Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Falling inside the Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
28 Mai 2017
7h12


▬▬▬


Un bourdonnement. C'était tout ce qui résonnait dans ma tête, alors que j'émergeai lentement de ma perte de conscience... Un violent bourdonnement, un bruit incessant qui me vrillait les tympans et me donnait envie de vomir. Qu'est-ce qui s'était passé ? Où est-ce que j'étais ? Mes yeux à demi entrouverts ne me donnaient qu'une vision brouillée et bleutée. Est-ce que j'étais dans de l'eau ? Ou au ciel peut être ? Je n'arrivais pas à aligner deux pensées rationnelles dans mon esprit. Une étrange sensation de chaleur m'envahissait à mesure que je reprenais peu à peu connaissance.. et pourtant, un souffle froid semblait s'abattre en continu sur ma main droite. Mes muscles étaient atrocement douloureux, j'avais l'impression de ne pouvoir en bouger aucun sous peine de me briser instantanément, et ma bouche sèche semblait ne pouvoir produire aucun son.

Ma vision se rétablit petit à petit, m'offrant le répit de comprendre que j'étais allongée sous une vieille couverture bleue. Qu'est-ce qui s'était passé ? Le visage de mon frère me jetant un regard coupable percuta mes souvenirs chamboulés. Où était-il ? Et où étais-je ? La panique commença lentement mais sûrement à me gagner. Les raiders, ils étaient en train de nous pourchasser ! Est-ce qu'ils nous avaient capturé ? Non... Je n'étais pas attachée, j'étais simplement allongée sous une couverture. Alors qu'est-ce qui s'était passé... ? Et où était Matt ? La douleur à ma tempe se fit plus oppressante. Petit à petit des bribes de ce qui s'était déroulé me revenaient. Je revivais notre course effrénée pour semer nos poursuivants, je sentais de nouveau mes jambes lourdes et mon souffle quasi douloureux. Et la peur. La peur d'être capturée, d'être rattrapée... La peur de mourir.

Je voulais me redresser, me relever et appeler Matthew... Mais aucun de mes muscles ne répondit à ma supplique silencieuse. J'étais comme prisonnière de mon propre corps qui refusait d'obéir à mes ordres. Qu'est-ce qui s'était passé ? L'image du poing de mon frère s'approchant dangereusement de mon visage heurta mon âme. C'était lui qui m'avait fait perdre connaissance ! Il... Est-ce qu'il l'avait fait pour me protéger ? Sans aucun doute... Mais alors, où est-ce que je me trouvais à présent ? La douleur de ma tempe se manifesta de plus belle, me faisant fermer les yeux, froncer les sourcils et serrer les dents. Depuis combien de temps étais-je allongée là ? Lui comme moi n'en pouvions plus de courir... Il.. Ils l'avaient certainement attrapé. Mais il avait pris le soin de me mettre hors de danger avant.

J'avais envie de pleurer, de hurler. Est-ce que j'avais à nouveau perdu mon frère ? Non... Aucune larme ne coula, j'étais bien trop déshydratée... Bien trop fatiguée... Ma respiration était de plus en plus faible. Je sentais la chaîne des dog tags de William qui reposaient nonchalamment contre ma peau. J'étais seule, quelque part, déshydratée et à bout de force.. J'avais une nouvelle fois perdu mon frère, cette fois ci aux mains des probablement pires ordures que cette terre ait eu à porter. William était mort. Jennsen et Victor devaient être quelque part, là dehors, à mourir d'inquiétude pour moi... Ou peut être pas ? Ils s'en sortiraient tellement mieux si le poids que j'étais venait à disparaître de leurs vies... J'étais un véritable comble de malchance. Chaque fois que je touchais du doigt la moindre chose qui pouvait me rendre heureuse, la vie me la reprenait presque aussitôt.

Ou alors je m'employais à gâcher moi même mon existence... Les yeux bleus de mon compagnon vinrent me lancer un doux regard derrière mes paupières closes. Pourquoi j'étais partie sans le prévenir ? C'était tellement stupide... Tout ça pour au final retrouver mon frère, le perdre de nouveau, et n'avoir pour souvenir de William qu'un atroce cadavre et une chaîne métallique avec son nom gravé dessus. Une précieuse chaîne. Des bruits proches me stoppèrent dans mes réflexions. Le grincement d'une porte, des mouvements dans la pièce où je me trouvais... Est-ce que les raiders m'avaient finalement retrouvé.. ? Ma respiration se fit extrêmement lente, inaudible et presque imperceptible. Non pas par choix... Mais mon corps commençait à tout simplement lâcher prise. A tel point que je n'arrivais même plus à stresser.

Mes yeux ne voulurent même pas s'ouvrir lorsque la couverture qui me cachait fut soulevé, dévoilant mon visage et mes vêtements maculés de sang -qui n'était pas le mien-, et ma tempe droite qui avait dû virer au violet.

J'étais fatiguée de tout ça... Et de toute façon, je ne pouvais plus me défendre dans mon état.

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Le départ se fit de manière précipitée après la fin de la conversation avec Azad. Jennsen avait négocié qu'il s'occupe de déplacer les quelques biens qu'ils possédaient vers un endroit sûr pour leur permettre d'échapper à un retour des Raiders et de se concentrer sur la recherche de Kelsey.
Malgré la forte présence de mort-vivants dans la zone de recherche, les trois survivants continuèrent à avancer, en quête d'une trace du passage de la jeune femme. Plusieurs fois, ils durent batailler pied à pied face à des groupes de zombies de plus en plus nombreux. Ils fouillèrent inlassablement les maisons, les jardins mais ne trouvèrent nulle indice pouvant les mener à celle qu'ils cherchaient...

Victor avait orienté leur expédition vers l'endroit qui avait vu la fin d'un des meilleurs ami de Kelsey que Caleb leur avait indiqué. Elle avait manifesté à plusieurs reprises la volonté de s'y rendre avec le fol espoir de trouver quelque chose qui lui dirait que son ami avait survécu. C'était compréhensible. D'après ce qu'elle lui avait raconté, elle avait été très lié à cet homme à Central City. Il l'avait protégé à plusieurs reprises alors qu'elle n'était qu'une jeune femme seule dans un bastion de survivant sans pitié pour les faibles.
Bien sûr, Victor lui avait déconseillé de se rendre sur un lieu aussi dangereux, surtout si les Raiders risquaient d'y revenir.

Malgré tout, la jeune femme avait pris confiance en elle peu à peu et avait dû se dire qu'elle était capable d'y aller et de revenir sans problème. Sauf qu'elle était partie sans prévenir personne de sa destination ou de son voyage. Le soleil commençait à se coucher et Jennsen, Riley et Victor n'étaient guère plus avancés.
Ils se réfugièrent dans une petite maison à étage dans laquelle ils se débarrassèrent du zombie isolé qui s'y trouvait. Ils n'avaient pas le choix, les mort-vivants envahissaient les rues de manières alarmantes et ils voulaient éviter de trouver bloqué par la horde des cadavres ambulants de Salem.
Ils passèrent une mauvaise nuit à cause de leur inquiétude pour Kelsey mais également parce qu'un grand nombre de mort-vivants poussaient leurs râles de mort devant le bâtiment qui leur servait d'abri.

La matinée leur apporta une ouverture dans la masse de zombie et ils purent sortirent pour continuer leur recherche, en fendant le crâne de plusieurs mort-vivants déjà bien décomposés.
Le petit groupe aborda un nouveau quartier résidentiel sans grande originalité qui semblait plus calme et où il n'y avait pas de mort-vivants visible. Ils purent donc souffler un coup et commencer à fouiller les maisons. L'endroit était dans une zone où des survivants auraient pu trouver refuge non loin du lieu de l'attaque des Raiders que Kelsey voulait visiter.
Toutefois, en avançant un peu plus avant dans le quartier, ils découvrirent les restes d'un beau carnage. Il y avait une flaque de sang énorme sur le bitume de la route et un grand nombre de cadavre à moitié dévorés dont certains arboraient des blessures typiquement infligés par des humains à d'autres humains : impacts de balles, coup de lames tranchantes, coup d'objet contondants. D'autres cadavres avaient le crâne explosé. Sans doute des zombies tombés face à des êtres humains encore en vie.
La puanteur était terrible, mais les trois survivants avaient déjà senti bien pire, malheureusement. Ils plissèrent le nez et encaissèrent.

