Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Caleb Beauharnois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 481
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 2
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
3/20  (3/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar





Caleb Beauharnois
aka Liam Hemsworth


« Il n’y a pas grand-chose qui m’attache encore à ce monde, et je les ai quitté comme un imbécile… Je ne m’arrêterai pas tant que je ne les aurai pas retrouvés. »




Nom complet : Caleb Beauharnois
Date et lieu de naissance :28 mai 1988, Montréal
Nationalité : Canadienne
Groupe : Survivant
Caractéristiques (375 pts à répartir) :
Force : 30 (Il a beau avoir une certaine stature, Caleb n’a pas les biceps d’un athlète. Son corps à une musculature sèche et nerveuse qui est bien dessinée, mais qui n’a rien d’un culturiste.
Agilité : 40 (Coordination physique, dextérité, vitesse… Caleb est capable de faire preuve de chacune de cette facette de l’agilité. C'est un attribut qui se manifeste surtout en combat dans sa technique fluide et dans son déplacement forestier où son jeu de pied lui est toujours extrêmement utile).
Endurance : 60 (Comme son corps l’indique, il est capable d’en prendre. Il est écorché, griffé, et marqué de cicatrices à plusieurs endroits. C’est sans compter ses trois doigts manquants qui complètent très bien l’image dont on peut se faire de sa résilience. D’autres le sont sans doute plus que lui, mais il y en a certainement plus qui le sont moins).
Perception : 60 (Un outil utilisé largement par Caleb, ses 5 sens sont sollicités extensivement pour toutes les tâches qu’il entreprend. Tous les survivants s’en servent bien entendu, mais Caleb est capable de s’en servir sous des aspects et avec une efficacité que plusieurs n’ont pas. Que ce soit pour explorer un bâtiment ou analyser ses interlocuteurs. Malheureusement un coup de feu près de son oreille droite lui a fait perdre un peu de son ouïe, mais cela reste d'une portée minime).
Charisme : 10 (Malgré les efforts qu’il a entrepris depuis la rencontre fortuite qu’il a eue avec son groupe au 4283 Markham street  et avec Niomi Weaver, les dommages subis à Thunder Bay sont encore trop grands pour être surpassés.
Ténacité : 55 (Seul cadeau que lui a apporté son esclavage, Calebfut doté d'une détermination et d'une volonté inébranlable à se dédier à ses proches et à arriver à ses fins. Il a vécu de profonds traumatismes, mais possède maintenant l’esprit pour y résister).
Intellect : 60 (Se rendre à l’université n’est pas pour les cancres, et il s’était bien démené au fil de sa scolarité. Il est doté d’une forte capacité d’analyse critique pour évaluer et comprendre plusieurs situations diverses dans leurs ensembles. Cependant, il s’agit d’atout offert par l’études des sciences humaines. Les sciences naturelles et physiques lui échappent totalement. Au passage il a appris parfaitement l'anglais et a une bonne base d'arabe).
Instinct : 65 (L’instinct de Caleb reste son atout le plus précieux. C’est souvent le petit élément de plus qui lui a souffler à l’oreille l’approche d’une menace ou la manière de convaincre quelqu’un. C’est ce qui lui permet d’anticiper les événements en fonction de ce que son esprit lui dit. Cela n’a rien d’un don ni d’un talent surnaturel bien sûr. Cela fait simplement partie de lui).

