Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Mind fuck & compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Messages : 144
Points : 1046
Date d'inscription : 21/05/2015
Age du Personnage : 27
Résidence du Personnage : Alentour de Salem
Emploi du Personnage : Aucun
Rumeur : "La folle"

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
4/20  (4/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
A voir leurs visages, les garçons étaient étonnés qu’elle leur propose de partager sa trouvaille. C’était pourtant de la manière la plus sincère possible qu’elle leur avait proposé. Elle ne comprit pas bien leur réaction et aurait aimé qu’ils sautent de joie et la remercie mille fois, mais qu’importe. Cette proposition n’était pas la plus importante sur le moment et son esprit était déjà parti ailleurs.
Terry commença a aligner des palettes qui avaient servies à transporter des matériaux du temps ou l’entreprise fonctionnait encore. Il commença a donner forme à un couloir, comme un chemin a partir de la porte.

- On va les faire sortir un par un. Pour les buter, ce sera plus difficile. Ça nous laissera la voie libre derrière.

Puis il ressorti ses allumettes pour enflammer un bout de carton. Ben dis donc, il en a après les cartons on dirais, c’est le deuxième qu’il brûle en moins de dix minutes ! Il ouvrit la porte, balança la torche improvisée dans la pièce, lança les allumettes en direction de Niomi, et entreprit de s’attaquer aux premiers zombies qui s’avançaient dans son allée. A la lueur de la torche, on voyait quelques ombres en mouvements, des corps à la démarche assez peut normale et qui grognaient. Avec un nouveau sourire, il lui dit qu’il donnerait ses allumettes contre un bisous, puis il s’en retourna s’occuper des créatures qui commençaient a avancer dans l’abatoire.

- Eh ! Fais pas ton héro charmeur mon pote ! J'ai de quoi les saucer avec ça !

Cody, jusqu’ici en retrait pour les laisser trouver leur bonheur avait décider de les aider. C’est pas trop tôt.. Il avait un contenant avec, elle s’en doutait, des trucs qui explosent dedans. Un grand sourire s’étala sur le visage déjà illuminé de la petite. Aujourd’hui était décidément une super journée. Il y avait des allumettes, un endroit ou on pourrait trouver des choses à faire exploser, et deux nouveaux copains. Et en plus Cody aime les chose qui booment ! La bombe maison de Cody fit du bruit. Niomi attendait la détonation cachée dans l’angle de la piece. 1.. 2.. 3.. BOOM ! … Boom ? … Pas boom ? L’engin sifflait mais rien n’explosa. Quelques créature attirées par le bruit rebroussaient chemin mais visiblement, la bombe n’avait pas eu l’effet escompté. Niomi ramassa les quelques allumettes qui étaient tombées par terre et jeta rapidement le tout dans son sac. Elle prit ses deux couteaux et monta sur un bureau. Comme elle était encore à l'extérieur du couloir de Terry, il fallait qu’elle y entre, et comme elle avait su le leur montrer précédemment, elle adorait sauter.

- Allez les filles ! On se relâche pas ! Je vous couvre !

Cody avait ouvert le feu. Le bruit du pistolet était moins fort que celui de sa bombe ratée. Il n’avait pas tué de zombie mais en avait abîmé deux. On avait vu mieux comme ratio de réussite, mais on avait aussi vu pire. Ils étaients trois il trouverais bien un moyen de s’en sortir. Dans le hangar, il faisait sombre. Très sombre. Trop sombre. Les yeux encore plein de lumière de Niomi n’arrivaient pas a s’acclimater aussi rapidement qu’elle le voulait. Elle s’appuya par dessus le mur de cagette et enfonça son couteau dans le crâne d’un des monstres qui avançait. Elle y avait mis toute sa force et le poignard s’enfonça, perçant le crane et réduisant en bouilli le cerveau -ou ce qu’il restait de cerveau- du machin. Elle bougea tant qu’elle pu l’arme puis la tira très fort pour la ressortir. Elle se sentit la force du roi Arthur, retirant l’épée du rocher. Ce n’était qu’un ressentit, parce qu’à la voir, c’était pas aussi glorieux. Le zombie s'effondra par terre, faisant trébucher un deuxième qui tentait de se frayer un chemin.