Certains des cadavres bougeaient faiblement en émettant des sons rauques... Des vivants abattus qui revenaient à la vie prêt à dévorer le monde. Heureusement, ces zombies-là étaient déjà bien amochés et bougeaient à peine les bras ou leur mâchoire. Ils achevèrent ces créatures damnées et se mirent à explorer la zone prudemment.

Ils finirent par pénétrer dans une des maisons proches du massacre. Elle était mal en point. Le toit était à demi-écroulé, les murs se trouvaient dans un état déplorable et risquaient de s'affaisser. En entrant dans le salon, ils virent le canapé qui n'avait plus son lustre d'avant l'apocalypse. Il était désormais tout miteux. Mais surtout, il y avait quelqu'un d'allonger dessus. Elle se trouvait sous une couverture et une de ses mains dépassaient.
Riley protégeaient l'entrée tandis que Jennsen mettait en joue la forme humaine qui se trouvait sous la couverture. Victor s'avança lentement, craignant de découvrir quelque chose d'horrible pour son esprit. Il saisit le drap et le tira d'un coup sec en arrière, découvrant par la même la jeune femme.

Kelsey ! Enfin, le groupe l'avait retrouvée. Elle était dans un sale état. Du sang séché la recouvrait un peu partout et sa tempe était gonflé et toute bleue. Elle avait le regard las et fatigué des survivants qui ont vécu des épreuves terribles. Victor accrocha son regard et se précipita vers elle pour la prendre dans ses bras.
Il avait été terrifié à l'idée de la perdre. La savoir en vie suffisait à le soulager, même si elle était blessée.

Après l'avoir serré contre lui un moment, il la lâcha prudemment pour examiner rapidement ses blessures physiques. Elle semblait sans gravité. Il la regardant en souriant de soulagement et l'embrassa.

- Kel... J'ai eu si peur... souffla-t-il. Qu'est ce qu'il t'est arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Azad avait promis de prendre soins de s'occuper de tous nos biens et nous avait donné un point de rendez-vous pour quand nous aurions trouvé Kelsey.

Notre première journée de recherche nous avions fait chou blanc. La tension était monté au fur et à mesure que la journée passait. Nous avions finalement dû nous résigner à trouver un endroit où passer la nuit et reprendre les recherches le lendemain.

Je fulminai contre les évènements actuels. Le retour des Raiders. Cette Alliance presque forcée avec un groupe dont nous ne savions pas grand chose mais qui était objectivement le seul à avoir une mince chance contre les Raiders. J'avais le sentiment d'être arrivé à un moment où chacun d'entre nous devait attendre sans rien pouvoir faire la prochaine déferlante. J'étais inquiète à l'idée que cette déferlante là ne laisse aucun survivant derrière elle.

Finalement la nuit était passé sans qu'aucun d'entre nous ne dorme beaucoup, oppressé par le sentiment que plus le temps passait plus les chances de retrouver Kelsey en vie était entrain de diminuer. Mon frère était surement de nous trois celui qui était dans le plus piteux état. Je n'essayais même pas de le réconforter, sachant que mes mots ne servirait à rien tant qu'il n'aurait pas posé les yeux sur Kelsey, quel que soit son état..

Finalement nous étions reparti dès l'aube, luttant plusieurs fois pied à pied avec des infectés. La force de l'habitude et notre détermination à retrouver ma sœur d'adoption et l'amour de Victor nous faisait fendre les rangs des zombies rapidement et avec une violence non contenue.

Finalement une baraque au toit à moitié effondrée se présenta devant nous et après y avoir pénétré je vis un canapé sur lequel une couverture avait été jeté. Une main dépassait de la couverture, comme une invitation macabre à la soulever. Victor s'était tout d'abord figé en voyant cette image et il avançait maintenant à tout petit pas, comme s'il voulait maintenant fuir de peur de ce qu'il pourrait trouver ici. Sa respiration s'accélérait perceptiblement sous l'effet du stress intense qu'il vivant et je sentais mon cœur se mettre à battre la chamade.
Finalement sa main s'avança et il tira la couette avec une délicatesse extrême comme s'il s'agissait d'un fin voile cachant quelque chose d'extrêmement précieux et fragile.

Il s'avéra que c'était le cas. Kelsey était là. Alors qu'un bouillonnement d'émotions m'envahissait je sentais que mon esprit professionnel se mettait également immédiatement en route. Mon regard fis un allez-retour rapide sur le corps de Kelsey. Elle était couverte de blessures mais dans l'ensemble c'était surtout des contusions. Mais deux gros problèmes apparaissaient à mes yeux et se mirent à sonner l'alarme dans mon esprit.

Oblitérant totalement les retrouvailles des amoureux de mon esprit je m'approchais et j'exerçai une pression puissante, ferme et autoritaire sur l'épaule de mon frère pour lui faire comprendre qu'il était important qu'il me laisse la place malgré l'importance de ce moment pour lui.

Aujourd'hui encore je reste étonnai de la façon instinctive que Victor et moi avons de nous comprendre sans avoir besoin de prononcer un seul mot. Malgré son état psychologique et son envie évidente de ne pas lâcher Kelsey il s'effaça immédiatement sans hésiter.

Sans jeter un regard vers lui je fixai mon regard dans celui de Kelsey. Ma voix ce cassa complètement lorsque je lançai simplement à mon frère :

-La trousse de soins et de l'eau.

La seule personne qui aurait pût me faire ressentir autant d'émotions en la retrouvant ainsi était mon frère et je prenais à ce moment précis l'importance extrême qu'avait pris la jeune femme dans nos vies auparavant centré uniquement l'un sur l'autre entre Victor et moi.

Alors que je me concentrai pour examiner l'hématome sur la tempe de Kelsey je sentis qu'un liquide coulait le long de mes joues. Les gouttes salés atteignirent mes lèvres et la seule chose qui me vint à l'esprit fût de murmurer à Kelsey "Espèce d'idiote je t'avais prévenue".

Victor me passa la bouteille d'eau et j'attrapai délicatement la tête de Kelsey pour la faire boire comme une mère avec son enfant. En effet elle était totalement déshydraté et sa vie serait en danger si elle restait dans cet état.
De plus j'étais certaine qu'elle présentait un hématome sous-dural. Il s'agissait de la formation d'une poche de sang entre le crâne et le cerveau suite à une traumatisme crânien. J'espérai que celui-ci était bénin et qu'il disparait tout seul. Mais il était évident que Kelsey aurait du mal à se déplacer et à s'orienter dans le temps et l'espace pendant quelques temps. S'il était plus important que prévu elle aurait probablement des pertes de consciences dû à la compréhension de son cerveau par la pression sanguine. Si c'était le cas il faudrait diminuer la pression crânienne. Et je n'avais aucune envie de devoir faire une trépanation avec les moyens du bord. L'opération en soit était simple. Il s'agissait de faire un trou dans la boite crânienne au niveau de l'hématome pour le vider et le reboucher. Mais sans un environnement adapté la surveillance d'un patient ayant subit ce genre d'opération était très dangereuse..

Je relâchai doucement la tête de Kelsey pour la reposer sur le canapé. Il lui fallait un petit temps pour que son corps se réhydrate et qu'elle fasse le ménage dans ses esprits. Je m'écartai en faisant signe à Victor de s'approcher à nouveau mais d'éviter de trop bouger Kelsey.

HRP : A toi de voir Kelsey quelles sont les symptomes que tu veux voir apparaitre chez ton personnage tout au long du RP (car ça disparait pas d'un seul coup Smile )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Mon corps tout entier s'employait à me rappeler les dernières heures éprouvantes que j'avais vécu. J'avais soif, j'avais mal... Je sentais ma tête qui tournait et mon esprit qui déraillait. Et lorsque la couverture qui me cachait fut soulevée dans un silence presque religieux, je trouvais finalement la force d'ouvrir les yeux. Dans un premier temps, la luminosité étrange de la pièce dans laquelle je me trouvais m'aveugla, si bien qu'il me fallut plusieurs battements de cils pour pouvoir enfin distinguer les personnes qui me fixaient... Avant même que je n'ai eu le temps de réaliser, Victor me serrait dans ses bras avec toute la tendresse que je lui connaissais. Et moi j'avais du mal à comprendre. Etait-il vraiment là ? Etait-ce bien Jennsen là bas dans le fond ? Ils m'avaient retrouvé.. ? J'avais l'impression de rêver. Les lèvres de mon amant vinrent poser sur les miennes un doux baiser. Non c'était bien réel. Ils étaient là.

