Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Falling inside the Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Bang ! Bang ! Bang ! Trois coups de feu retentirent dans la ruelle que le groupe empruntait. Les trois balles abattirent les trois hommes qui étaient sans nul doute des Raiders à la recherche de Rachel. Les quelques paroles entendues et échangées avec eux avaient suffit à convaincre Jennsen qu'ils étaient une menace pour eux et qu'ils méritaient la mort. Victor était d'accord quant au jugement des trois nouveaux morts, mais l'exécution dans sommation était dommage pour lui. Il aurait fallu en prendre au moins un vivant pour le ramener à Azad et l'interroger... Dommage.

L'apparition des trois hommes avait mis un coup de chaud à tout le monde. Riley avait dégainé son Beretta en premier, vite suivit par Victor afin de tenir en respect les nouveaux venus. La prudence était de mise dans ce genre de rencontre. La tension avait envahie chacun d'entre eux dès qu'ils avaient entendu les voix. Finalement, Jennsen avait réglé la question en prenant les devants.
Alors qu'il se détendait un peu et qu'il rengainait son revolver, Victor s'aperçut que Kelsey s'était recroquevillée sur elle même en se tenant la tête. Elle souffrait visiblement et il se précipita à côté d'elle pour voir s'il pouvait faire quelque chose. S'il y avait une chose qu'il détestait, c'était l'impuissance face à la douleur de ses proches et la jeune femme était plus qu'une proche pour lui... Il la serra contre lui pour essayer de la calmer. La respiration rapide de sa compagne l'inquiétait et ils ne pouvaient pas avancer tant qu'elle serait en hyperventilation...

- Kel... C'est finit, tout va bien, tu es avec moi, on sera bientôt à l'abri... murmura Victor à sa compagne.

Alors qu'il la prenait dans ses bras, il jeta un coup d’œil à sa sœur qui se justifiait. Il n'y avait rien à répliquer de toute façon. Ce qui était fait était fait. Tant pis pour l'interrogatoire. Rachel devrait bien leur dire tout ce qu'elle savait de toute manière. Cette dernière fixait avec une fascination morbide et un sourire carnassier satisfait les trois cadavres des Raiders, alors que Riley s'assurait de leur trépas. Ce regard lui rappelait à bien des égards celui de sa jumelle quand elle avait commencé à devenir froide et brutale au début de l'épidémie et de leur errance pour survivre. A ceci près que Jennsen n'avait jamais été une frêle adolescente et qu'elle avait, malgré tout, du sang froid et un certain contrôle. La jeune Rachel Taylor avec une lueur mauvaise dans son regard, une envie de meurtre. Il ne suffirait pas de lui apprendre à tuer, il faudrait sans doute lui apprendre à vivre en tant qu'humaine également.

Riley revint vers eux après avoir fouiller les trois corps inanimé. Il revint avec une barre céréales sans doute périmée et un briquet. Il garda la barre céréales sur lui tandis que Victor attrapa le briquet.
Le sang s'écoulait des trois anciens êtres humains qui s'étaient tenus devant eux, et qui avaient sans doute été des ordures de la pire espèce, tandis que des mouches venait déjà chercher leur dû et qu'un corbeau tournoyait au-dessus d'eux en croassant. L'air empestait la mort, le sang, les entrailles, la sueur humaine et la poudre suite aux tirs de Jennsen. Pas étonnant que Kelsey, dans son état de faiblesse actuel, ait fait une crise de panique ou quelque chose dans ce goût-là. Même Victor se sentait oppressé. Cette ville, ces rues sales, bordés de bâtiments en ruines, parcourues par des mort-vivants et des vivants sans foi, ni loi commençait réellement à lui taper sur le système. Il fallait rejoindre le point de rendez-vous avec les Offspring au plus vite. Trop d'évènements s'étaient précipités récemment. Il leur fallait se poser et se reposer au calme et en sécurité.

- Kel... Il faut qu'on avance. Tu peux le faire ? demanda Victor.