L’adrénaline montait, et Niomi sauta par dessus le mur de cagette. En atterrissant sur le nouvel arrivant, elle enfonça le couteau de cuisine derrière sa nuque, écartant quelques cervicale. En sectionnant la colonne vertébrale, elle avait paralysé la bestiole. T’étais invité ? Non j’crois pas non. Voilà s’qui arrive aux saloperies qui s’incrustent ! A l’intérieur, il restait 4 zombies autour du cadavre de la bombe de Cody, et deux autres qui se dirigeaient difficilement vers la sortie. Devant la porte gisaient les deux zombies de Niomi et celui de Terry. Jusqu’ici elle avait eu pas mal de chance et l’adrénaline la boostait, mais en général, ça ne durait jamais très longtemps. A l’idée qu’elle pourrait de nouveau confectionner des bombes, elle fonça a la suite de Terry dans le hangar. Les yeux s’habituaient peu à peu à la faible luminosité et il y avait les lumières clignotantes des issues de secours. Elle pu distinguer un coin au fond de la pièce, isolé par des vitres mais avec la porte grande ouverte. Il y avait un large plan de travail avec quelques ustensile de chimie, ça avait l’air d’un labo. Derrière se trouvaient de grandes cuves qui avait dûe servir au mélange chimique des produits. Et de l’autre côté, il y avait des rangées très hautes de matériaux. Des désherbant, des engrais, des outils de jardinage, autant de choses utiles qu’inutiles. Les stocks semblaient plutôt intacte, ou en tout cas pas trop attaqué. Tout le milieu de l'entrepôt était plein de tables d’assemblage ou de bureaux.

Sur un mur a gauche était accroché un kit de soin qui avait été dévalisé. Mais par terre, un peu plus loin, une petite boite d’antidouleurs avait roulé. Elle alla récupérer la trouvaille et l’enfouie dans son sac en un instant. Un des deux zombie que Cody avait touché s’approchait d’elle dangereusement, et puisqu’elle l’avait vu, elle s’approcha de lui aussi. Elle lui tourna autour en courant un peu. Le zombie, déséquilibré, râlait faiblement de mécontentement. Elle le poussa d’un coup de pied et il tomba par terre mollement. Niomi planta un couteau dans la gueule ouverte de l’animal affamé, brisant l’arrière de son palais et sectionnant la langue. Le sang commençait a jaillir comme d’une fontaine. Elle laissa le cadavre comme ça, même s’il lui venait à l’idée de se relever, il en aurait pour un bon bout de temps, et il y avait bien d’autres bestioles à mettre hors de combat.

_________________________________________________



Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 710
Points : 1593
Date d'inscription : 07/07/2015
Age du Personnage : 26
Résidence du Personnage : Offsprings
Emploi du Personnage : Garagiste/Chasseur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Terry reprenait son souffle. Le dernier zomb' avait rejoint le paradis des mordeurs sans tête. Une balle tirée -le canon du beretta appuyé sur la tempe- n'avait plus laissé beaucoup de crâne visible. Le tir à bout portant avait l'intérêt d'atténuer le bruit, contrairement aux coups de feu de Cody qui lui résonnaient encore dans les oreilles.
Il fit le tour sur lui même, non pas pour observer les lieux, mais pour contempler les corps éparpillés dans toute la pièce. Yavait quelque chose de beau dans toute cette boucherie étalée à leurs pieds. Ca n'avait pas été une mince affaire, sans parler du pétard mouillé du jeunot. Il avait voulu faire le fier une fois de plus, et ça avait loupé ... une fois de plus ! Et puis monsieur c'était montré jaloux. Ils étaient comme deux coqs se disputant les faveurs de la jolie poulette à coups d'exhibitions de leur savoir faire et de répliques viriles. Jusqu'à présent, les initiatives de Terry s'étaient montrées largement plus réussies, l'expérience jouant en sa faveur. La chance également était dans son camp, il ne fallait pas la gâcher ni n'en abuser !

