échange d'un partage de Salem avec les Gardiens.

Les conditions étaient effroyables et le travail difficile. Je réussis à me faire pas mal d'amis ou de connaissances pouvant servir d'allié. D'ailleurs, ces relations me furent utiles lors de l'émeute qui conduisit à la Chute de la Marion County Jail.
Durant cette émeute, je réussis à m'évader de la prison avec ma soeur et quelques autres personnes. D'ailleurs, nous n'étions pas les seules, la quasi-totalité de la prison put reprendre sa liberté. En réalité, deux personnes nous accompagnaient en sortant de la prison : Kelsey Williams et Riley Flagg. Riley était un survivant dangereux mais réglo. Il avait été un chasseur de prime à Central City auparavant. Il nous accompagna et resta avec nous, mais il était clair que s’il trouvait un meilleur moyen d’assurer sa survie, il tenterait sa chance sans hésiter.
Kelsey était l’antithèse de Riley. Elle était raisonnable, d’aucune la qualifierait de faible mais elle ne l’était pas. Il serait plus juste de dire qu’elle était la plus humaine de nous quatre. Elle ralluma quelque chose qui s’était éteint depuis un long moment chez moi. Je l’aimais et elle m’aimait. L’existence dans ce monde à l’agonie en devint plus agréable. Elle devint ce que j’avais de plus cher. Elle cherche à s’endurcir pour ne pas être un poids pour nous. Mais elle ne sera jamais un poids pour moi. Elle prend parfois des risques mais elle s’en sort et je la protège de mon mieux avec l’aide de ma sœur jumelle.

Le groupe Offspring of Freedom qui avait déclenché l’évasion de la prison nous a contactés pour qu’on s’associe à eux et que l’on s’unisse face aux Raiders qui reviennent plus fort que jamais. Nous avons acceptés.

Aujourd'hui, comme tous les jours depuis le début de l'Apocalypse, le seul objectif reste de survivre.




_________________________________________________________


Inventaire de départ (sans compter un sac à dos)
Possède un inventaire Pré-réécriture.
(1 Beretta 92FS (1 + 2 chargeurs), 1 machette, 1 holster, 1 lampe torche, 1 sac à dos)


_________________________________________________________

Pseudo : Victor, Vic, tous les surnoms sympas que vous voulez :p
Age IRL : 21 ans
Comment as-tu trouvé le forum ? Je hante ce forum depuis longtemps maintenant.
Des suggestions ? Aucune.




Codage par Sélène sur Never Utopia



Dernière édition par Victor Rahl le Ven 23 Déc - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 198
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar

Bonjour Victor, et rebienvenue sur ZA!

Rien à redire côté histoire et description physique comme tous les joueurs déjà validés. Je vais m’attarder brièvement sur la répartition de tes points.


  1. Globalement, le tout me va, mais je trouve que ta compétence unique divise les points d’une capacité de Victor qu’il a pourtant clairement maîtrisé  au cours d’une vie d’étude. J’aimerais que tu précises plus en détail en quoi représente cette compétence unique. Ce qui la différencie réellement  de la compétence « construction » déjà disponible. De mon point de vue, il me semble que tu pourrais mettre tous tes points dans celle-ci et avoir un 66 très appréciable.

  2. Selon moi, tu devrais peut-être mettre  plus de point en intellect pour refléter la formation universitaire que Victor a suivi. En arrondissant tous tes attributs et en prenant un 5 points d’instinct tu pourrais atteindre un 60 qui me semblerait approprié. Après, cela dit, je ne te force pas à le faire.


Somme toute bien peu de chose à  revoir comme tu le constates.  Quelques touches de claviers devraient suffire à ta revalidation.  

Cordialement,

Mastermind

_________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Salut Mastermind,

J'ai modifié les compétences et attributs selon tes conseils. Tout d'abord, j'ai fusionné la compétence personnalisé avec la compétence construction car tu avais raison, c'est plus logique et ça peut regrouper le tout (et ça me fait une bonne compétence).
Ensuite, j'ai arrondi également mes caractéristiques pour monter intellect et instinct. Cela ne change pas grand chose aux autres et ça colle un peu plus à la formation de Victor.

Voilà,
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 198
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Bienvenue sur le forum !

Ton personnage est désormais validé, tu intègres le groupe des Offsprings of Freedom.

Tu as maintenant accès à ton Espace Personnel, et avant de commencer tu devras effectuer les quelques actions suivantes :


  • Ouvrir tes trois sujets obligatoires (bilan de tes RPs, tes relations, et tes lancers de dé).

  • Activer ta feuille de personnage. Pour se faire, clique sur ton profil, et regarde bien la ligne d'options au-dessus de l'encadré noir. Au bout à droite tu en verras une nommée "feuille de personnage". Il suffit de l'activer, et d'ajuster les paramètres qui s'y trouvent (le nombre de RP complétés et ta réserve de point 6e sens qui passe à "1" avec ton inscription)

En espérant que tu te plairas parmi nous, à bientôt en jeu !

_________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Victor Rahl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Le 28 juin... Paul Emile Victor...
» [Insolite] Victor Valdes se prend un but par...
» Arthurus Rahl [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Hors Jeu :: Registre des Survivants :: Chroniques vécues-