Bien entendu, il fallait éviter de rester par ici après les trois détonations de tirs de Jennsen. Les zombies du secteur allaient rappliquer sans tarder. Il décida que si elle n'était pas en état, il la porterait. Il n'avait pas le choix. Le mouvement était souvent synonyme de survie dans ces situations-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3
Date d'inscription : 10/07/2016
avatar
Holly tapait impatiemment du pied en regardant par une fenêtre du troisième étage. Depuis plus d’une journée maintenant qu’ils étaient enfermés dans un bâtiment adjacent au capitole de Salem et pas un seul signe des nouveaux venus. Azad lui avait pourtant bien dit d’envoyé des équipes surveillé le périmètre de peur de les manquer s’ils retrouvaient leurs amies à temps se promenaient trop longtemps dans le cœur du centre-ville. L’Iranien avait donné les coordonnées exactes de leur lieu de vie, mais il préféraient s’assurer que ses nouvelles recrues soient rapidement mises à l’abri. L’immeuble duquel il pouvait guetter les environs sur une longue distance correspondait malheureusement bien au type d’environnement que représentaient les centres névralgiques des villes fantômes. À leur arrivé il n’était pas si vide que ça. Ils avaient dû le nettoyer elle et son équipe, mais maintenant ils se faisaient très petits et attendaient impatiemment l’arrivée du groupe qui les empêchait de retourner dans la sécurité toute relative du QG des Offsprings.

Richard dans un coin de la pièce retirait des saletés de ses ongles avec son couteau.

"Je ne pense pas qu’ils vont venir."

"Arrête de jouer le rabat-joie Richard." Répliqua Tamara exaspérée.

"C’est pas rabat-joie, ça semble être plutôt réaliste comme idée. Ils ont eu pratiquement une journée et demie pour retrouver leur disparu. Ça commence à être risqué de poireauter ici."

"Ce ne l’est pas plus ici qu’au QG, nous sommes toujours dans le centre-ville d’une manière ou d’une autre, coupa sèchement Holly. Maintenant arrête de nous casser les oreilles avec ton pessimisme, j’ai pas la patience aujourd’hui."

Un soupir et un grommellement suivit l’ordre de l’exploratrice des Offsprings alors que le Californien retournait à son nettoyage d’ongles. Holly aurait juré avoir entendu un "Depuis quand tu as de la patience de toute façon…", mais elle n’avait pas envie de se casser la tête à répliquer. Richard avait beau être chiant à l’occasion, elle commençait elle-même à considérer de quitter le refuge et d’y revenir plus tard ou de laisser un message avec des coordonnées pour un deuxième point de rendez-vous à Zenithside ou Absentside. Cela leur permettrait au moins de retourner au QG, même si ultimement cela faisait perdre du temps à tout le monde puisque cela forcerait d’une part leurs nouveaux à leur courir après plus longtemps, et Azad à attendre plus longtemps leur arrivée.  

"Une dernière heure…" Se promit-elle.

Cependant, au moment où elle se faisait la promesse dans son esprit, un mouvement à sa gauche attira son regard. Ils y avaient des dizaines de morts qui marchaient sans buts, mais le mouvement qui attirait son regard était plus fluide, plus calculé. Comme de fait, elle se concentra sur le quatuor en mouvement et reconnu la description qu’elle avait reçue d’Azad, Nathan et Alexia. Deux jumeaux, dont une scarifiée, et un grand gaillard solidement charpenté. L’un des jumeaux portait dans ses bras une petite dame visiblement mal en point…

"Voilà notre paquetage." Dit la meneuse en décroisant ses bras pour pointer le quatuor en marche. Une remarque qui fit aussitôt lever les 2 autres personnes dans la salle pour venir regarder dehors avec curiosité.

Le groupe avançait à un bon rythme, mais les Z commençaient à les entourer et à les talonner de près. Les deux seuls avec les bras libres repoussaient les infectés en approche et les maintenaient à distance de l’homme qui transportait ce qui devait être la disparue, les plus vulnérables de leur groupe.

"Ils ont besoin d’aide. On va les accueillir en bas de l’immeuble et vous attirerez l’attention des sacs à pourriture. Courrez rejoindre l’équipe de Michael à l’autre bout du parc en repliez-vous ensuite sur le QG. Nous attendrons un peu de notre côté que ça se calme avant de continuer notre route jusqu’au QG, je pourrai les faire passer incognito."

