Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Waidmanns Heil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 147
Points : 1477
Date d'inscription : 24/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : Avec Kelsey, Jennsen et Victor
Emploi du Personnage : Ex Chasseur de Primes

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Le besoin.

Manger, boire, dormir. Les trois besoins auxquels l'on pense directement. Priver un être humain de l'un d'eux pendant quelques jours et il s'affaiblira très vite. Priver l'en suffisamment longtemps et il finira par mourir. Mais bien sûr c'est plus compliqué que ça. Donner à boire de l'alcool à quelqu'un et il se sentira encore plus déshydrater par la suite. Faîtes manger de la nourriture avarié à quelqu'un et il tombera malade ce qui pourra aussi bien le déshydrater, que l'empêcher de dormir ou bien contribuer à vider encore plus son estomac.

Subvenir à ses besoins est compliqué. Avant l'apocalypse il fallait de l'argent. Tout tournait autour du dieu dollars. De l'argent pour boire et manger. De l'argent pour avoir un toit au dessus de sa tête. De l'argent pour se divertir. De l'argent pour se déplacer. De l'argent pour ci et de l'argent pour ça. Les pauvres pouvaient à peine subvenir à leurs besoins primaires. Les riches s'en inventaient de nouveaux tous les jours. C'était vraiment moche. Déjà à l'époque les gens ne valaient pas grand chose. Riley avait pu le constater à plusieurs reprise aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle. Pédophilie, viol, meurtre, racket, torture. Tout cela existait bel et bien avant l'apocalypse et la prétendue justice en place était souvent beaucoup trop douce avec les criminelles. Ouais, le système d'avant était vraiment à gerber quand l'on y pensait bien. Il suffisait d'allumer la télévision pour le voir et pourtant ils n'avaient rien fait. La peur? La fainéantise? Surement un peu des deux quand on pense. Il était aujourd'hui trop tard pour regretter car ce système était tombé. Mais après? Si l'humanité réussissait à renaître? Riley était assez pessimiste là-dessus. La plupart des leaders de ce nouveau monde n'étaient rien de plus que des brutes qui préféraient tuer plutôt que de parlementer. Bienvenue au Moyen-Âge!

Mais ne nous égarons pas trop...

C'est parce que le groupe avait besoin de nourriture qu'il était parti tôt ce mâtin avec Kelsey pour aller chasser. Ils avaient certes de quoi tenir quelques temps mais un coup dur arrive assez vite. Mieux vaut être prudent et se constituer quelques réserves.

Contrairement à la jolie rouquine le chasseur de prime n'avait jamais été très doué pour trouver du gibier. En revanche il était plutôt efficace pour se débarrasser des morts vivants et des pillards un petit peu trop entreprenant. Mieux valait que Kelsey rentre sans une égratignure. Car si la sœur Rahl ne lui avait pas adressé la parole lorsqu'ils étaient partis le regard qu'elle lui avait lancé était très clair. Pour cette expédition, il s'était équipé d'un M16 en plus de sa machette et de son Glock. En effet cette arme était plus adapté à une situation de combat.

Alors qu'il était parti depuis une vingtaine de minutes. Il engagea la conversation tout en gardant un œil sur les quelques Infectés qui déambulaient dans les rues. Ils avaient réussis à ne pas attirer leur attention et c'était très bien pour le moment.


Qui t'as appris à chasser?

Il n'avait jamais été très doué pour débuter les conversations. Mais là ce n'était pas trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Points : 1692
Date d'inscription : 09/05/2015
Age du Personnage : 26
Résidence du Personnage : QG des Offsprings of Freedom.
Emploi du Personnage : Survivante à temps plein.
Rumeur : Pas encore à ma connaissance.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
14 Avril 2017

Le temps semblait filer à toute allure.. Déjà presque deux semaines que nous étions installés dans notre petit Safepoint rien qu'à nous. Presque deux semaines également que je partageai le quotidien de Jennsen, Victor et Riley... Je me sentais proche des jumeaux Rahl, à vrai dire je crois que je les adorais. Ils étaient parfaitement différents l'un de l'autre mais se complétaient, et j'appréciai autant la compagnie souvent silencieuse de Jenn, que celle ponctuée d'un tas de discussions diverses et variées de Victor. Je me sentais extrêmement chanceuse d'être tombée sur eux à la Marion County Jail.. Et si j'arrivai à mettre des mots sur les relations que j'entretenais avec ces deux là, ça n'était pas vraiment la même chose pour Riley. En réalité, je n'avais pas beaucoup discuté avec lui depuis que nous étions installés.. Ce n'était pas que je ne voulais pas faire sa connaissance, au contraire, mais ni lui ni moi n'avions encore véritablement engagé une conversation qui aurait pu mener à ce genre d'échanges.