_________________________________________________________


Compétences (300 pts à répartir) :
Combat au corps à corps : 65 (Plusieures années de pratique de sport de reconstitution d’escrime médiévale (principalement à l’épée, mais aussi avec bouclier, bâton, lance et dague). Tous des talents qu’il a largement utilisé durant les 6 ans d’apocalypse pour pallier aux lacunes de ses proches qui n’avaient pas son expérience. La perte de ses doigts ont rendu cependant toute utilisation d'arme à 2 mains impossible).
Tir : 25 (Le seul entraînement au tir qu’il eut fut avec des armes de trait, et encore il n’avait jamais été immensément doué. Il saura se démerder avec une arme de poing parce qu’il a été mené par la force des choses à s’en servir, mais pas avec brio.
Exploration : 75 (Ayant littéralement traversé le continent d’est en oust en passant par les rivières, les forêts, les montagnes, les marécages, les villages et les métropoles, Caleb est extrêmement talentueux pour tout ce qui concerne l’exploration et le pillage. Il a une excellente mémoire pour se repérer, un don inné pour  chercher ce dont il a besoin et une ingéniosité peu commune pour approcher chaque situation. S’il n’est pas un des explorateurs les plus chevronnés du continent, il est certainement l’un des plus talentueux de Salem).
Survie : 40 (Ces nombreuses expéditions en forêt, tant avant qu’après l’apocalypse lui a appris à reconnaître une foule d’éléments naturels comestibles. Il ne connaît pas tout, et n’a pas le flair de traquer une proie, mais il peu indéniablement se débrouiller).
Mouvement : 40 (L’agilité de Caleb l’avait rendu capable de se mouvoir avec aisance dans les milieux urbains. Sans faire de Parkour, il savait escalader et traverser des endroits risqués plus facilement que d’autres, en plus d’avoir une vitesse de course fort appréciable. Malheureusement, la blessure à sa main gauche le handicape grandement maintenant. Seuls sa vitesse et ses jeux de pieds (utile à l’escrime, comme à la course en terrain difficile) restent réellement des atouts dont il n’a absolument rien perdu).
Discrétion : 45 (Il est grand, mais il sait néanmoins utilise son environnement à son avantage pour passer inaperçu. Cela peut indiscutablement l’aider à éviter une horde, mais un être humain le cherchant activement pourrait bien le trouver).
Construction : 0
Larcins : 0
Médecine : 5 (Quelques bases de premiers secours lui sont restées au fil des ans, mais comme sa soeur s’occupait de tous les blessés, ses connaissances se sont usées et elles n’ont plus la même qualité qu’avant).
Conduite : 15 (Il n’a rien de spécial ici. C’est un conducteur lambda capable de conduire intelligemment sans pour autant faire de grands coups d’éclats).
Compétence libre : 0

_________________________________________________________


Description physique :
Caleb est un homme de grande taille avoisinant le 1m85. Avec les années de lutte et de malnutrition qu’il vient de traverser, son corps est devenu maigre, mais il a en revanche pris une certaine masse musculaire. Sa peau est typique des blancs caucasiens de sa région d’origine si ce n’est qu’elle a pris un teint plus basané et usée de par les longues explorations extérieures et les intempéries. Les traits de son visage sont plutôt anguleux et forment un ensemble droits biens découpés, ce qui augmente l’austérité de son regard qui est lui-même renforcé par une mine réfléchie. Le tout lui donnant un air peu commode en tout temps. Une austérité qui devient presque glaciale avec ses iris gris foncés qui alternent parfois au bleu pour adoucir son expression, mais elle reste tout de même très peu chaleureuse. Un trait distinctif qu’on peut apercevoir au premier coup d’œil est l’absence de son majeur, son annulaire ainsi que de son auriculaire gauche qu’il a perdu à Kamloops en été 2016. Une blessure handicapante qu’il essaie de surpasser de son mieux. Il porte la plupart du temps qu’un simple t-shirt et un pull plus chaud avec des jeans ou des pantalons cargos usés par une longue exposition à la forêt et ses embûches.


Description morale :
C’est un homme réservé et silencieux dont la mine calculatrice et réfléchie donne l’impression qu’il est toujours en train de jauger son environnement ou ses interlocuteurs. Conséquemment il a tendance à toujours soupeser une situation et ses acteurs, en examinant les pour et les contres de manière à prendre la décision qui lui parait la meilleure. Deux traits particulièrement utiles à ce propos sont sa perspicacité et sa très grande intuition. Des traits qui, mêlés à une force d’analyse peu commune, lui permettent aussi de déceler avec précision les pensées et les opinions des autres. Un vestige de son ancienne personnalité alors qu’il s’en servait pour écouter son prochain et lui prodiguer des conseils. Maintenant, il s’en sert beaucoup plus pour jauger les inconnus qu’il rencontre et pour arriver à ses propres fins puisque son air de bourreau élimine d’emblée la carte de l’amabilité.