La salle semblait regorger de produits chimiques et un petit labo occupait un angle. Terry ne se préoccupa pas plus de tout cela, laissant les deux autres vaquer à leur hobby et à leurs explosions de joie devant leurs trouvailles. Non, Terry avait l'oeil attiré par un cadavre. Un parmi les autres, un différent des autres. Celui là -il était prêt à le jurer- n'avait pas été descendu pour leur petite troupe d'élite. Celui-là avait été presque complètement bouffé. Celui-là n'avait pas de dégât visible au niveau de la tête, mais une hache d'incendie plantée dans le dos. Paix à son âme ...
Terry se saisit de l'arme, la soupesa dans ses mains, inspecta le fil. La lame n'était pas trop abimée. Il s'exerça en effectuant plusieurs moulinets dans les airs. Il abattit la hache sur son ancien propriétaire, lui tranchant net le bras gauche juste après l'épaule. On entendit juste le bruit métallique du contact avec le sol. Ce son émit une plus douce musique à ses oreilles que les précédents coups de feu émis par lui même et son camarade.
Nouveau moulinet. Il fit trois pas vers un zomb' qui lui avait donné l'impression de bouger encore un peu. La hache fendit les airs puis un crâne. Il enjamba le corps pour se rapprocher d'un autre dont il détacha la tête à l'aide de son nouveau jouet. Chaque tintement contre le sol lui apportait une profonde satisfaction, chaque giclée de sang un plaisir supplémentaire. Un rictus effaçait son sourire quand son coup ne lui apportait ni l'un ni l'autre de ces deux effets espérés. Le cas échéant, il se défoulait en séparant les 4 membres du tronc.

C'était pas du sadisme, juste un grand moment défouloir dont il avait besoin depuis longtemps, depuis des années, depuis bien avant l'apocalypse. Il n'avait jamais rien vraiment décidé de sa vie jusque là, jamais choisi de voie quelconque. Ce nouveau monde était un terrain de jeux, de découvertes inédit qui s'offrait à lui. Il pouvait faire ce qu'il veut, il n'y avait plus de règles, plus de limites.
Il s'arrêta là dans son carnage et dans ses réflexions, ça le dépassait un peu pour le moment. Il s'était fait plaisir, à sa façon. Voilà. Rien de plus. Chacun son hobby !

Après s'être brièvement nettoyés des tâches de sang et morceaux de chair, il se rapprocha des deux autres pour observer le leur de hobby.

HRP:
 

_________________________________________________

<< Des créatures de Dieu qui s’étaient endormies en pleurant,
ouvraient les yeux pour pleurer de nouveau. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 144
Points : 1046
Date d'inscription : 21/05/2015
Age du Personnage : 27
Résidence du Personnage : Alentour de Salem
Emploi du Personnage : Aucun
Rumeur : "La folle"

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
4/20  (4/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Le ménage était plus ou moins fait et en s’y mettant a trois ça s’était fait plutôt rapidement. La plupart des mort-vivants n’étaient plus que des morts, seul quelques uns gémissaient encore faiblement bien qu’il ne soit plus trop capable de se déplacer pour “chasser”. Niomi jeta un coup d’oeil aux deux autres jeunes aussi essoufflés qu’elle. Le silence retomba quelque secondes puis l’objectif de leur venue ici revient à l’esprit de la petite. Un nouveau grand sourire s’étala sur sa face tachée de sang et elle se dirigea vers le laboratoire. Il y avait des armoires et des frigo aux portes vitrée. On pouvait voir a travers les vitre que les frigo n’avaient pas été pillés, et que même si ils ne réfrigéraient plus depuis un moment, pleins de flacons y semblaient encore intacts. Elle entra doucement, vérifiant quand même qui n’y ai pas de danger. Il y avait la tout plein de matériel de chimie, des robinets dans le plan de travail et des instruments de mesure en tout genre. Elle commença par ouvrir toutes les armoires, une par une, cherchant des étiquettes avec des noms bien précis. Elle savait bien ce qu’elle voulait, parce que de toute façon elle connaissait pas tout à la chimie. Mais ce qu’elle savait sur les explosions complétait, et elle était bien déterminée a faire exploser plein de trucs.