Ils étaient habitués et faisaient confiance à l’expertise de Holly. Elles connaissaient Salem comme le fond de sa poche. S’ils pouvaient être sûrs d’une chose, c’est qu’elle trouverait une manière de mener les étrangers à bon port.

Le plan s’exécuta rapidement et alors que vous joggez hors d’haleine sur State street vous apercevez soudainement un trio d’individu apparaître en hauteur et vous faire signe de vous rallier vers une dame qui reste immobile et vous crie de la rejoindre. Les deux autres pour leur part crient et agitent les bras pour attirer une partie de la petite horde qui vous suit et en vous voyant bifurquer, ils n’hésitent pas à s’avancer et à interpeller les zombis de plus près, et malgré la manœuvre risquée, elle est payante. Le gros de la masse grouillante change de cible alors que vous emboîtez le pas à Holly qui s’engouffre dans le bâtiment.

Dès que Jennsen fut entrée. Elle claqua la porte aux 4 zombis qui s’approchaient en claudiquant et se tourna vers vous.

"Nous allons reculer vers l’arrière de la bâtisse et monter à l’étage." Dit-elle rapidement en barricadant la porte de verre avec toute sorte d’objets et de meuble. "Ils n’arriveront pas à nous suivre et nous pourrons attendre qu’il se lasse pour continuer notre route."

Elle vous guida au troisième étage et vous ouvrit une porte dans laquelle vous pouviez reconnaître les signe de l’occupation d’un survivant. Il y avait du matériel à coucher, un sac à dos et quelques provisions. Vous jugez rapidement donc que votre comité d’accueil vous attendait depuis un certain temps déjà.

Une fois que tous furent à l’intérieur de la pièce, votre contact s’avança vers vous d’un air sûr en vous tendant la main.

"Holly Sanders, je suis l’envoyé des Offsprings. Heureuse de voir que votre amie semble saine et sauve."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Inspirer. Respirer. Avancer. Un pas après l'autre. Faire abstraction de la fatigue musculaire dans ses jambes et ses bras. Garder à l'esprit les mort-vivants qui se rapprochent, toujours plus nombreux. Victor commençait à avoir le souffle court, mais il ne pouvait pas s'arrêter. S'arrêter, c'était mourir et il souhaitait de toute sa volonté rester en vie. Il avait encore des choses à chérir et à perdre dans ce monde.
Jennsen et Riley repoussait les zombies qui s'approchaient trop près du petit groupe. Rachel restait proche de Jennsen mais n'intervenait pas. Elle courait juste derrière Victor. L'homme tenait Kelsey dans ses bras qui se trouvait encore trop faible pour marcher ou courir. Il la portait dans ses bras, l'un sous l'un de ses aisselles et l'autre sous ses genoux. La tête de la jeune femme était posée sur son épaule et touchait sa joue, lui obstruant une partie de son champ de vision.
Sa compagne était consciente mais faible. Il lui parlait régulièrement pour la rassurer, enfin surtout pour se rassurer lui-même.

- On y est presque...
disait-il. Reste avec moi. Encore un effort.

Riley était en sueur, comme eux tous, défonça le crâne d'un zombie d'un coup sec et puissant et reprit son chemin devant eux. Jennsen respirait fort et grognait quand elle repoussait les mort-vivants. Rachel régulait son souffle pour éviter les points de côtés. D'après la carte mentale de Salem qu'il avait dans son esprit, Victor estimait qu'ils devraient arriver sous peu au lieu convenu pour retrouver les Offspring of Freedom.

Un instant après, Riley grogna qu'il voyait le bâtiment prévu. Jennsen cria de se bouger le cul. Victor lui soupira de soulagement.

- Tu pourras bientôt te reposer dans un endroit sûre, Kel...

Alors qu'ils progressaient, trois individus apparurent en haut d'un bâtiment et désignèrent du doigt une femme un peu plus loin qui les attendait en face d'une entrée. Ils dirigèrent vers là-bas. Sans prêter attention aux autres, ils entrèrent dans le bâtiment à la suite de la femme. Dès que tout le monde fut à l'abri, la porte fut verrouillée et barricadée au nez et à la barbe de quelques cadavres ambulants en décomposition.
Sans plus de préambule, la survivante les emmena à l'étage pour plus de sécurité. Un rapide coup d'oeil à l'étage montrait qu'il s'agissait d'une planque hébergeant des survivants depuis un petit bout de temps. Couchette, provisions, matériels... Tout cela indiquait un refuge actif.