Le bourdonnement dans ma tête m'empêcha de comprendre correctement ce que mon compagnon me disait, mais je croyais deviner qu'il voulait savoir ce qui m'était arrivé. Aucun son pourtant ne sortit de ma gorge asséchée. Mon regard fatigué s'était accroché au visage de Victor, et j'en détaillais chaque parcelle. Ils m'avaient retrouvé... Le soulagement de pouvoir me serrer dans ses bras se lisait aisément dans ses magnifiques yeux. Jennsen mit fin à ma contemplation muette en posant sa main sur l'épaule de son frère, qui s'écarta aussitôt pour lui laisser la place. Son regard se planta dans le mien, et je vis ses lèvres bouger sans pour autant comprendre ce qu'elle me disait. Ou bien n'était-ce pas à moi qu'elle parlait ? Derrière, Victor s'agita et lui ramena une bouteille d'eau ainsi que sa trousse de soin.

Alors qu'elle examinait l'état de ma tempe, je vis quelques larmes couler le long de ses joues, et elle murmura quelque chose que je ne saisis pas. Foutu bourdonnement incessant. Mais je restais bloquée sur ses larmes. Est-ce que... Est-ce que j'allais mourir ? Je n'avais pas souvenir d'une quelconque blessure grave ou d'autre chose que les deux coups que j'avais reçu à la tempe. Hormis bien sûr les quelques égratignures que je m'étais faite durant notre course poursuite avec les raiders... Pourquoi pleurait-elle ? Elle qui d'habitude n'exprimait presque pas d'émotion, ou tout au plus une sourde colère, elle ne retenait pas les quelques larmes qui coulaient du coin de ses yeux. Je ne comprenais pas. Mon regard épuisé passait de Victor à Jennsen lentement. Leurs émotions semblaient totalement différentes...

Avec une tendresse presque maternelle Jenn souleva ma tête et me fit boire un peu d'eau. La première gorgée me brûla presque la trachée, tant elle s'était déshydratée. Mais la seconde et les suivantes furent bien plus agréables. Après quelques instants, Jennsen reposa ma tête sur le canapé avant de s'écarter et de faire signe à Victor. Pour ma part, je fermais les yeux durant quelques secondes. Le bourdonnement dans ma tête se calma très légèrement, assez pour que je puisse ne serait-ce que m'entendre penser. Mon corps de nouveau réhydraté commençait à me faire un peu moins souffrir, et j'aurai presque pu me sentir assez à l'aise pour m'asseoir... Mais il ne fallait pas précipiter les choses. D'abord, il fallait que je parle... Mes yeux fatigués se rouvrirent et se plantèrent dans ceux de Victor qui s'était de nouveau approché.

« Mon.. » Grimaçant légèrement, je soupirais. Ma gorge était encore douloureuse. Ma main droite vint doucement chercher celle de Victor. J'avais besoin de sentir sa chaleur près de moi. Je le voyais qui me fixait avec attention, tout comme Jenn. Sûrement attendaient-ils mes explications... Mais je n'avais qu'une chose en tête en cet instant. « Mon frère.. est vivant... » soufflais-je. Tout était décousu dans mon esprit, je le revoyais durant notre folle course poursuite, je l'imaginais aux mains des raiders et les supplices qu'ils devaient lui faire endurer. Une larme coula le long de ma joue, alors que ma respiration s'accélérait assez soudainement. « Ils... Ils m'ont capturé et je.. Matthew m'a aidé et... Les raiders... Ils ont... Mon frère... On a couru autant qu'on a pu... Je.. Matthew... » Ma voix se brisa alors que je fermais les yeux, et que d'autres larmes coulaient le long de mes joues. Mon récit n'avait absolument aucun sens, et ce foutu bourdonnement dans ma tête ne voulait pas s'arrêter, m'empêchant de tenir un discours un minimum cohérent.

Ma poitrine se soulevait à intervalles rapides et irrégulières et les larmes coulaient de plus en plus. Un flot d'images m'assaillaient, comme des coups de poignards.

J'avais mal.

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Jennsen écarta son frère pour examiner la jeune femme. Il n'avait pas vu de blessure grave apparente, mais il n'était pas médecin contrairement à sa sœur jumelle. Cette dernière regarda avec attention la tempe de Kelsey. Il est vrai que l'hématome était moche... Le soulagement de Victor se mêla d’appréhension. Et si les blessures de Kelsey étaient graves ? Et si elle risquait de mourir ? Il essayait de chasser ces pensées négatives de sa tête mais elles restaient sous-jacentes, prête à ressortir à la moindre alerte concernant la jeune femme qui partageait son existence désormais...

Jenn lui demanda sa trousse de soin et de l'eau pour Kelsey. Elle avait sérieusement besoin de se réhydrater après ce qu'elle avait vécu. D'ailleurs, Victor était curieux de connaitre le déroulement des événements. Il avait confiance en la jeune femme et savait qu'elle était prudente...
Alors que Jennsen continuait à faire son boulot de toubib, Riley entra dans la pièce, il salua d'un signe de tête et d'un grognement sarcastique Kelsey tout en en secouant la tête avec un petit sourire moqueur ou méprisant. Victor lui dit qu'il fallait garder un œil sur l'extérieur et il retourna à l'entrée. Riley Flagg avait toujours été un homme particulier, un peu arrogant voire méprisant mais surtout un survivant impitoyable. Il les avait accompagné car il s’accommodait de la compagnie des Rahl, tout aussi impitoyable en terme de survie, mais malgré la distance de sa relation avec Kelsey, il devait sans doute la trouver trop faible ou comme un boulet pour le groupe.

Victor chassa de son esprit l'ancien chasseur de prime et compagnon d'infortune de la Marion County Jail. Kelsey finissait de boire et Victor se rapprocha doucement d'elle. Elle semblait vouloir parler. Elle en avait sans doute besoin après les épreuves qu'elle avait dû vivre. Il était évident que quelque chose de grave était arrivé.
Son élocution était bégayante et elle butait sur le mots. Mais elle finit par expliquer que le hasard des choses lui avait fait retrouver son frère après avoir été capturé par d'autres survivants. Un sentiment bizarre envahi Victor. Un mélange entre plaisir et perplexité. Quelles étaient les probabilités de tomber sur l'aîné de la fratrie Williams à Salem ? Assez faible mais c'était possible si le groupe dans lequel il se trouvait avait suivi l'exode du Safepoint de Central City.

Les quelques mots qu'elle prononça par la suite glacèrent les sangs de Victor... Les Raiders avaient frappés à nouveau et avec violence. D'après ce qu'il compris du discours décousu de la jeune femme, ils avaient capturés le frère aîné. Ses paroles se noyèrent dans un flot de larmes. Il se sentit démuni face à la détresse de celle qu'il aimait. Il ne savait pas quoi faire pour la réunir avec son frère, qu'elle désirait tant retrouvé.

- Tout va aller bien, désormais, Kel, lui murmura-t-il en la prenant doucement dans ses bras pour éviter de la brusquer avec ses blessures.

Il ne prononça pas d'autres paroles. Il n'y avait pas grand chose à dire. Il la berça un moment pour la calmer. Il tourna la tête vers sa sœur et lui demanda :

- Elle pourra marcher jusqu'au point de rendez-vous ? Le coin n'est pas sûr, on a besoin d'une planque sécurisée pour qu'elle puisse se remettre.