C’est vrai qu’on peut faire plein de choses avec presque rien. Un peu de savon, de la soude et de l’acide, et on a de la nitroglycérine, mais encore faut-il avoir tout ça. Avec de l’engrais, du tissu, de l’acide et un peu de ruban adhésif on peut faire des petites bombes plus ou moins dangereuse mais qui, quoi qu’il arrive, explosent. C’est dans c’est moment la que Niomi est super méga contente d’être dans une usine chimique d’une marque d’engrais et de désherbants. Elle jeta un coup d’oeil sous le plan de travail pour découvrir qu’il restait des bouteilles de gaz. Le plus simple aurait été de faire directement péter une bouteille mais ça serait du gâchis avec tout le reste de matos qui se trouvait ici. Elle ouvrit un robinet du plan de travail. Rien. Elle testa les autres. Rien, rien, et.. Du gaz ! Elle referma tout de suite la vanne juste après avoir vu la petite flamme. Pas de gâchis on a dit. Et s’empressa de foutre le bordel sur le plan de travail. Elle sortit tout les contenant qu’elle pouvait trouver et de l’eau. Elle bu une gorgée et en proposa aux autres, ça avait pas un super goût depuis le temps, mais ça avait été potable à une époque. Puis elle remplit tous les récipients, soit deux petites bassines et quelques autre beicher. Puis elle parti chercher de l’engrais et des papiers d'emballage.

Elle avait envie de trois trucs : Faire exploser des métaux liquides, puisqu’elle avait vu qu’il y avait du sodium et du potassium dans les armoire, et qu’au contact de l’eau, ça pouvait faire de jolis dégâts. Faire des petites bombes avec de l’engrais. Et enfin, faire de la nitroglycérine.
Elle rempli le dernier sceau de soude puis y fit glisser deux pains de savons qui traînaient au bord d’un évier. Pendant que le savon était doucement en train de se dissoudre dans la soude, Niomi sorti des flacons contenant des billes de sodium et de potassium et les posa non loin des contenants avec de l’eau.
Elle reprit sa respiration pour se calmer un peu, l’excitation la faisant bouger dans tous les sens depuis quelques minutes, elle n’avait plus trouver une seconde pour réfléchir. Cody semblait plutôt occupé par ses projet, et elle se tourna vers Terry qui avait l’air de s’interroger su ce qu’elle faisait.

- Tu veux faire avec moi ? Je t’apprends si tu veux.

De la main elle lui fit signe de la rejoindre et elle lui montra. Elle étala un grand morceau de papier au sol et le plia en deux. Elle y plaça un poignée d’engrais, et une boulette de papier. Elle fit couler quelques gouttes d’acide sur le bout de papier qui ne touchait pas l’engrais puis emballa le tout. Cela ressemblait à un gros médicament de la taille de sa main, moitié jaune (de l’engrais) et moitié blanc. Elle se dirigea vers la vanne du plan de travail qui faisait encore du feu, et alluma la petite bombe, puis se précipita hors du labo la bombe en main pour la jetter un peu plus loin. Elle balança l’objet par la porte dont ils venaient, et quelques secondes plus tard on entendit une petite explosion. C’était pas grand chose, a peine plus fort qu’un pétard, mais ça explosait, et ça, c’était cool.

- A ton tour maintenant !

Elle sourit à Terry avant de retourner à sa glycérine. Elle vidait le fond d’une bouteille d’acide dans son sceau de soude et de savon lorsqu’elle entendit du grabuge dehors. Les parois fines des murs faisaient qu’on entendait pas mal ce qu’il se passait, et la, il se passait un truc. Les zombies qui s’était regroupé dans la zone depuis la veille avaient l’air de vouloir se regrouper de nouveau. Ils font un after. C’était peut être a cause de la bombe-pétard qu’elle avait fait exploser quelques secondes plus tôt, mais peut importe la cause, il y en vais plein dehors qui commençaient à taper des points et des griffes sur les paroies de l'entrepôt. En soi, Niomi s’en fichait. Elle était dedans, eux dehors, et a part si ils avaient l’intelligence de passer par dessous la porte du hangar plus loin, il n’y avait pas de risques immédiats. Elle regarda quand même s’il y avait une issue à ce bâtiment et il y avait bien une petite porte de secours. On va faire du bruit dans le hangar comme ça ils iront la bas et nous on sortira pas la petite porte pendant que tout explosera. Niomi reviens vers Terry et fabriqua deux petites bombes qu’elle alluma et lança de nouveau dans le hangar, le plus loin possible. Paf. Paf.