- Holly Sanders, je suis l’envoyé des Offsprings. Heureuse de voir que votre amie semble saine et sauve.

Victor sursauta, il était toujours en train d'examiner la pièce. Il dévisagea un moment Holly Sanders. Après un court silence, il déposa Kelsey sur la couchette. La jeune femme s'était évanouie pendant la montée des escaliers.

- Elle s'est évanouie. Jenn, tu peux vérifier que tout va bien ? fit d'abord Victor.

Il se releva et fit face à Holly.

- Je suis Victor Rahl, je suis content de vous avoir enfin trouvée. On a eu des problèmes en chemin qui a causé le tir d'une rafale bruyante. D'où la présence de nos invités surprises.

Il souffla un bon coup et jeta un coup d'oeil à Rachel. Elle semblait inquiète et restait près de Jennsen. Riley observait la représentante des Offspring et semblait déçu et frustrée. Il s'agaçait aussi devant l'état de Kelsey. Victor ferma les yeux une seconde et souffla à nouveau. Il faudrait avoir une discussion avec lui. Il avait toujours été spécial, mais il semblait vouloir faire autre chose que suivre les Rahl jusqu'à la fin des temps. Pour le moment, Victor décida de passer sous silence le passé de la jeune Rachel et leur rencontre avec les trois raiders sur le chemin. Jennsen et lui traiteraient directement avec Azad. Il ne connaissait pas Holly Sanders et ne lui faisait pas confiance du tout. Ils étaient sensés être dans le même camp, désormais, mais tant qu'il n'aurait pas pris la mesure de ce qu'était les Offspring of Freedom et de quelles personnes étaient composées le groupe, il serait sur ses gardes.

- J'espère que vous n'attendez pas depuis trop longtemps... lança Victor pour essayer d'installer une ambiance un peu plus détendue, malgré la prudence vis-à-vis d'Holly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3
Date d'inscription : 10/07/2016
avatar
Ses hôtes avaient vécu de meilleurs jours que celui-ci, s’était visible. Ils devaient n’avoir qu’une envie, atteindre un lieu sécurisé où ils pourraient faire un somme, un long somme pour se remettre de leur journée éreintante. Elle détestait avoir à leur dire qu’ils n’étaient pas encore au bout de leur peine, mais Sanders n’avait jamais été du genre à prendre pitié, et encore moins à compatir.

Elle laissa le chromosome y du duo de jumeaux prendre la parole. C’était donc eux qui avaient attiré eux-mêmes la horde qui leur collait aux basques… Une chance qu’ils aient atteint le lieu du rendez-vous au moment où leurs forces les abandonnaient. Le repos forcé qu’ils devraient prendre ne serait clairement pas de trop.

N’ayant clairement pas repris suffisamment son souffle pour s’époumoner en de longs discours. Sanders fit un effort de patience et resta debout les bras croisés en tapant du pied. Un tic qui avait parfois le don d’énerver ses interlocuteurs. Comme pour faire écho à son comportement, le dénommé Victor demanda d’un ton calme.

"J'espère que vous n'attendez pas depuis trop longtemps..."

"Non… Surtout pas."

"Ne vous en faîtes pas avec ça." Dit-elle sans rompre sa position. "Nous commencions surtout à avoir peur de vous retrouver en pièces au détour d’une ruelle... Bien contente que ce ne soit pas le cas."

Son manque de tact se reflétait dans cette expression. Une raison de plus pour laquelle Azad lui avait soigneusement retiré toute occupation un tant soit peu diplomatique de ses tâches. La seule raison pour laquelle elle était là, c’était que personne ne voulait voir Azad quitter le QG et que le duo Alexia/Nathan était déjà sur un autre projet. Après tout, l’aspect diplomatique de la question avait été scellé avec brio par l’Iranien, tout ce qu’elle devait faire c’était de les ramener à bon port.