Jennsen allait répondre. De toute façon, il faudrait bien trouver un moyen pour la déplacer si elle ne le pouvait pas. Bizarrement, c'est à ce moment que lui revint en tête une remarque que lui avait fait Caleb lors de la conversation qu'ils avaient eu quand il avait débarqué chez eux. Il lui avait suggéré qu'il aurait plus intérêt à fuir Salem et à trouver refuge sur une des îles de la côte plutôt que d'essayer de ranimer quelque chose d'humain à Salem pour contrer les Raiders.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Les phrases que j'avais baragouinées avec difficulté semblèrent laisser perplexes mes amis. Qui ne l'aurait pas été ? Voilà deux ans que je pensais mon frère mort, je leur avais raconté toute mon histoire... et sans prévenir, il réapparaissait au milieu d'un groupe de pillard pour disparaître à nouveau dans la foulée sans plus d'explications. Victor et Jenn devaient se demander si on ne m'avait pas juste tapé trop fort sur la tête, et à vrai dire je me le demandais presque également... Mais non. Tout ceci c'était réellement passé, j'en étais certaine. Les Raiders venaient de capturer mon frère tout juste retrouvé. Me prenant dans ses bras, ma moitié tenta de me réconforter avec quelques paroles douces, mais je savais qu'il n'avait aucune idée de comment atténuer ma peine, même s'il la comprenait totalement. Jennsen quant à elle se contentait de me fixer. Finalement, Victor s'adressa à elle, parlant d'un point de rendez vous... De rendez vous pour quoi.. ?

Mon regard perplexe et fatigué se planta dans celui de mon amant, alors que j'entendais sa sœur lui répondre d'un ton légèrement grave. « Il ne faut pas la brusquer, on ne peut pas encore avoir une idée précise de l'importance de son hématome à la tempe. » Je me tournais pour croiser les yeux inquiets de Jenn. « On va t'aider à te déplacer, si jamais tu ressens des nausées, que ta tête se met à tourner ou quoi que ça soit d'anormal dis le moi. Ca pourrait être important. » Je déglutis légèrement en hochant doucement la tête. Puis je me tournais de nouveau vers Victor.  Ses beaux yeux bleus pleins de tendresse me firent me sentir plus que coupable. J'avais du leur faire tellement peur... Sûrement s'étaient-ils imaginé le pire.

« Je suis désolée... » Murmurais-je de ma voix encore faible. Sur l'instant il ne sembla pas comprendre le pourquoi de cette phrase. « J'aurai dû vous prévenir... Mais j'avais peur que vous  m'en empêchiez... » Doucement, je saisis la chaîne métallique qui s'était logée autour de mon cou et la tirait pour faire sortir les plaquettes qui y pendaient, et je les posais au creux de la main de Victor que j'avais soulevé presque au niveau de mon visage. Mes yeux suffisaient à exprimer tout le chagrin que je ressentais en cet instant. « Caleb n'avait pas menti, il est mort... » L'image du cadavre horrible que j'avais retrouvé s'imposa à mon esprit, et une grimace de dégoût prit place sur mon visage meurtri. « Il était dans un état.. Je n'arriverai jamais à m'enlever cette image de la tête. Jamais. »

Je l'avais cherché certes, mais pas même à mon pire ennemi je ne lui souhaitais de retrouver un de ses proches dans cet état. Rien qu'y songer me donnait envie de vomir. Soufflant, je lâchais Victor pour prendre appui sur mes deux bras et, en douceur, je m'asseyais. Durant quelques secondes de petits points noirs vinrent troubler ma vision et ma tête tourna légèrement, mais quelques grandes respirations firent disparaître ces sensations désagréables. Je me sentais faible et fatiguée, et bon sang ce que je pouvais détester ça. Je sentais les regards inquiets de mes compagnons sur moi, presque prêts à bondir à ma rescousse si je venais à défaillir.. J'étais vraiment le maillon faible de la bande, il n'y avait pas de doute là dessus. Encore que quand je leur raconterai tout ce qui s'était passé en détails, sûrement allaient-ils être fiers de mes progrès. Ce répugnant chef des pillards n'avait pas volé son sort...

Un soupir s'échappa de mes lèvres, et mon regard croisant de nouveau celui de Victor se fit interrogateur. « Tu as parlé d'un point de rendez vous.. ? » Avais-je loupé quelque chose d'important durant mon absence ?

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Comme il s'y était attendu, Jennsen déclara qu'il fallait être prudent avec l'état de Kelsey. Elle préconisait d'éviter les déplacements brusques et elle insista pour que la jeune femme les prévienne immédiatement en cas de nausée. Elle ignora la taille de l'hématome, ce qui l'empêchait d'être plus précise quant à l'état de santé de la rescapée.
Malgré cela, elle semblait plutôt confiante et cela rassurait Victor. D'abord, le simple fait d'avoir retrouver sa compagne le soulageait. Les blessures physiques, si elles n'étaient pas trop graves, on pouvaient s'en occuper. Ne pas savoir où elle était et sa situation était beaucoup plus dur à vivre pour le jeune homme. Pendant certains moments de doute, il avait réellement imaginé des scénarios funestes pour la femme qui partageait sa vie.

Il cherchait quoi dire sans trop savoir quand Kelsey pris la parole pour répondre aux inquiétudes sourdes du groupe. Elle s'excusa en regardant Victor dans les yeux. Elle était consciente de ce qu'elle avait fait et de l'inquiétude qu'elle avait donnée à son compagnon. Elle expliqua qu'elle savait que les Rahl l'auraient empêché ou vivement déconseillé de se lancer dans son expédition pour retrouver le cadavre ou une quelconque preuve de survie de son ancien ami William. C'était dangereux. Surtout seul. Toutefois, Victor pouvait comprendre que la jeune femme qui avait perdu tant de monde dans sa vie et eut peu de repères stable depuis l'apparition des mort-vivants à la surface du monde ait eu besoin d'effectuer cette espèce de quête de deuil.
Malheureusement, elle confirma les informations de Caleb. William était mort assassinée par les Raiders et n'était plus qu'un corps en décomposition qui hanterait les rêves de Kelsey.

- Oui... Tu aurais dû nous prévenir, fit Victor sur un ton un peu plus sec qu'il ne l'avait voulu. Mais, tu es avec nous maintenant, rajouta-t-il plus doucement. Tout ira mieux.

Victor n'était pas vraiment en colère, juste un peu déçu que Kelsey ne lui ait pas fait confiance pour se confier à lui et lui parler de son projet. Il n'aurait pas été chaud pour le mener à bien, mais l'aurait-il empêcher ? Peut-être bien. Mais, il pensait aussi que pour elle, il aurait bien voulut l'aider à atteindre le mausolée qu'elle cherchait. Mais toutes les frustrations causées par son expédition solitaire disparaissait maintenant qu'il la tenait dans ses bras.
Elle essaya ensuite de se lever doucement en sortant de l'étreinte de Victor. Elle prit plusieurs grandes inspirations et Jennsen ainsi que son jumeau se tenait prêt à la rattraper si jamais elle venait à défaillir. Mais elle resta consciente et parvint à se mettre debout, ce qui rassura le jeune homme sur sa santé. Elle observa son environnement en soufflant un coup. Puis elle croisa à nouveau le regard de son compagnon et demanda :

- Tu as parlé d'un point de rendez vous.. ?

Victor lança un regard à sa sœur, puis se tourna vers Riley qui faisait le guet à l'entrée de la maison délabrée où ils se trouvaient. En vérité, la discussion et l'accord qu'ils avaient conclu avec Azad étaient des événements d'une importance cruciale pour leur avenir et leur recherche de Kelsey les avaient fait passé au second plan pour eux.

- Les affaires reprennent et on doit bouger chez de nouveaux alliés... annonça Victor. Les Offspring of Freedom se sont retranchés au centre-ville et essaient de rallier les survivants éparpillés dans Salem pour organiser la défense de la ville face au retour des Raiders. On a décidé de les rejoindre. Puis, notre planque n'est plus vraiment sûre depuis que Jenn et Caleb ont zigouillés des Raiders pas loin. Du coup, on va rejoindre une planque des Offspring. Ensuite, on avisera.

