Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Daniel Dubois, The WoodCutter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 53
Points : 977
Date d'inscription : 12/05/2015

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
Thème musical



Daniel Dubois

aka Tyler Labine


Date et lieu de naissance : 21 mai 1980,Rouyn-Noranda, au Québec

Métier pré-apocalypse : Écrire ici

Caractéristiques physiques et mentales
- Force : Niveau 8
- Endurance : Niveau 7
- Vitesse : Niveau 1
- Agilité : Niveau 1
- Immunité : Niveau 7
- Volonté : Niveau 7
- Réflexion : Niveau 4
- Charisme : Niveau 0


Rappel : 30 niveaux à répartir sur l'ensemble des caractéristiques.


Description physique

À ce que je vois mon chummy, tu veux que je te parle de mon beau body? Ben c’est simple mon chum et je vais tout te dire. Je suis un grand blond aux yeux bleus d’origine suédoise… (Daniel fut pris d’un grand rire et après quelques instants il se clama.) Ouvre les yeux et tu vas me voir je suis assis sur la grosse roche devant toé. (Le bûcheron lève les bras pour attirer l’attention de l’homme appuyé sur l’arbre en avant de lui. Ce dernier bouge la tête et le québécois est satisfait.) Good! Bon pour starter, je peux te dire que je fais 6 pieds et que je pèse dans les 240 livres.  Tu n’as pas l’air de catcher. (Daniel fait une face avec les lèvres pincées) Tu dois être en mesure métrique. Quelle mesure de marde. D’accord comme je t’aime bien, je vais m’efforcer de le convertir. (Le bûcheron prend un instant pour faire les calculs.) Ben ça doit faire à peu près le 1 mètre 80 et dans les 110 kilos. Oui je sais je suis big et que je ne sais pas comment j’ai fait pour la garder ma bedaine. Peut-être à cause de ma recette d’alcool que je fais maison? Je n’en sais foutrement rien, mais en dessous de toute cette graisse, je peux te confirmer qu’il y a des muscles habitués à travailler très fort. Tu sais que je suis bûcheron? (Daniel désigne la lourde hache et la tronçonneuse près de lui.) Donc, je suis assez fort je t’en passe un papier. Et ces dernières années je coupe autant du bois que du zombie, alors ça me tient en shape.  J’ai le visage rond comme la lune et les poils de la face sont bruns avec des spots de gris.  Aussi j’ai fais de la lutte de sous-sol d’église et de la boxe pour le fun. Disons que je suis dans la moyenne faible des standards de beauté d’avant apocalypse. (Petit rire) Bon la seule chose que les femmes aiment bien de mon visage, on parle juste de ma face et pas de mon Daniel junior hein (clin d’œil), ce sont mes yeux. Deux yeux bleu foncé comme ceux d’un lac ben profond. Aussi, à force de faire du close avec des morts-vivants et de travailler avec une hache, j’ai récolté quelques coupures et morsures icitte et là. Surtout sur mes bras.  J’adore les salopettes en jeans et les chemises à carreaux. Et je ne vais jamais laisser tomber mes vieilles casquettes. (Le bucheron fait non de la tête.) Et pour tout te dire, un soir ou l’alcool coulait à flot, je me suis faire un tatouage sur mon bras droit. À l’intérieur de mon biceps et il est crissement cute! Tiens regarde. (http://iroltha.com/wp-content/uploads/chainsaw.jpg ) Bon excuse-moé, mais je dois aller pisser un coup. Ne bouge pas chummy. (Daniel se lève et fait le tour d’un arbre pour vider sa vessie surchargée)