Comme n’importe quels survivants, il a eu des pertes douloureuses, mais il a préféré s’emmurer dans une rigidité stoïque, masquant une sensibilité et des doutes qu’ils ne montra à personne, durant de nombreuses années pas même aux seuls de ses proches qu’il a pu protéger. Autrefois un homme intègre et respectueux, ses balises morales sont devenues d’abord troubles, puis de plus en plus inexistante. Pendant très longtemps, tout ce qui lui importa fut de protéger ceux qui lui était chers, qu’importe le prix à payer ou les actes à effectuer, aussi amoral ses actes pouvaient-ils être. Cependant, un nouvel objectif c’est formé au fil de son expédition à Central City et suite à aux révélations que ses rapports de plus en plus houleux avec son meilleur ami David lui ont révélées. Il souhaite maintenant retrouver une partie de son ancienne personne, tout comme Cloé et David ont réussi à faire afin d’un jour pouvoir retourner vers eux et vivre la conscience tranquille, même s’il ignore si c’est seulement possible d’y arriver.


Biographie :
Né dans la banlieue montréalaise, il a vécu une vie tout ce qu’il y a de plus paisible avec ses proches et ses amis. Leur niveau de vie étant confortable sans être aisée grâce à ses parents Marie et Pierre qui travaillaient à la sueur de leur front pour améliorer leur condition. Il n’était pas seul cependant, il était le cadet d’une famille de trois enfants, sa sœur Cloé étant l’aînée de 23 ans et son frère Jules le benjamin de 19 ans. Leurs parents attentionnés avaient pris soin de les élever convenablement en les dorlotant à bonne dose sans en faire des enfants rois, loin s’en faut. Avec trois enfants à nourrir alors que Marie et Pierre gagnaient des salaires plutôt modestes au début de leur vie, ils ne roulèrent jamais sur l’or... Pendant toute son enfance jusqu’à l’âge adulte, sa vie gravita entre ses études, ses amis et sa famille de manière harmonieuse et sans anicroche majeure ou traumatisante. Il avait de la chance et aussi profita-t-il de ce cadeau aussi longtemps qu’il le put.

Il a toujours été un solitaire, et par-dessus tout, un homme qu’on pourrait qualifier d’inusité. De ses goûts musicaux en passant par ses choix d’activités, rien n’était particulièrement conforme à ce que le reste de la société d’alors appréciait. Pour ne nommer qu’un exemple, il détestait les grandes villes et il préférait de loin partir en expédition forestière dans les étendues sauvages des Laurentides ou de la Mauricie, un carnet d’écriture à la main et de la musique New Age dans les oreilles... Il était devenu au fil du temps un passionné d’histoire, fasciné par la manière dont les sociétés anciennes avaient réussi à traverser les âges à travers leurs avènements et leurs déclins. Cette passion se traduisit par une appréciation de la littérature historique et imaginaire, mixée à son goût du théâtre, il se joignit vite à des regroupements de reproduction historique ou de jeux de rôle grandeur nature dans lequel il y rencontra une bonne partie de ceux qui constituèrent son cercle d’amis.

Tout cela, c’était avant la date fatidique bien sûr. Il avait observé le déroulement de la propagation comme plusieurs autres. À partir de son salon, d’abord inquiet, puis de plus en plus apeuré lorsque les premiers cas se déclarèrent à Montréal quelques jours seulement après l’éclatement du virus en Corée. La situation coréenne et chinoise se dégradant à une vitesse folle, il insista pour que sa famille et lui s’éloignent de la métropole pour quelques jours. Il se heurta à une forte résistance de ses proches qui le trouvaient trop craintif. Ce ne fut que lorsque le virus traversa la rive du fleuve Saint-Laurent que son appel fut réellement entendu. Sa famille et lui quittèrent Deux-Montagnes à la hâte avec l’intention de se réfugier dans les Laurentides, mais dans leur fuite précipitée, un bouchon de circulation sur la 640 les bloqua assez longtemps pour qu’une horde arrive de Laval, décimant les automobilistes qui fuirent dans la débandade.