- On fait quoi ? Y’a du monde dehors, vous avez entendu ? On les fait sauter ?

En vrai, elle était trop fière d’avoir fait tout ça, et elle avait trop hâte de voir les choses exploser. Mais c’était pas vraiment grâce à elle, ils avaient juste eu de la chance de tomber sur un labo pas piller, et ils ramèneraient rien de tout ça avec eux. Ce qui se passait ici resterait ici et maintenant. Une explosion ça durait quelques instant puis plus rien, juste les conséquences et le souvenir, et c’était finit. A chaque fois c’était unique, à chaque fois c’était différent. Mais c’était toujours bien. Surtout quand on ressent l’onde de choc. Elle aurait tout donner pour que Reese soit encore la à frissonner à ses côtés quand passerait l’onde de choc.. J’ai de la nitroglycérine liquide, deux bombes a potassium et deux au sodium, plus les petites. J’espère que ça fera péter quelques bouffeurs quand même. Elle surveillait d’un œil les sceau, sans trop attendre un quelconque signe des autres, retourna dans le hangar pour voir un peu ce qu’avaient fait les bombinettes.

Il y avait une odeur plutôt forte qui venait de l’engrais sûrement, mais pas beaucoup de marques de destruction. Le souffle de l’explosion avait juste pousser les quelques cartons, ou fait tomber des boites, mais rien n’avait brûlé, ou n’avait été complètement détruit. Par contre, les zombies s'amassaient devant la grande porte du hangar, et cela inquiétait un peu Niomi, parce qu’il y en avait qui commençaient à ramper dehors. Elle avait bien envie de les faire rentrer et de faire de ce hangar plein de zombies un feu d’artifice. De superbes explosions utiles, elle aimait l’idée. Mais pour que beaucoup de bestiole rentrent, il fallait faire sauter la porte, encore bloquée par le mécanisme. Parce que pour l’instant le hangar était encore safe. De toute façon, on va pas rester la en attendant qu’ils rentrent tous. Il fallait bien faire quelque chose. A ses questionnements a peu près intelligents, Niomi eu une super réponse stupide. Superbe parce qu’elle lui plaisait beaucoup, et stupide parce que.. La plupart de ses idées étaient trop risquées pour ne pas être stupides. Une des deux bassines et quelques billes de potassium plus tard, Niomi s'apprêtait à faire sauter la porte. Et peut être même une partie du mur du coup. Mais avant la porte, il faudrait s’occuper de miner un peu la salle. Elle commença donc à placer ses bombes à eau, contente d’avoir pu laisser à Cody les bonbonnes de gaz.

Les contenants placés a peu près répartis dans le hangar, elle regarda une dernière petite fois son travail. Elle n’attendait pas forcément de réaction, mais elle était bien contente de son travail.

- Euh.. Du coup faudra vraiment pas rester la, d’accord ? La porte va sauter, les zombies vont venir, puis dans les deux minutes qui vont suivre, les bombes au sodium vont péter aussi, en chaine, jusqu’à la nitro qui va surement remuer un peu les taules de c’machin.

Elle désigna du doigt le toit du hangar, et s’apprêta à ouvrir la grande porte à coup de bombe au potassium, attendant seulement une réaction de la part de ses collègues, parce qu’il faudrait courir vite. Bien bien vite.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 710
Points : 1593
Date d'inscription : 07/07/2015
Age du Personnage : 26
Résidence du Personnage : Offsprings
Emploi du Personnage : Garagiste/Chasseur

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Niomi invita Terry à s'intéresser à ce qu'elle faisait en lui tendant un verre d'eau. Il en versa la moitié sur un bout de tissu propre pour se débarbouiller le visage et les mains, et but le reste.

- Tu veux faire avec moi ? Je t’apprends si tu veux.