Si Jennsen voulait ajouter quelque chose à ce résumé succinct, libre à elle. Mais pour le moment, il fallait bouger. La zone n'était pas la plus sûre qui soit. Les charniers qu'ils avaient croisés sur la route montraient que des zombies ou des survivants sanglants passaient dans le coin.
Il se tourna vers Jennsen pour lui indiquer qu'elle pouvait ouvrir la marche pour la suite quand elle serait prête. Lui resterait aux côtés de sa compagne pour l'aider à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Mon frère avait bien résumé la situation à Kelsey et je décidais de rien ajouter. Ce bref résumé serait suffisant pour l'instant vu son état de confusion et de mal-être. J'observais la jeune femme une dernière fois avant de finalement décider qu'elle était déplaçable. Elle n'avait pas l'air bien vaillante mais elle tenait debout et n'avait donc pas de vertiges ce qui était un point rassurant sur le plan médicale. Cela dis il était évident que son état allait nous ralentir. De plus en cas de problème ce serait une cible facile pour les infectés où autres dangers et un boulet pour notre groupe. Il était néanmoins évident que nous n'abandonnerions jamais l'un des nôtres pour rien au monde.

-Très bien, Riley va ouvrir la marche, Victor tu soutiens Kelsey et je prend l'arrière garde à 5 mètres derrière vous. On se dirige vers le centre ville. Au moindre problème de Kelsey on se planque et on avise la suite des évènements. Nous sommes des cibles faciles à l'heure actuelle car Kelsey sera incapable de courir plus de quelques mètres, au mieux.

Le tableau n'était pas très reluisant, mais ma foi nous avions connu pire. J'étais de loin la plus armé du groupe car j'avais monopolisé le M16 que nous possédions. L'avant n'avait pas besoin de puissance de feu mais de force brute, d'où le choix de mettre Riley devant. En cas d'embuscade je serais la mieux placé pour riposter aux armes à feu. Nous ne connaissions pas du tout les mouvements récents des raiders et il était donc possible de faire une très mauvaise rencontre.

Nous avons passé plusieurs minutes à louvoyer dans les rues en évitant les carcasses de voitures et en éliminant les quelques infectés que nous croisions. Alors que quatre grandes immeubles se dressaient face à nous j'eus l'impression de voir passer une silhouette bien trop vive pour être un infecté alors que je jetais un coup d’œil derrière moi.

-Continuez de marcher normalement, je crois qu'on est suivi. A la prochaine intersection vous prendrez à droite, je vais contourner le bâtiment et je devrais me retrouver derrière notre invité. Soyez vigilant.

J'avais parlé d'une voix faible volontairement, c'était suffisant pour que notre petit groupe entende.

Après avoir pris à droite je dépassais le groupe au pas de course en leur indiquant de continuer à marcher à la vitesse de Kelsey.
Je croisais deux infectés qui reçurent un coup de grosse dans la tempe pour leur compte. Il me fallut moins d'une minute pour contourner le bâtiment.
Une silhouette était accroupie derrière une carcasse de voiture et regardait en direction de mes compagnons à une quarantaine de mètre de là dans la rue.

Je pointai mon arme vers l'inconnu sans attendre, à environ 20 mètres j'étais sur de le toucher.

Je pris la parole d'une voix dénuée de tout sentiment bienveillant.

-Retourne toi doucement, les mains bien en évidence et ne m'oblige pas a répéter.

La silhouette se figea. Un sweat à capuche relevé sur la tête m'empêchait de juger à qui j'avais à faire. Finalement l'inconnu se redressa doucement les mains sur la tête et se retourna vers moi, qui en avait profité pour avancer jusqu'à me trouver à deux mètres de ma cible.

Celle-ci était tête baissée et j'approchais un peu plus. Je baissai d'un geste sec de la main la capuche et je marquai un léger temps d'arrêt.

J'avais face à moi une gamine d'une quinzaine d'année d'après moi, même si c'était difficile à dire car ses vêtements étaient informes, ses cheveux emmêlés et aussi crasseux que son visage. Elle faisait peur à voir. Ses yeux reflétaient une terreur non feinte et totale. Elle était littéralement paralysé et son cerveau devait mouliner à pleine vitesse pour trouver une solution.

Je captai alors mon reflet dans la vitre de la carcasse de voiture qui avait miraculeusement survécu au temps. Mes balafres étaient bien visibles et je portais un hoodie noir orné d'un dessin agrémenté du texte 'American Badass' couvert de plusieurs tâches brunâtres de sang séché. Pas vraiment le genre de rencontre qu'on a envie de faire quoi.

Ce putain de texte me sautait aux yeux et semblait ridicule dans une telle situation. Au point de m'arracher un demi-sourire, qui sembla effrayer encore plus ma proie du moment.

Je me décidai finalement après quelques secondes de réflexion.
Sans laisser le temps à ma nouvelle prisonnière je lui fis signe du canon de mon arme de se retourner. Je voyais ses épaules se soulever en tressautant, elle s'était probablement mise à sangloter.

-Avance et ne fait rien d'idiot, on rejoint mes compagnons.

Il nous fallut peu de temps pour rejoindre le trio qui nous attendait au bout de la rue qu'ils avaient empruntés. Riley surveillait la rue et semblait se désintéresser de la nouvelle arrivante. Victor me portait un regard grave teintait de soulagement, sans doute du fait que je n'avais pas sommairement exécuté notre invitée surprise. Quand à Kelsey elle avait toujours une aussi sale tronche et devait baigner dans la confusion.

Je me replaçais face à la jeune fille de sorte que notre quatuor soit face à elle en entier, mon arme toujours braquée sur elle.

-On va faire court. Ton nom et la raison pour laquelle tu nous suis. Ensuite on va te fouiller sans que tu bronche. Exécution.

J'avais parlé d'une voix autoritaire qui avait visiblement beaucoup d'effet sur l'adolescente terrorisé.

inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Sans plus tarder, nous nous étions mis en route, Riley ouvrant la marche, Victor et moi au milieu donnant le rythme à Jennsen qui restait à l'arrière. Notre progression était plutôt lente à cause de mon état... ce qui s'avérait être dangereux pour notre petit groupe. Néanmoins nous ne rencontrions pas d'encombres majeure. Arrivés face à quatre grands immeubles, Jenn nous informa qu'elle nous pensait suivi et qu'elle allait contourner le bâtiment à la prochaine intersection, se séparant de nous quelques instants. Sans discuter nous suivions ses ordres. Quelques instants plus tard, au rythme de mes pas traînants, nous arrivions enfin au bout de la rue, là où logiquement nous devions retrouver la sœur de mon compagnon. Je les sentais un peu tendu, Riley et lui, et c'était tout à fait normal... Après tout, si jamais nous avions des ennuis, j'étais une cible plus que facile à atteindre. J'étais un poids pour le groupe, un boulet qu'ils devaient traîner au milieu d'eux histoire qu'il ne se fasse pas croquer par le premier zombie passant par là...

Ce climat anxiogène n'arrangeait en rien mon état. J'avais mal partout, mes jambes étaient courbaturées au possible, mais surtout, ce foutu tambourinement dans ma tête commençait à refaire des siennes. Alors que Victor et Riley surveillaient les environs, je le sentais s'amplifier, à tel point qu'il m'étourdit et qu'il me fallut m'appuyer contre le mur le plus proche pour ne pas tomber. Ma respiration s'accéléra durant quelques secondes et je baissais la tête en fermant les yeux pour tenter de me reprendre. Le ton presque inquiet de mon compagnon qui m'interpella me fit sursauter et en un instant le tambourinement s'évanouit. Je relevais la tête pour croiser le regard doux de Victor. « Tout va bien.. » Murmurais-je, me voulant rassurante.

J'avais eu quelques petites secondes d'absence de temps à autre durant notre marche, et comme je n'étais pas sûre qu'il s'en soit rendu compte je ne voulais pas l'inquiéter avec ça pour le moment. Je repensais à ses paroles... Nous allions rejoindre les Offsprings qui ralliaient les survivants de Salem pour répondre à la menace directe des Raiders. Cela signifiait que nous allions peut être retrouver un semblant de civilisation... tout du moins, nous n'allions plus être un petit groupe de quatre, nous allions faire partie de quelque chose de plus grand. Et ça promettait d'être intéressant. J'entrevoyais de l'espoir... L'espoir de pouvoir faire mieux que simplement survivre au jour le jour, peut être... Peut être vivre, tout simplement.