Heureusement pour lui, ses années de combats « fictifs » dans les jeux de rôle l’avaient tout de même doté d’un certain sens tactique et il avait compris bien vite que son équipement de « combat » leur serait vitalement utile pour se protéger du danger vu leur absence d’armes à feu. Il avait équipé sa famille comme il le put, avec les armes blanches de sa collection et les quelques pièces d’armure médiévales qu’il possédait. Profitant de la cohue, ils essayèrent de fuir vers les champs voisins de Saint-Augustin, mais les monstres les rattrapèrent et ses parents furent emportés par la horde. Démolis, mais incapables de les sauver, son frère et lui durent tirer leur sœur paralysée par les pleurs et l’horreur vers l’intérieur des terres.

Cette journée marqua le début de l’apocalypse dans tous les sens du terme pour lui, son frère, et sa sœur. Ils fuirent d’abord à Saint-Agathe-des-Monts avec un convoi militaire où un campement de l’armée canadienne tenta de réunir les réfugiés loin de la ville. Un premier refuge qui implosa quelques semaines après sa fondation lorsque les habitants du village voulurent chasser les réfugiés. Heureusement pour eux, ils avaient rencontré dans les environs du village la famille d’un ami de Caleb, David Leblanc qui les avait hébergés à leur chalet depuis quelques jours lorsque la fusillade débuta. Tout le groupe restant, un des fils Leblanc étant décédé d’une attaque zombi, s’enfuit en voiture jusqu’au Parc National d’Oka à partir d’où ils décidèrent d’emprunter les voies fluviales qu’ils espéraient être plus sûres que celles routières. Une décision salvatrice qui leur permit de se déplacer pratiquement sans problème jusqu’au lac supérieur après plusieurs mois de navigation qui les mena à la fin de l’été 2011 aux abords de la ville de Thunder Bay.

Commença alors un terrible entracte d’un an à leur voyage. Des pirates situés sur une île avoisinante les capturèrent pour les ajouter à un groupe volumineux de survivants qu’ils utilisaient comme esclaves pour de basses besognes afin d’améliorer leur confort personnel au détriment de la dignité de tous leurs captifs.

Traité comme des vulgaires animaux, ils furent battu, humiliés et utilisés aussi brutalement que dans les pires époques de l’esclavagisme mercantile… C’est là qu’il se mura dans son stoïcisme glacial. Durant leurs mois d’errance sur l’eau, ils n’avaient eu aucun contact avec d’autres survivants. Ils avaient tous dû traverser une période dure où la certitude de leur solitude s’ancra dans leur esprit, mais Caleb n’avait pas perdu foi en la nature humaine, il avait toujours été un optimiste un peu bercé d’illusions, toujours prêt à pardonner et croyant fermement à la solidarité humaine. Pour lui, la générosité dont avaient fait preuve les Leblanc en était une preuve éclatante, mais les horreurs physiques et psychologiques que les pirates leur infligèrent, surtout à sa sœur qui devint une esclave sexuelle misérable, démolirent tous ses idéaux.

Lors d’une excursion où il servait de guide sur la berge, Caleb réussit à piéger ses « maîtres » et à les tuer, ce qui lui fournit quelques armes qu’il put ramener à la nuit tombée à l’île des pirates. Une fois ses compatriotes de chaînes armés, ils se révoltèrent et vainquirent leurs bourreaux avec d’immenses pertes, dont le père de David, Mario. Cependant, la victoire était leur.