Il l'avait regardée faire sans trop comprendre ni trop chercher à le faire. Elle mélangeait des produits. Quels produits, ce que cela pouvait bien faire, cela le dépassait. La physique-chimie c'était pas son truc à l'école d'autant plus que sa binôme passait la plupart du cours pratique à se frotter à lui autant que possible.
Quant elle lui proposa de reproduire son travail, il le fit tant bien que mal, plus par imitation que par un réel processus logique de compréhension de la recette et des ingrédients imployés. Un peu de ci, un peu de ça. Un regard de temps en temps à sa professeur pour vérifier qu'il avait bien retenu la leçon qu'il aura sans doute complètement oubliée dès demain.

- On va faire quoi avec tout ça ?

Il regarda son travail : une bonne dizaine de gros pétards dont elle lui avait fait une démonstration fort impressionnante. Niomi avait de son côté fabriqué d'autres types de bombes, sûrement plus ... explosives ! Et yen aurait besoin, à l'oreille, ça grouillait de zomb' à l'extérieur. Elle les attirerait par le devant pour leur permettre de fuir par l'arrière. Et au passage, envoyer sûrement tout ce beau monde dans le paradis des zomb'.

- On fait quoi ? Y’a du monde dehors, vous avez entendu ? On les fait sauter ?

Yep, il acquiesca de la tête. Faire tout sauter avec tous ceux qui se trouveraient à l'intérieur. Voilà qui mettrait de l'animation. Il l'aida donc à parsemer leurs créations dans le hangar pour un max de dégât et une autre sur la porte de garage pour que la meute s'engouffre à l'intérieur pour la seconde couche pétaradante.
Voilà. Elle était parée à mettre le feu aux poudres. Ca l'excitait et ça se lisait dans ses yeux. Cela la rajeunissait d'un grand coup. Terry se sentait heureux d'avoir pu participer à la mise en place du spectacle de clotûre, qu'elle l'ait convié si naturellement. Se sentait-elle bien avec Terry, ou donnait-elle la même impression à n'importe qui ? Comme s'ils étaient de vieux copains. Peu importe, c'était une bonne copine. Quant à l'autre ...

- CODY !!! On va faire pêter !

Il avait bossé dans son coin, seul, sans partager. Le partage c'est important. Tant pis s'il n'avait pas fini, ils n'allaient pas attendre après lui ...
Terry fit signe à Niomi qu'ils pouvaient démarrer le feu d'artifice. Elle ne se le fit pas répéter une deuxième fois. Un trou béant se fit dans la grande porte, les projetant en arrière malgré la distance de sécurité. Ils s'entre-aidèrent pour se relever. Une poignée de secondes le temps que la poussière se dissipe et ils firent la horde de zomb' se relever pour certains et pénétrer dans le hangar grand ouvert. D'autres bombes suivirent. L'un des pétards de Terry n'explosa pas. Quel ingrédient avait-il oublié, bordel !?
Yavait plus de spectateurs que prévus, repli dans la salle arrière. Terry alla à la sortie de secours et attendit que la meute les suive jusqu'ici. Les voilà qui pointent leur nez. Terry poussa la barre et ouvrit la porte sur l'extérieur, un temps aveuglé par la lumière de cette fin d'après-midi. Dans la cour arrière, il y en avait quelques uns qui rôdaient encore. Mais il leur avait gardé une bombe-pétard, qu'ils puissent profiter eux aussi du spectacle.

- C'est bon pour sortir, Niomi !

C'était l'heure du bouquet final avec Niomi aux commandes. Il sera bientôt temps de fermer les rideaux. Et ensuite ? Cody se méfiait de lui et s'était réciproque. Terry le trouvait trop maladroit, impétueux, irréfléchi, bref dangereux. Quant à Niomi, elle ... avait du charme, dans ses manières, sa façon de faire. Si dans leur fuite ils devaient se séparer, il lui indiquera un point de rendez-vous pour se retrouver. Il le voulait, il le souhaitait.