Je jetais un coup d'oeil à mon compagnon. J'avais une chance immense de les avoir trouvé, lui et sa sœur... Mes doigts vinrent glisser sur les plaquettes métalliques qui pendaient à mon cou. Je les suivrais, où qu'ils aillent. Plus jamais d'excursion sans eux et sans prévenir. Un soupir traversa mes lèvres. J'allais avoir droit à un sermon une fois que nous serions en sécurité, sûrement de la part de Jenn... Mais je le méritais. Repenser au ton un peu sec qu'avait employé mon compagnon avec moi tout à l'heure me fit légèrement frissonner. Plus que tout j'espérais qu'il ne m'en voulait pas...

Après quelques instants durant lesquels j'étais perdue dans mes pensées, Jennsen fit son apparition... et elle n'était pas seule. Face à nous se tenait une adolescente d'une quinzaine d'années tout au plus, les yeux larmoyants et l'air terrifiée. Son expression me serra le cœur. Pauvre petite chose... Elle était dans un piteux état. Et les larmes au coin de ses yeux me tordaient l'estomac. J'étais encore trop fragile émotionnellement pour réagir de façon aussi rationnelle que mes compagnons dans une pareille situation. Tout ce que je voyais, loin d'être une menace potentielle, c'était une gamine terrorisée sur qui l'on pointait un flingue.

Elle ne sembla pas oser réagir sur le coup au ton autoritaire qu'employa Jennsen. Elle était totalement paralysée par la peur. Faisant un pas en avant, je m'approchais légèrement d'elle pour pouvoir planter mon regard rassurant dans le sien, prenant au passage soin de ne pas gêner la visée de Jenn. « Hey, calme toi... On ne te fera pas de mal. » Ma voix était aussi douce qu'à l'ordinaire, et j'avais même laissé un léger sourire illuminer mes traits fatigués, histoire de ne pas faire trop peur à voir. « Tu dois savoir comment ça marche non.. ? On veut juste s'assurer que tu n'es pas dangereuse... Si tu ne l'es pas, tu n'as rien à craindre ma grande. Calme toi, prend une grande inspiration, et répond à ses questions. S'il te plaît. »

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Jennsen prit les choses en main et organisa le groupe. Riley ouvrirait la marche, Victor et Kelsey serait au milieu et elle fermerait le groupe. Les quatre survivants avancèrent lentement mais avec prudence dans les rues de Salem. Les quelques zombies qui se dressaient sur leur chemin ne les empêcheraient pas d'atteindre le centre ville et le point de rendez-vous avec Azad. Kelsey se débrouillait bien, malgré une faiblesse physique et mentale évidente. Elle avait sérieusement besoin de repos.

Victor était toutefois tendu. Leur lenteur en faisait des cibles faciles pour d'autres survivants, Raiders ou pas Raiders. Les mort-vivants étaient généralement repérables de loin et pouvaient être évités ou combattus aisément si nécessaire, sauf trop grand nombre. D'autres êtres humains, par contre, étaient bien plus dangereux. Le monde en était arrivé à un point de cet apocalypse où la plus grande menace n'était plus celle qui faisait revenir les mort à la vie ou qui infectait certains pour les transformer en zombie, mais où c'était les autres humains survivants qui étaient le danger.
Le jeune homme tenait sa compagne par un bras passé autour d'elle pour la soutenir. Il faudrait qu'ils discutent ensemble une fois en lieu sûr. Elle devait faire plus attention à elle. Se mettre en danger individuellement mettait en danger tout le groupe... Et le laisser dans l'ignorance le rongeait.

Alors qu'ils continuaient le progression laborieuse, Jennsen chuchota à l'attention du groupe qu'elle pensait qu'ils étaient suivis. Elle leur expliqua qu'elle allait prendre à revers ce fouineur et qu'ils devaient continuer normalement. Elle les rejoindrait rapidement. Victor espéra qu'elle n'abattrait pas directement le suiveur si celui-ci n'était pas une menace. Ils avaient besoin d'information sur Salem et les mouvements qui s'y produisaient.

Ils continuèrent jusqu'à l'endroit où ils avaient prévus de retrouver Jenn. Kelsey en profita pour s'asseoir et prendre du repos. Riley et Victor restaient sur leurs gardes, attentifs. Leur position à découvert n'avait rien pour détendre les deux hommes. Victor aperçut un regard de Riley vers Kelsey. Il n'eut pas de peine à s'imaginer ses pensées. Il devait voir en elle un boulet pour sa survie et une complication. Mais il ne s'en plaignit pas.
Quelques minutes plus tard, Jennsen reparut avec un prisonnier. Elle le braquait avec le fusil qu'elle ne lâchait que rarement. Le prisonnier s'avéra bien vite être une prisonnière, assez jeune et totalement paniquée par sa situation.

Jennsen exigea de savoir son nom et la raison pour laquelle elle les suivait. Victor était pour sa part soulagé d'avoir quelqu'un à interroger. L'aspect inoffensif de la gamine avait dû convaincre sa jumelle qu'elle pouvait faire un prisonnier sans risque. Kelsey essaya de rassurer la jeune fille après les mots durs de Jennsen. Cela eut un petit effet, mais je pense que le canon du fusil M16 pointé dans son dos et le regard amusé, et un poil lubrique de Riley, avaient également un effet terrorisant sur l'adolescente.

- J-Je... suis... R-Rachel... Taylor. Rachel Taylor, bégailla-t-elle. Elle leur lança un regard implorant comme si la simple révélation de son identité devait les convaincre de son innocence.

Un moment de silence suivit cette déclaration. Victor décida de parler le premier.

- Très bien, Rachel Taylor, mais tu n'as répondu qu'à la moitié de la question. Pourquoi nous suivait-tu ? Tu comprendras que nous n'apprécions pas vraiment qu'on nous espionne et qu'on nous files pendant qu'on se déplace.

Il la regarda avec un regard neutre et déterminé en essayant de paraitre juste mais strict. La menace était déjà incarné par Jennsen et Riley.

- J-Je pensais que vous pourriez ... m'aider,
commença-t-elle. Je ne savais pas comment vous aborder... Je n'ai pas d'endroit où aller... Je n'ai plus rien, finit-elle en pleurnichant.

Victor ne répondit pas, il leva les yeux au ciel. Il avait entendu tellement d'histoires similaires. Toutefois, elle pouvait très bien leur mentir. Il regarda Jennsen et haussa les épaules. A elle de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
La gamine nous avait finalement donné son nom 'Rachel Taylor'. Elle disait nous avoir suivit parce qu'elle pensait que nous pourrions l'aider. Il était toutefois évident qu'elle ne disait pas toute la vérité. Une gamine de son âge qui avait pratiquement vécu uniquement durant l'apocalypse ne survivait généralement pas seule. Soit elle s'était enfuit, soit elle avait perdu son groupe, soit celui-ci nous attendait en embuscade quelque part et se servait de la gamine comme d'une diversion.

Victor me lança son fameux regard signifiant qu'il attendait de moi que je règle le problème et que je pouvais faire ce que bon me semblerait.
Il savait très bien que j'étais capable de choses qu'il ne ferait pas, que mon humanité et empathie m'avait été arraché morceaux par morceaux au fil des années de survie.
Le début d'une chanson me revint en tête.

Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again

J'abaissais mon arme et je fouillais la jeune femme rapidement tout en en profitant pour lui poser une question :

-Tu ne nous dis pas tout. Je veux des réponses. D'où tu viens et où est ton groupe ?

La jeune fille n'avait rien sur elle à part ses habits, littéralement. Pas même une ration de survie ou une bouteille d'eau. Sa maigreur était palpable lors de la fouille sous mes doigts exercé de médecin. Elle était en sous-nutrition évidente.

Rachel hésitait à répondre alors que je m'éloignais d'elle. J'avais baissé mon arme car elle ne représentait aucun danger immédiat.
Voyant que son hésitation se prolongeait je décidai de l'encourager.

-Si tu es honnête avec nous nous sommes en mesure de faire quelque chose pour toi. C'est donnant-donnant gamine.

La gamine prit alors une grande inspiration et débita son discours d'une seule traite et très rapidement comme si elle craignait qu'on ne la laisse pas finir.

-Je suis toute seule, je me suis échappée, j'étais avec les Raiders, je leur servais.. Je suis partie ça fait 3 jours que je marche vers la ville, vous êtes les premiers êtres vivant que je croise.