Malgré la victoire et à la surprise de tous, Caleb dont l’ancienne personnalité avait été anéantie par l’année de torture, ne pensait qu’à la sécurité de son groupe et pour s’assurer qu’ils partiraient sain et sauf, pris un des esclaves avec qui il avait vécu les mêmes conditions en otage. Froid, calculateur et rigide, tout altruisme avait disparu et seul primait son groupe et il réussit à quitter l’île de cauchemar après avoir refait le plein d’équipement avant de se lancer dans la plus importante expédition de leur vie, la recherche d’une enclave qui serait située au cœur des Rocheuses.

Ce fut un long et périlleux voyage qui les sépara de leur but. Sylvie, la mère de David en paya le prix fort, mais ultimement ils arrivèrent aux pieds des montagnes en hiver 2013. Et ils croisèrent quelques mois après leur arrivée un groupe de pillards qui se trouva à faire partie de l’enclave en question, Safe Haven.

Caleb et les autres eurent toutes les difficultés du monde à faire confiance aux citoyens de l’enclave, mais éventuellement les autres baissèrent leur garde, jamais Caleb. Traumatisé par son expérience, il voulut bien aider Safe Haven avec son expertise de survie en nature et de combat rapproché, mais il sacrifierait bien tous les habitants de la vallée si ça signifiait sauvegarder son petit groupe.

Un an et demi après leur arrivé, en plein mois de juillet 2014, Kinney organisa une mission particulière. Des survivants repêchés près de la frontière des États-Unis parlèrent de l’existence d’un bastion humain quelque part dans le Nevada. Le colonel souhaitait rétablir le contact avec les Américains dans l’espoir de trouver de l’aide en envoyant un groupe de ses meilleurs hommes et femmes à travers la Cordillère de l’Ouest pour trouver le lieu en question et voir à quoi ils avaient à faire.

Caleb et David furent nommés membre de ce groupe, et bien qu’il fallut toute la diplomatie du colonel pour le convaincre, Caleb comprit que cette enclave pourrait sûrement aider sa sœur et son frère à être en sécurité une fois pour toutes. Conséquemment, il fit ses aux revoir aux derniers membres de sa famille avec la même expression stoïque, mais qui sembla se lézarder un tantinet face à l’angoisse de les laisser sans sa supervision alors qu’ils les croyaient sous sa responsabilité depuis Thunder Bay.

Ils se mirent en route au milieu de l’été, atteignant leur destination au début de l’hiver 2014  après avoir subi des pertes légères (les pillards ne souhaitant pas se risquer à un aussi gros morceau qu’un convoi armé jusqu’aux dents de militaires entraînés). Une fois que leurs éclaireurs confirmèrent la présence de ce que les étrangers américains avaient appelé « Central City », l’approche qui fut décidée fut d’envoyer un des leurs à l’intérieur des limites de la ville, vérifier leurs dispositions, voir l’état général des lieux, puis quand le climat serait propice, établir un contact diplomatique. Pendant ce temps, le convoi militaire resterait dans une position fortifiée en attendant des nouvelles de la personne envoyée.

Ce fut Caleb qui se porta volontaire et qui se dirigea vers Central City avec l’espoir de tout Safe Haven sur ses épaules, bien que pour lui, seul le bien de David, Cloé et Jules lui importait.


Saison 3 et 4 :

Son arrivée fut haute en couleur, to say the least… Il mit les pieds au beau milieu d’une guerre civile virulente au cœur de Safepoint. Après avoir sauvé des esclaves parmi lesquels se trouvaient nulle autre que Laura J. Strempton, il réussit à se rendre jusqu’au QG de Safepoint où il se trouva face avec le président Garrington qui révéla une foule d’information sur le virus et les origines de la catastrophe. Trop d’information pour le petit survivant lambda qu’il était, mais qui allait l’amener dans un tourbillon d’événement dont il n’avait pas compris l’ampleur lorsqu’il avait décidé de suivre Laura et Mark dans les escaliers du QG. Exigeant des réponses, il fit la promesse à Laura de la retrouver pour savoir la vérité sur les révélations énigmatiques de Garrington et le supposé remède qu’il possèderait.