"Qu’est-ce que Azad vous a dit concernant les Offsprings? À quoi vous attendez-vous une fois que nous arriverons au QG."

Elle comptait bien remettre les pendules à l’heure s’ils s’imaginaient une vie idyllique. Ils allaient travailler, ils allaient souffrir et ils allaient saigner, mais au moins, ils auraient une chance de survivre aux Raiders. C’était la seule certitude qu’elle avait elle-même. Azad avait la volonté de mener leur groupe vers une victoire dans le combat à venir, mais ils auraient à y jouer un rôle. La forme restait à voir, mais leur participation ne serait pas facultative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Les morts nous avaient finalement rattrapés mais notre destination étant proches nous n'avons pas baissé les bras. Kelsey était maintenu au centre de notre formation avec la gamine. Tous les infectés passant à notre portée étaient exécutés avec efficacité. Seulement la belle rousse avançait lentement et il était impossible de lui dire de se mettre à courir.

Le lieu de rendez-vous avait finalement été atteint et plusieurs personnes s'étaient chargés d'attirer la horde pendant que notre petit groupe rejoignait un lieu sécurisé.

Une femme nous y attendait, visiblement impatiente, et je laissai Victor discuter avec notre hôte pendant que j'ordonnai à Rachel de se mettre dans un coin et d'observer. Je fis également signe à Kelsey de s'allonger sur une paillasse qui devait avoir servit de lieu de repos aux membres des offsprings sans me soucier de ce qu'en penserait celle qui s'était présenté comme 'Holly' à notre arrivée.

Une fois la jeune fille et la blessée installé je me rendis compte que ma jambe droite me lancé et que mon pantalon était éventré au niveau de ma cuisse. Avec l'adrénaline je n'avais pas senti la blessure mais je me rappelai vaguement avoir heurté un objet métallique durant notre combat contre les infectés. J'avais dû rencontrer une partie coupante mais le pantalon m'avait protégé d'une blessure vraiment grave. Néanmoins avec la retombée de l'adrénaline la douleur allait commencer à se manifester et sans m'handicaper j’allai tout de même la sentir passer pendant plusieurs jours à chaque pas que je ferais.

"Qu’est-ce que Azad vous a dit concernant les Offsprings? À quoi vous attendez-vous une fois que nous arriverons au QG."

J'avais suivi la discussion d'une oreille discrète et je sentais évidemment mon sang bouillir. En même temps je ne rendis pas justice à mon interlocutrice lors de ma réponse, car j'aurais sans doute était encore moins diplomate quelle si les situations avaient été inversés.

-Azad nous a dis le nécessaire. Et on est pas là pour s'inquiéter du confort de votre QG, on en a rien à secouer. Notre objectif c'est de buter ces chiens de Raiders. Maintenant j'ai une blessée à examiner et si je la juge apte à reprendre la route on se tire d'ici. Sinon vous ferez comme l'ordonne le médecin, c'est à dire moi. Ou bien vous vous tirez sans nous et vous expliquez ça à votre chef. Je m'en balance.

Je me concentrai sur Kelsey qui esquissait un sourire après avoir entendu mon petit discours. Elle savait qu'on ne l'abandonnerait pas et qu'elle serait soigné du mieux possible. Et en même temps elle devait également se moquer de mon manque de diplomatie qu'elle connaissait si bien. Pour une fois qu'elle n'en était pas cible.. ! J'avais d'ailleurs eu envie dans un premier temps de lui mettre un savon d'être partie toute seule. Mais cela pourrait attendre plus tard. Et de toute manière ma colère à son encontre avait faibli rapidement au fur et à mesure de notre trajet jusqu'ici. J'étais bien trop heureuse de l'avoir retrouvé en un seul morceau.

Je lui posai rapidement deux - trois questions sur son état général pour juger de son degrés de conscience. Rien d'anormal, elle avait toujours des vertiges mais rien de méchant. Je ne pensais pas sa vie en danger mais je l’auscultai quand même. Elle était couverte de bleu et de petites entailles sans intérêt. Je palpai également ses ganglions par soucis d'éviter de passer à côté d'un début d'infection et je trouvais ceux de sa gorge enflés.
Je lui demandais donc d'ouvrir la bouche et de tirer la langue, ce qui arracha un sourire enfantin à Rachel devant cette situation insolite.