Je jetais un regard nouveau sur la jeune fille. Une ancienne 'raider'. Cela dit, sa phrase non terminé 'Je leur servais' était sans ambiguïté. La jeune fille était une esclave sexuelle ou quelque chose dans ces eaux là à n'en pas douter.
Ses larmes s'étaient arrêtés, peut être parce qu'elle pensait que nous ne le ferions pas pire que ce qu'elle avait fuit.

-J'ai une dernière question pour toi. Qu'est ce que tu pense des Raiders

Le visage de la jeune fille se ferma. Son regard exprimait une haine farouche et authentique. Elle me répondit d'une voix qui provenant d'une enfant de cette âge là faisait presque froid dans le dos.

-Je veux tous les voir mort.

Un sourire carnassier fit son apparition sur mon visage. Je ne pensais pas qu'elle mentait.

-Tu commence à me plaire. Tu vas nous accompagner. Et si le destin t'es favorable tu verras ton contant de Raiders mort.

Le visage crasseux de l'adolescente avait retrouvé une expression mi-apeurée mi-soulagée.
Je jetais un regard à mon frère. J'étais persuadé qu'il avait compris l'intérêt de ramener à Azad une gamine qui pourrait avoir des informations sur les Raiders. Elle en avait déjà donné une sans peut-être s'en rendre compte. Elle avait marché 3 jours. Il y avait donc des Raiders à 3 jours de marche de Salem.

Je décidai de prendre cette gamine sous mon aile parce que j'avais vu en elle un esprit aussi dévasté que le mien. Elle tuerait des Raiders, je lui apprendrai s'il le fallait.

Je fis signe au groupe de se remettre en route vers le point de rendez-vous, Rachel se plaça entre Victor/Kelsey et moi.

_________________________________________________


Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 414
Date d'inscription : 04/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : QG des Offspring of Freedom
Emploi du Personnage : Survivant
Rumeur : Bon tireur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Malgré les paroles de la jeune Rachel, tout le groupe resta méfiant vis-à-vis d'elle. Jennsen ne semblait pas satisfaite du tout et attendait plus de réponses. Elle commença à fouiller méticuleusement l'adolescente tout en la rudoyant un peu pour la secouer.
Quand elle reprit l'interrogatoire la jumelle de Victor semblait sceptique sur la solitude de la gamine. Il est vrai que les loups solitaires étaient assez rares et, en général, il s'agissait de personnes impressionnantes par leurs capacités à survivre et non pas de jeune adolescente affamée et sans ressources. En effet, Jennsen ne trouva rien sur elle.

Victor restait silencieux et dévisageait Rachel. Elle semblait hésitante, confuse et paniquée. Elle avait déjà dû voir des survivants faire des choses horribles à d'autres survivants et craignait de subir un sort funeste. Cela était compréhensible. Les armes étaient baissés, Riley dévisageait également la jeune Rachel mais d'une manière lubrique que Victor trouvait déplaisante. L'ancien chasseur de prime était impitoyable et avait des réactions parfois brutale. Il était comme ça, mais il n'avait pas posé de problème et était un allié de poids pour survivre dans Salem.

Alors que l'adolescente mettait du temps à répondre, Jennsen décida d'une autre approche pour inciter Rachel à se confier. Elle déclara d'un ton plus calme que si elle répondait honnêtement, ils pourraient l'aider. Cela sembla décider la jeune survivante. Elle inspira profondément et entreprit de raconter son histoire.
Une histoire qui piqua la curiosité des quatre compagnons. Elle avait été prisonnière des Raiders, avait réussi à leur échapper et chercher un refuge. Plus que l'histoire, elle marchait depuis 3 jours depuis qu'elle s'était enfuit. Ces renseignements étaient cruciaux... car c'étaient les seuls qu'ils possédaient sur le groupe des Raiders.

Ils venaient de s'associer à Azad Kamrade et les Offspring of Freedom, ce qui faisait d'eux des membres à part entière des Offspring. Arriver dans l'organisation avec de telles informations sur leurs ennemis et une telle expérience du combat dû à leur passé à Central City leur permettrait d'établir une légitimité et de s'intégrer plus aisément dans la nouvelle organisation.
Victor était plongé dans ses pensées et n'écouta que distraitement la fin de la conversation entre sa sœur et Rachel. Jennsen termina avec un sourire appréciateur sur le visage. Elle poussa la jeune fille vers le reste du groupe en annonçant qu'elle les accompagnerait, ce qui était une évidence. Ils ne pouvaient pas la laissé partir comme ça. Il faudrait l'interroger plus en détail sur les Raiders plus tard. Pour l'instant, elle faisait partie du groupe.

Ils se remirent en route et Rachel resta aux côtés de Jennsen juste derrière Victor et Kelsey. Riley ouvrit la marche, attentif aux dangers qui pouvaient surgir de nulle part. Ils n'eurent pas besoin de progresser longtemps vers le centre ville pour tomber sur quatre mort-vivants en plein milieu de la route. Ces derniers les repérèrent vite et se dirigèrent vers eux. Riley et Victor s’avancèrent vers les deux plus proches.
Victor abattit sa machette sur le crâne du zombie qui lui faisait face. La boite crânienne était fatigué et fragile. Elle explosa sous le coup et des morceaux de cervelle pourrie éclaboussèrent Victor.
Riley s'était débarrassé d'un zombie facilement et s'approchait d'un autre. Il n'en restait plus qu'un que Victor poussa dans le dos, car il se dirigeait vers Riley. Il transperça le crâne de ce mort-vivant d'un coup net et précis. La menace des quatre zombies fut éradiqué en moins de deux minutes.

- Il faut qu'on se dépêche, je n'ai pas envie de rester trop longtemps à découvert avec Kelsey blessée et la gamine trop faible... fit Victor.

Ils reprirent leur progression laborieuse dans la ville. Le point de rendez-vous était encore un peu loin mais ils devraient s'en sortir sans soucis. Victor s'essuya le visage plein de sang et de morceaux de cervelle pourrie avec un chiffon qu'il avait dans son sac en repoussant un haut-le-cœur. Le sang, il pouvait gérer, mais la cervelle c'était toujours une épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
0/20  (0/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Kelsey avançait difficilement et était muette, elle se concentrait sans doute sur le fait de mettre un pied devant l'autre et de tout simplement continuer à avancer. Victor la soutenait de temps en temps quand il était visible qu'elle faiblissait. Mais dans l'ensemble le petit groupe avançait à une vitesse raisonnable au vu des circonstances.

La gamine marchait à ma hauteur et en silence, elle grignotait une barre chocolaté périmé que j'avais sorti de ma sacoche de soins, toujours utile en cas d'hypoglycémie.. Et dans son cas elle était tout de même très affaibli mais son corps encore jeune tenait bien le coup, d'autant plus qu'il était habitué aux privations.

Nous connaissions désormais relativement bien Salem et le lieu de rendez-vous était connu de nous tous pour être déjà passé aux alentours. J'estimai ainsi qu'il nous restait environ deux heures de marche. Quelques infectés avaient subis les coups des deux hommes du groupe qui n'avaient pas rencontrés de résistance. Les infectés n'étaient plus un réel danger pour des survivants aguerris et attentifs mis à part si nous tombions sur une horde de plusieurs centaine d'individus. J'estimai que notre potentiel actuel nous permettrait de nous sortir d'une mêlée contre une bonne trentaine d'infectés sans trop de soucis. Nous étions bien équipé, rompu au combat au corps à corps et armés en cas de besoin. Mais j'espérai ne pas avoir à vérifier mon hypothèse.

Le trajet continua une vingtaine de minute sans aucun incident notable. Alors que nous pénétrions dans une petite ruelle sombre entre deux rangées de bâtiments des voix s'élevèrent droit devant nous.

-Bordel faut la retrouver les gars ! Trois jours qu'on est parti si on la ramène pas on va se faire buter !

-Ta gueule Hilton ! On a décidé ça ensemble. Tu veux vraiment te serrer la ceinture jusqu'à une prochaine prise ?

-Jack à raison Hilton, porte tes couilles un peu, elle doit pas être bien loin de toute façon, elle avait même pas de ration, on a déjà faillit la choper hier !

Les trois hommes en pleine discussion tournèrent alors à l'angle, ils étaient dans une ruelle perpendiculaire, et se retrouvèrent face à nous à une vingtaine de mètre.