Après la fin de la guerre, et son retour parmi le groupe de Safe Haven une fois qu’il fut secouru par les membres d’une organisation de mercenaire qu’il allait revoir, il attendit plusieurs mois la réponse de Safe Haven sur leur premier rapport concernant Safepoint et ce qui lui était arrivé. Une attente qui se prolongea jusqu’au début de l’été 2015 lorsque des rumeurs sur l’existence de Safe Haven créa la mise en place d’une mission d’exploration pour laquelle il s’enrôla sous le couvert de l’anonymat, sans révéler son appartenance à l’enclave que le CSP de Safepoint espérait découvrir.

Il accompagna donc, non sans surprise, la Famille qui lui avait sauvé la vie durant la guerre civile à travers ce périlleux voyage. Un voyage qui cachait cependant un second objectif, celui de retrouver l’épave d’un bateau, l’Exodus qui révéla de nouvelles questions sur ce que Laura et le président leur avaient raconté quelques mois auparavant. La blessure de l’une de leur alliée, Kathleen Reed les amena aux abords de Salt Lake City en quête d’antibiotique où, ils croisèrent aussi par hasard l’un des militaires ayant supervisé l’opération Exodus en sauvant une survivante de son groupe. Un dénommé Trevor Bayles qui avait créé une petite enclave dans le Intermountain Healthcare de la grande ville.

Une fois Salt Lake derrière eux, ils arrivèrent enfin à Safe Haven où la rencontre diplomatique entre la Famille et le colonel Kinney tourna très vite au vinaigre. Si bien qu’ils durent quitter quelques minutes après leur arrivée, au désespoir de Caleb qui n’eut pas le temps de rester auprès de sa famille plus longtemps qu’il l’aurait souhaité et qui fut même banni de Safe Haven pour avoir mené les mercenaires directement sans s’être assuré des intentions de Safepoint et sans avoir considéré les risques de les mêler aux conflits entre Safepoint et Groom Lake.
Il repartit tout de même avec des instructions précises pour lever son bannissement et s’acharna durant toute l’année qui suivit à essayer d’établir un lien solide entre les deux enclaves en supportant John Drake, le bras droit de Kinney, dans le processus de négociation. Son talent pour la compréhension humaine et pour la négociation n’était pas perdu puisqu’à défaut de pouvoir les mener, il fut d’un grand secours à Drake malgré leur échec cuisant vu la fermeture quasi-totale de Safepoint à leurs propositions. Par souci de courtoisie, ils furent toujours reçus et eurent même des quartiers diplomatiques réservés à eux lorsqu’ils venaient à Safepoint, mais leur demeure principale resta la lointaine ville d’Elko.

Après des mois d’échecs et n’en pouvant plus d’attendre, Caleb prit la décision de partir en quête d’une info d’assez grande valeur pour éventuellement lever son bannissement. C’est ainsi que, secrètement, il se rendit à Salt Lake City en début juin 2016 pour aller demander à Bayles la localisation de Strempton. Comme c’était la dernière personne connue à avoir croisé la mystérieuse femme, il se disait que c’était le meilleur endroit pour commencer et comme de fait, arrivé chez Bayles, il croisa également Laura.

Surprise également, les deux s’entretinrent longuement sur la raison de sa venue et sur ce qui était advenu de celle autour de qui toute cette sordide histoire semblait tourner. Il y apprit une quantité effarante de faits qui le laissèrent pantois, mais plus important que tout, il reçut d’elle la localisation de Groom Lake qui serait, du moins l’espérait-il, la clé de son retour à Safe Haven une bonne fois pour toute. Laura ayant l’intention de se rendre à Groom Lake pour en finir, il lui fit la promesse de prévenir les membres de la Famille de son intention et s’en retourna à Elko quelques jours avant l’explosion de Safepoint.