HRP:
 

_________________________________________________

<< Des créatures de Dieu qui s’étaient endormies en pleurant,
ouvraient les yeux pour pleurer de nouveau. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 144
Points : 1046
Date d'inscription : 21/05/2015
Age du Personnage : 27
Résidence du Personnage : Alentour de Salem
Emploi du Personnage : Aucun
Rumeur : "La folle"

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles: 1
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
4/20  (4/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
C’est le signal ! Terry n’avait eu qu’à hocher la tête pour que la porte saute, et eux avec. L’onde de choc d’une seule des bombes au potassium les avaient poussés au sol alors qu’ils s’empressaient de rejoindre la porte de derrière. Les gémissements recouvrirent rapidement l’écho de l’éxplosion, et comme une foule en délire, les zombies s’engouffrèrent dans l’ouverture que Niomi leur avait gentillement faite. Les trois jeunes gens s’empressèrent de se relever et; Terry devant, coururent vers la sortie.

- C'est bon pour sortir, Niomi !

Jetant un regard à Cody pour être sure qu’il suivait aussi, la petite brune suivit Terry. Avant de sortir, Cody balança ses bonbonnes de gaz améliorées en bombes. Dans les trois secondes qui suivirent, on entendit l’explosion d’une des bonbonnes, puis de deux trois pétards, puis des bombes au sodium. Niomi courait tout droit, un sourire immense sur ses lèvres pincée. Une larme coula sur sa joue, perlant jusque dans son cou et disparaissant dans le tissu de son pull. Si tu pouvais être la.. Niomi ralentit sa course. Elle voulait voir le bouquet final. Il n’y avait pas grand monde autour, ils étaient tous parti vers le hangars, ou avait été explosé par le dernier petard de Terry.

- Les gars attendez ! Pour le plaisir des yeux, un petit bouquet final.

Elle se percha sur la carcasse d’une vieille voiture sans roues et fit face au bâtiment, suivit des garçons. Elle leva une main au dessus de sa tête et claqua des doigt. Une fois. Deux fois. Trois fois.

- Boom..

BOOM !

Niomi explosa de rire et applaudit, sautillant sur ce qui restait de toit dut véhicule. On vit le pan du mur qui soutenait la grande porte s'effondrer sur la horde de zombies, et des flammes sortirent des fenêtre anciennement barricadées. La deuxième bonbonne de Cody avait explosé sur la dernière bombe au sodium, déclenchant par la même la plus grosse bombe au potassium. Le plafond du bâtiment en avait sursauté. Tout était un peu en train de s'effondrer sur les invités VIP qui devaient sûrement beaucoup apprécier le spectacle de la ou ils se trouvaient. Quant à Niomi, elle continuait de rire en se retournant pour continuer sa fuite d’un pas plus tranquille.
Cody aussi avait l’air heureux. C’est la dernière chose que Niomi vit de lui parce qu’il reprit sa route en courant trop vite pour que Niomi ait envie de le suivre. Elle regarda Terry et lui adressa un grand sourire.

- C’était marrant nan ?

Puis en continuant à avancer un peu plus prudemment, elle chercha dans ses yeux la lueur d'émerveillement qu’elle avait éveillé en elle-même. Il avait l’air content. C’est ce qu’elle espérait en tout cas. D’autres zombies rappliquaient d’un peu partout, il était grand temps de partir. Niomi entreprit de rejoindre le point d’eau qu’elle apercevait de la ou elle se trouvait. Elle fit un signe de la main à Terry puis lui désigna la direction du nord Est en lui disant :

- J’vais aller par la-bas, je suis pas allé encore je crois. A bientôt !

Ses petites jambes l'entraînèrent vers l’eau, et elle continua sa course en suivant la rivière vers le nord. Son chemin la porta jusqu’à la grande route ou elle trébucha sur une nouvelle ration périmée. Tiens, des sardines à l’huile cette fois, inhabituel. Elle rangea sa trouvaille puis garda le cap, direction le Nord Est de Salem. Pourquoi ? Comme ça.

hrp:
 

_________________________________________________



Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Messages : 201
Points : 1226
Date d'inscription : 03/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar


RP terminé et validé.
Gain de 10 points d'xp pour les joueurs Terry Mayne et Niomi Weaver et de 5 points pour Cody Pryam.

_________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Mind fuck & compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» 01. Losing your mind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone de Salem :: Salem Nord :: Campagne avoisinante & Brooks-