Je soupirai et j'annonçai mon verdict à Kelsey :

-Bravo mademoiselle à réussi à prendre froid à passer la nuit dehors. Tu as une rhinopharyngite. Bref attends toi à un gros rhume je vais pas gaspiller de médicaments pour ça. Essaye de te reposer un maximum et d'ici une semaine ça devrait passer naturellement.

Je me retournai vers Holly et j'annonçai :

-On souffle une heure et on repart. Si t'as des gars à faire examiner c'est le moment. Même si ça semble une blessure stupide ou bénigne ça peut être trompeur.

Cela ne souffrait aucune contestation, et la représentante des Offsprings pouvait bien en penser ce qu'elle voulait il était clair pour tout le monde que je n'en avait rien à foutre.

Je sorti mon matériel de soin et j'appelai Rachel.

-Ok petite, ta première leçon, un bandage de la cuisse...

_________________________________________________


Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Leur interlocutrice demanda à Victor, et à son groupe, ce à quoi ils s'attendaient en rejoignant les Offspring. Il devait bien l'avouer, le survivant ne s'attendait pas à une telle question. Il comprenait la méfiance de la représentante des Offspring car elle ne les connaissait pas du tout. Mais pensait-elle vraiment qu'ils avaient en tête de se la couler douce et de vivre dans un confort agréable. La dernière fois que les Rahl avaient connus un endroit sûr, confortable et où l'on pouvait vivre plus ou moins tranquillement était dans l'enceinte de Safepoint à Central City avant qu'ils n'en fussent bannis par le changement de politique des instances dirigeantes.

Depuis, ils vivotaient, se battaient chaque jour pour survivre. Ils chassaient, exploraient, pillaient, se défendaient quasiment au jour le jour. Leur planque précédente, qu'ils venaient d'abandonner, n'était guère plus qu'un bivouac en intérieur.

Victor resta muet, cherchant quoi lui répondre, tandis que sa sœur jumelle se levait pour répondre abruptement à Holly Sanders.
Elle lui parla assez honnêtement malgré le ton mais elle résuma bien la pensée de Victor sur le moment. Le jeune homme se contenta d'acquiescer à l'égard de la représentante qui devait les conduire chez les Offspring of Freedom.
Il n'y avait pas grand chose à dire.

- On va souffler un peu, pendant que Jennsen renoue avec sa formation médicale... déclara Victor. Si vous avez des questions n'hésitez pas, fit-il à l'adresse d'Holly Sanders.

Il rejoignit alors Riley qui lui faisait signe de venir. Il avait un regard frustré et vaguement déçu. Il examinait l'état de Kelsey, de la gamine ramassé en chemin ainsi que l'allure des survivants des Offspring. Il renifla avec mépris et lâcha :

- Je leur fais pas confiance, ils ont pas l'air d'être des pointures. De la chair à zombie, tout ça... Ils feront pas le poids contre les Raiders. Rester avec eux, c'est la mort assurée.

Victor serra les dents et regarde droit dans les yeux l'ancien chasseur de prime avant de répondre :

- C'est vrai que toi, tu as fait mieux jusqu'à maintenant, tu ne t'es retrouvé à la Marion que parce que tu ne voulais pas être tout seul.

Cela manquait de diplomatie, mais Riley avait toujours eu un mauvais caractère. Il ne fallait pas qu'il gâche la relation qu'ils venaient d'établir avec les Offspring. Le regard de Riley devint noir. Il eut un rictus arrogant et déclara :

- Faites comme vous voulez... Restez avec eux si vous êtes prêts à vous faire tailler en pièce. Moi, je vais tenter ma chance ailleurs que dans ce trou à rats !