Avant les faits, il avait été sur place avec David et quelques autres soldats de Safe Haven pour faire le plein de denrée. La menace les avait gardé prisonnier de leur quartier jusqu’à l’évacuation finale, et une fois l’enclave transformée en tas de cendre, il prit la décision d’accompagner un des convois de Safepoint à son futur lieu d’accueil. Son espoir tirer Jules et Cloé hors de l’influence de Kinney qu’il n’avait jamais apprécié, et dont l’animosité qu’il éprouvait envers lui s’était agrandie depuis après son bannissement.

Après l’arrivée désastreuse de leur convoi à Salem, et leur rencontre fortuite avec la Famille qui leur fourni le carburant nécessaire pour retourner en Colombie-Britannique, Caleb et David ainsi que leur nouveau compagnon, Daniel Dubois, se mirent en route. Arrivé sur place, ils découvrirent un Safe Haven désert, Kinney ayant opté pour tenter d’envahir et de sécuriser la ville de Kamloops. Une fois qu’ils retrouvèrent l’enclave aux abords de la ville, ils participèrent à une opération hautement risquée pour nettoyer une usine d’épuration envahie par les morts. Une bataille où Jules perdit la vie, mais qui permit à Safe Haven de se resituer sous le nouveau nom de « Hope », avec toutes les opportunités que lui offrait sa nouvelle position géographique.

Près d’un an plus tard en mars 2017, la mort de son frère toujours sur la conscience et incapable de s’intégrer à ce nouveau milieu Caleb prit la lourde décision de laisser David et Cloé. Afin qu’ils puissent vivre leur vie ensemble dans l’espoir que leur procurait la nouvelle enclave tandis qu’il partait de son côté en quête de ce qu’il avait été autrefois. Son objectif, retrouver l’Académie de Safepoint qui avait le but utopique de retrouver et conserver l’héritage de l’ancienne civilisation pré-apocalypse. C’était, selon lui, la meilleure façon de faire les premiers pas vers son introspection.

Malheureusement pour lui, il ignorait que Salem n’était plus celle qu’il avait laissée, et quelque temps après son arrivée, après une longue poursuite, il tomba sous les griffes des Raiders qui l’envoyèrent à la Marion le 30 mars 2017. Un scénario qui n’était pas sans lui rappeler une certaine île de Thunder Bay…  


_________________________________________________________


Inventaire de départ (sans compter un sac à dos)

L’inventaire précédant la réouverture est conservé.

_________________________________________________________

Pseudo : Charles
Age IRL : 25 ans
Comment as-tu trouvé le forum ? A long time ago, in a galaxy far, far away…
Des suggestions ? Aucune, à part de rester ouvert cette fois.




Codage par Sélène sur Never Utopia



Dernière édition par Caleb Beauharnois le Ven 23 Déc - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 91
Date d'inscription : 08/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Bienvenue sur le forum !

Rien à dire une fiche très détaillée et cohérente avec le background du personnage.

Ton personnage est désormais validé, tu intègres le groupe des Survivants.

Tu as maintenant accès à ton Espace Personnel, et avant de commencer tu devras effectuer les quelques actions suivantes :


  • Ouvrir tes trois sujets obligatoires (bilan de tes RPs, tes relations, et tes lancers de dé).

  • Activer ta feuille de personnage. Pour se faire, clique sur ton profil, et regarde bien la ligne d'options au-dessus de l'encadré noir. Au bout à droite tu en verras une nommée "feuille de personnage". Il suffit de l'activer, et d'ajuster les paramètres qui s'y trouvent (le nombre de RP complétés et ta réserve de point 6e sens qui passe à "1" avec ton inscription)

En espérant que tu te plairas parmi nous, à bientôt en jeu !

_________________________________________________

Life is Suffering
It is hard
The World is cursed but you still find reasons to keep living
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caleb Beauharnois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)
» Caleb le sorcier au pouvoirs mysterieux [validée]
» LoL c'est bien mais en rp, c'est mieux ! [Caleb, Juliet, Sammy, Alexandre, Sphinx, Andrew, Vara]
» Quand frapper rime avec jouer [PV Caleb]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Hors Jeu :: Registre des Survivants :: Chroniques vécues-