J'espérai que la situation évoluerait un peu aujourd'hui. En effet, nous avions été plutôt chanceux et bien payés de notre prise de risque lorsque nous avions décidé de déloger les précédents locataires de notre petit habitat... mais nos ressources allaient bientôt commencer à manquer, enfin, disons que nous avions bien mangé ! Alors que l'on discutait tous les quatre sur ce qu'on devait faire, je m'étais proposée pour aller chasser... Mes trois compagnons s'étaient retournés vers moi avec un air étonné, et après quelques tergiversions, il fut conclut que Riley m'accompagnerait dans cette tache. Nous marchions désormais depuis une vingtaine de minute en direction d'un petit étang entouré d'une épaisse zone de forêt que nous avions repéré sur une carte à moitié déchirée. De l'eau, de la verdure, de quoi attirer pas mal d'animaux sauvages. De plus, les zombies évoluaient plus difficilement et plus bruyamment dans les zones escarpées forestières, nous serions donc à peu près sûr de voir venir à l'avance les possibles dangers auxquels nous nous exposions.

Pensive, j'espérai tomber sur de petits animaux. Déjà parce qu'ils étaient plus facile à chasser et abattre – selon la distance mon neuf millimètre ferait l'affaire avec son silencieux – et surtout parce qu'ils étaient plus faciles à transporter. Je n'avais pas envie de devoir me retrouver à découper un cerf en morceaux et en laisser la moitié derrière parce que mon coup de fusil aurait attiré tous les zombies du coin... Alors que j'apercevais au loin la zone boisée qui s'était visiblement étendue durant les six ans d'épidémie, Riley brisa le silence dans lequel nous étions emmurés... pour me demander qui m'avait appris à chasser. Un léger sourire prit place sur mes lèvres, sa question était pertinente. C'est vrai que quand on me voyait, je n'avais rien du prototype du parfait survivaliste, capable de s'adapter et survivre à tout, de partir en expédition pour ramener du gibier.. ce genre de choses. Et pourtant.

« J'ai passé cinq années à errer avec mon frère. Au départ on essayait de rejoindre des villes qu'on espérait non touchées par l'épidémie, mais rapidement on s'est rabattus sur les zones forestières. Il m'a montré tout ce qu'il savait, pour le reste je l'ai appris durant toutes les longues journées et nuits de chasse que j'ai passé en sa compagnie. » Secouant légèrement la tête, je poussais un léger soupir. Il me manquait. « Ca fait deux ans qu'il a disparu... Je ne sais pas ce qui lui est arrivé. J'essaye de garder espoir, de me dire qu'il est quelque part, en bonne santé... » Fronçant les sourcils, je me tus. Je recommençais à me lamenter. Nous étions presque arrivés à la forêt, la chasse serait bientôt ouverte.

_________________________________________________



« It's the end of the world as we know it...
And I'm not afraid, 'cuz you're with me. »

If you hold my hand, promise me to never let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 147
Points : 1477
Date d'inscription : 24/05/2015
Age du Personnage : 31
Résidence du Personnage : Avec Kelsey, Jennsen et Victor
Emploi du Personnage : Ex Chasseur de Primes

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Il écouta sans dire un mot. Il était de toute évidence peu probable qu'elle retrouve son frère un jour. Soit il était mort. Soit il était à plusieurs  dizaines de kilomètres de Salem auquel cas il était peu probable qu'ils se retrouvent un jour. Mais malgré cela elle semblait espérer de pouvoir le serrer dans ses bras de nouveau. C'était touchant. Terriblement naïf mais touchant quand même. Le chasseur de prime offrit son plus beau sourire à la jeune femme.

J'espère vraiment que tu retrouveras ton frère.

Il s'arrêta quelques instants de parler pour réfléchir. Si il voulait gagner la confiance de la jeune femme il allait devoir se confier et dévoiler quelques secrets. Il enserra sa prise sur son M16. Puis il commença à parler.

Je n'ai jamais vraiment été très famille. Mes parents biologiques étaient des drogués. J'ai eut la chance d'être placé dans une famille d'accueil mais jamais je n'ai vraiment pu les aimer comme des parents. Je les respectais beaucoup. Monsieur et Madame Flagg étaient des gens très respectables qui; contrairement à mes vrais parents, ont toujours tous fait pour que je réussisse dans la vie.

Il s'arrête un moment de parler puis il reprend toujours avec le sourire.

Mais tu vois maintenant je ne sais pas ce que je donnerais pour serrer mes parents adoptifs dans mes bras.

C'était faux. Il se fichait de retrouver Monsieur et Madame Flagg. Mais un petit mensonge pour paraître plus humain était toujours le bienvenu. Après tout il n'était pas concevable de raconter la vraie histoire de Riley Flagg. D'ailleurs ce n'était pas si mal qu'ils ne lui aient jamais demandé comment il avait survécu jusqu'ici. Parce que ça donnerait quelque chose du genre: « J'ai laissé les autres prendre les balles à ma place et je les ai abandonné quand les aider devenait trop risques, parfois je les ais voler d'ailleurs. »

Toute histoire n'est pas des plus glorieuse à raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Let me see your Destiny »
Messages : 488
Points : 1863
Date d'inscription : 03/05/2015
avatar
En l'absence de deux de ses participants, et à la demande de la dernière joueuse présente, je clos ce RP. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez le rouvrir à votre retour, merci de m'envoyer un message afin d'en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zombie-apocalypse.forumactif.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Waidmanns Heil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heil tous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Zone de Salem :: Centre-ville-