Il ramassa ses quelques affaires et s'en alla. Il profita d'une accalmie dans la horde de zombie à l'extérieur, en abattit un avec sa machette et disparut en courant. Victor n'avait même pas essayé de le retenir. Il sentait depuis un moment que le moment où Riley et leur groupe se disputerait arriverait bientôt. Depuis le départ, il ne les suivait que par opportunisme. Il avait évaluer sa situation et avait fait un choix qu'il jugeait plus apte à le maintenir en vie. Froidement, il venait d'abandonner les quelques êtres humains avec qui il avait survécu ces derniers mois. En définitive, cela lui ressemblait bien.
Malgré tout, Victor ne put s'empêcher de ressentir un pincement au cœur en pensant qu'il ne reverrait jamais cet être humain froid, calculateur, brutal et néanmoins compagnon de route.

Il se retourna vers les autres qui observait Victor et s'adresse à Holly Sanders :

- Bon, il ne faudra pas compter sur lui...

Puis il se dirigea au chevet de Kelsey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Les choses étaient floues. Des bruits de courses, d'affrontement. Et dans mes yeux vitreux le ciel miroitait. Il était beau, immensément bleu... et il me paraissait si proche tout d'un coup. Ma tête dodelinait au rythme de la course effrénée de Victor pour notre survie. J'étais fatiguée, intensément fatiguée. Par moment mon regard déviait vers ses lèvres que je voyais bouger, il me semblait vaguement entendre des mots dont le sens m'échappait. J'avais froid. Le ciel était bleu, le soleil éclatant, et j'avais vraiment froid. Mes paupières se baissèrent, lentement mais sûrement... Un petit son résonnait dans mes oreilles, le cliquetis métallique des plaques militaires de William qui s'entrechoquaient contre ma poitrine. Puis le noir et le silence.

Lorsque mes yeux se rouvrirent, quelques minutes plus tard, le tambour infernal qui sévissait dans ma tête depuis que Jenn et Victor m'avaient retrouvé semblait s'être calmé. Des bruits de conversations attirèrent mon regard vers les jumeaux Rahl, en pleine discussion avec une inconnue. Jennsen, égale à elle même, s'exprima de façon très claire et d'un ton sans appel qui me fit esquisser un léger sourire. Elle s'approcha de moi pour m'examiner, et malgré ma gorge douloureuse je répondais à ses questions sans sourciller. Presque à demi exaspérée, elle m'annonça que j'avais réussi à attraper une rhino-pharyngite et qu'elle partirait d'elle même avec une bonne semaine de repos.

Alors que je grimaçais légèrement en m'insultant intérieurement pour ma stupidité, Jenn se retourna pour annoncer à la femme que nous serions sur le départ dans une heure. Juste le temps de récupérer un peu de nos mésaventures. Finalement, Jennsen s'éloigna un peu avec Rachel en lui annonçant que sa première leçon serait un bandage de la cuisse. Quant à moi j'observais Victor et Riley, en pleine discussion dans un coin de la pièce... jusqu'à ce que ce dernier prenne ses affaires et quitte tout bonnement cet endroit un tant soit peu sécurisé. Mon regard plein d'incompréhension s'accrocha à celui de mon compagnon qui annonça qu'il ne faudra pas compter sur la présence du gaillard pour la suite.

Je n'étais pas sûre de si j'étais réellement surprise par ce retournement de situation. Riley avait toujours été quelqu'un d'assez froid, sûrement ne nous avait-il accompagné jusqu'à maintenant que parce que cela lui permettait d'obtenir un minimum de sécurité... Mais tout de même. Nous avions passé plusieurs semaines ensemble, et il s'en allait maintenant comme si de rien était, jugeant que tenter sa chance de son côté en solitaire serait plus intelligent que de rejoindre les Offsprings... ? De mon point de vue, c'était un bien mauvais calcul, mais il avait fait son choix et je le respectais. Me mordillant la lèvre inférieure, je baissais les yeux lorsque Victor s'approcha de moi.

Je leur avais fait une sacré frayeur aujourd'hui, j'en avais conscience, et je n'avais clairement pas l'intention de recommencer. Ma tête vint se reposer contre l'épaule de ma moitié, sans un mot. Le visage de mon frère m'apparut tout à coup en tête, et je fermais les yeux, songeuse. Est-ce qu'il était mort ? Ou bien les Raiders l'avaient-ils fait prisonnier ? En tout cas, pour lui s'il le fallait, je crois bien que je recommencerais...

Mais pour l'instant, je devais me reposer.

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Falling inside the Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone résidentielle-