Les silhouettes de Victor et de Riley me cachaient en parti la vue, mais j’arrivai à apercevoir les trois hommes. Par contre la gamine devaient être complètement caché au milieu de notre groupe. Elle s'était d'ailleurs figé et était agitée de tremblement incontrôlés depuis que les voix des hommes avaient résonnées.

Les trois hommes étaient de carrure à peu près identiques, relativement athlétiques, de tailles moyennes, pas vraiment de signes particulier mis à part que leurs habits montraient bien qu'ils avaient fait beaucoup de chemin. Leur accoutrement était un mix entre le motard et le casseur. D'ailleurs l'un d'eux tenait une batte à la main. Un autre se baladait avec une machette et le dernier tenait un vieux fusil de chasse.

Riley et Victor avaient bien évidemment mis en joue les trois hommes, qui étaient stupéfiés de nous trouver là.

Leur premier réflexe fût de reculer de quelques pas puis de s'immobiliser. Ils étaient en position de faiblesses et le sentaient.

L'un d'eux pris la parole :

-Ok on se calme les gars, on veut pas d'emmerde. On a paumé l'une des nôtres, on est à sa recherche. C'est qu'une gamine encore, si on la retrouve pas elle va surement se faire buter. Soyez cool.

Le ton était obséquieux au possible et l'homme transpirait à la fois la peur et l'envie de meurtre refoulait. Il était furieux de se retrouver dans cette position.  
Victor et Riley n'avaient pas baissé leurs Beretta mais s'étaient repositionné pour avoir de meilleurs angles de tirs, me libérant la vision de la scène. Malheureusement ils n'obstruaient plus la vue des trois hommes qui pouvaient maintenant apercevoir la silhouette frêle de Rachel.

Comme nous n'avions pas répondu et que l'homme qui venait de parler avisait en même temps que l'adolescente était parmi nous il reprit immédiatement la parole.
Un sourire faux s'afficha sur son visage.

-Vous l'avez retrouvé saine et sauve ! Vous nous rendez un énorme service. Si vous voulez un dédommagement on peut toujours s'arranger..

J'en avait assez entendu, et de toute manière la situation n'allait pas évoluer dans le sens des trois raiders, puisqu'il était évident qu'il s'agissait de Raiders d'après leur petite discussion que nous avions tous clairement entendus avant qu'ils ne tournent dans notre ruelle.

Je levais d'un geste sur mon M16 réglé en semi-automatique et pressais 3 fois la détente.
La première balle se logea dans le crâne de celui qui avait parlé et possédait le fusil. Il m'avait vu lever mon M16 et avait tenté de réagir, mais le canon de son arme n'était qu'à mis chemin lorsque la balle l'atteignit. Il s'effondra comme une masse, sa tête se projetant en arrière. La deuxième balle se logea dans la poitrine de l'homme à la batte, à peu près au niveau sternum, il s'effondra face contre terre. Le dernier reçu la balle entre les omoplates, il s'était retourné pour tenter de s'enfuir. La balle l'envoya également au sol où il s'affala en gémissant, lâchant sa machette.

Je vis Riley se saisir de son arme blanche pour s'assurer de leur mort à tous, celui touché dans le dos gémissait encore.

Je me décidai à prendre la parole alors que Victor m'observait sans rien dire, je n'avais en effet prévenu personne et pris l'initiative.

-Laisse tomber il ira pas loin de toute manière et on doit bouger. Les tirs vont rameuter des infectés en pagaille et ils n'étaient peut être pas seuls. On bouge. -Je plongeai mon regard dans celui de mon frère et j'ajoutai à son intention : C'était la seule solution.

La gamine avait tourné son visage vers moi et je pût voir que ses yeux brillaient de reconnaissance et d'une joie vengeresse jubilatoire. J'avais une nouvelle fan pour avoir exécuté sommairement ses anciens tortionnaires. Bel exemple pour une adolescente. Mais dans ce monde de merde il faudrait s'en satisfaire.

_________________________________________________


Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 25
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Nous nous étions remis en route, comme si de rien était, avec à nos côtés une nouvelle venue. Avançant sans bruit, luttant pour garder les yeux ouverts tant la fatigue me tiraillait et rester debout malgré mon corps courbaturé, je songeais à ce qui venait de se passer. Une adolescente d'une quinzaine d'année sortie de nul part avait réussi à échapper aux sévices que lui infligeait un groupe de Raiders. Rien que penser à ce qu'ils lui avait fait subir me retournait l'estomac, je ne connaissais que trop bien ces sensations.. Mais j'étais perturbée. Perturbée par le regard haineux et le ton extrêmement froid qu'elle avait employé, signifiant à Jennsen qu'elle souhaitait la mort de ses anciens tortionnaires. Je la comprenais, bien plus que ce que quiconque pourrait croire. L'innocence de ses jeunes années avait volé en éclat, brisée par la férocité d'un monde où ce trait de caractère n'avait plus sa place.

Ce qui me perturbait, c'était d'avoir eu l'impression durant quelques secondes de voir une Jennsen plus jeune en Rachel. Et à en croire la réaction qu'avait eu la jumelle Rahl, je ne doutais pas qu'elle aussi avait eu ce sentiment fugace. L'histoire semblait toujours être la même, quelque soit le contenu du récit : le déferlement de violence n'appelait qu'une haine encore plus féroce en réponse. Pour le mal qu'on lui avait fait, Rachel attendait de Jenn qu'elle lui montre les sentiers sombres de la vengeance. Mon regard s'était accroché au bout de mes doigts, là où le sang séché de l'homme qui avait tenté de me violer la veille s'était encré. Et les images de la scène me revenaient en mémoire. J'avais réagi pour survivre, mais également par colère. Une colère explosive dont je n'avais jamais su faire preuve auparavant.

Si mon frère n'avait pas été là pour asséner le coup fatal à mon agresseur.. aurais-je été capable de le faire moi même ? Sans en être traumatisée pendant des siècles ? Un soupir passa la barrière de mes lèvres asséchées. J'étais fatiguée, aussi bien physiquement que mentalement. La plupart des survivants, avec les années passées, avaient fini par s'habituer à l'atmosphère de violence que ce monde exigeait désormais. Mais pas moi. Affronter la mort, la faim, la cruauté.. Est-ce qu'un jour j'allais moi aussi finir par accepter tout ceci ? Est-ce que j'allais également finir par perdre mon humanité, tout ça pour vivre ne serait-ce qu'une journée de plus ? Secouant la tête légèrement pour chasser ces pensées, je fronçais les sourcils en serrant les poings, fixant mon regard las droit devant moi. Il restait de l'espoir. Un arc-en-ciel m'attendait quelque part.

Alors que nous avancions dans un silence quasi religieux, et alors que nous passions par une petite ruelle sombre entre deux rangées de bâtiment, des bruits de conversations s'élevèrent, me faisant me figer sur place instantanément. Face à notre petit groupe, à tout au plus une vingtaine de mètre, trois hommes étaient apparus. Immédiatement Victor et Riley les mirent en joug, alors que je reculais de deux ou trois pas, inquiète. Les hommes qui se sentirent menacés tentèrent de calmer les choses, mais leurs paroles lorsqu'ils aperçurent l'adolescente manquaient énormément de sens, et ne collaient absolument pas à ce que Rachel nous avait raconté. Dans l'esprit de notre petit groupe, la situation semblait claire : face à nous se trouvaient trois Raiders en recherche active de la petite demoiselle.

Sans que personne n'ait le temps d'ajouter quoi que ça soit, Jennsen tua les deux premiers et tira dans le dos du dernier qui s'effondra au sol dans un gémissement de douleur. La surprise me fit sursauter et tituber quelque peu en arrière.. mais ça ce n'était rien. Non, le pire c'était le son des coups de feu qui me fit vriller les tympans. Ma tempe se mit à palpiter, et le bourdonnement qui s'était calmé dans ma tête revint de plus belle, violent et oppressant. Alors que Jennsen se justifiait auprès de son frère, je m'accroupissais en gémissant de douleur, tenant ma tête entre mes mains. C'était comme si mon crâne allait exploser sous la pression. Ma respiration s'était quant à elle violemment accélérée, en accord avec les battements affolés de mon cœur qui réagissait à ma souffrance.

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Falling inside the Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone résidentielle-