Description psychologique

(Daniel revient après quelques instants et s’assit de nouveau sur la grosse roche. Il ouvre sa boîte à lunch et il en pige un pot mason. Il prend une gorgée du liquide translucide et fais une grimace en refermant le pot.) Yeah. Ça décape les sinus et ça brule les poils de pieds mon truc maison. Je t’en offrirais bien une shot, mais tu as l’air bâtie sur un frame de chat. Pendant que je buvais mon rince gorge, tu voulais que je te jase de mes émotions et de ce que je suis vraiment? (Le bucheron regarde autour de lui.) On est dans une putain réunion des A.A. putain de Bon Dieu? (Nouveau rire gras de Daniel.) Tu me fais confiance mon vieux. Je sais que tu ne vas aller jaser de tout ça à toute la gang tout à l’heure. (Le bucheron passa sa main dans sa barbe fournie et lâche un rot.) Ouf il est chaud celui-là! Bon je suis quelqu’un de très généreux. Toujours disponible pour filer un coup de main à mes chummy dans la marde.  Quitte à me mettre dans la même fosse septique.  Je ne te dis pas le nombre que ça s’est produit ces dernières années. Pour tout te dire, j’ai une petite sœur et je suis un brin protecteur avec elle. (Nouveau rire de la part du bucheron.) Je sais qu’elle peut foutre une dégelée à des types qui lui tournent autour, mais je suis son gros protecteur comme je l’ai juré sur le lit de mort de ma mère.  Quand je suis nerveux, je suis plus maladroit qu’ordinaire et je fais des blagues foireuses pour essayer de me calmer. Ça ne marche pas trop je t’en passe un papier. Je suis un gros curieux, tout m’intéresse et tout m’amuse. Mais j’ai une putain de nervosité  et qui s'exprime par le besoin de toujours me promener un peu partout. Comme le dit ma sister, je suis attiré par l'aventure et cela peut provoquer un itinéraire un peu anarchique. Elle est wise la sœurette.  Mais aussi mon activité est inégale, ça dépend surtout de ma motivation. J’oscille entre hyperactivité, laisser-aller et paresse. Ben quoi je suis un homme et des fois ça me tente pas vraiment sacrament !





Compétences de survie

₪ LE TIR

- Armes de poing : Niveau 1
- Armes d'épaule : Niveau 0
- Armes de trait et de jet : Niveau 6
- Fusil de précision : Niveau 0

₪ LE CORPS-A-CORPS

- Combat à mains nues : Niveau 7
- Armes courtes : Niveau 4
- Armes à une main : Niveau 6
- Armes à deux mains : Niveau 7

₪ LA PRÉDATION

- Cueillette, chasse & pêche : Niveau 0
- Fabrication de pièges : Niveau 6
- Traque : Niveau 0
- Camouflage : Niveau 1
₪ L'EXPLORATION

- Escalade : Niveau 4
- Reconnaissance : Niveau 0
- Exploration rurale : Niveau 0
- Exploration urbaine : Niveau 0



Rappel des niveaux à répartir : 20 niveaux en compétences de survie, 25 niveaux en compétences techniques et 25 niveaux de compétences à répartir librement entre survie et technique.






Compétences techniques

₪ AGRICULTURE NTR

- Elevage : Niveau 0
- Plantations céréalières : Niveau 0
- Plantations fruitières : Niveau 0
- Plantations maraîchères : Niveau 0

₪ ARTISANAT NTR

- Métallurgie : Niveau 0
- Maçonnerie : Niveau 0
- Menuiserie : Niveau 4
- Charpente : Niveau 4

₪ ELECTRONIQUE & INFORMATIQUE FBL

- Electronique : Niveau 0
- Électrotechnique : Niveau 0
- Informatique : Niveau 0
- Programmation : Niveau 0

₪ EXPLOSIFS SPE

- Bombes artisanales : Niveau 3
- Explosifs plastiques : Niveau 0
- Engins incendiaires : Niveau 3
- Grenades et lanceurs : Niveau 0

₪ MÉCANIQUE SPE

- Mécanique auto & moto : Niveau 6
- Mécanique PL et engins : Niveau 6
- Mécanique Aéronautique : Niveau 0
- Carrosserie : Niveau 6

₪ MÉDECINE FBL

- Chirurgie : Niveau 2
- Pharmacologie : Niveau 0
- Psychologie : Niveau 0
- Médecine : Niveau 2

₪ PHYSIQUE & CHIMIE FBL

- Electricité : Niveau 0
- Optique : Niveau 0
- Chimie/Biochimie : Niveau 0
- Géologie : Niveau 0

₪ PILOTAGE NTR

- Deux-roues : Niveau 0
- Automobile : Niveau 1
- Poids lourds et engins : Niveau 1
- Hélicoptère : Niveau 0


Rappel : N'oubliez pas de préciser quelles sont vos domaines de spécialités (SPE), neutres (NTR) et faibles (FBL) à côté du nom du domaine.
Rappel des niveaux à répartir : 20 niveaux en compétences de survie, 25 niveaux en compétences techniques et 25 niveaux de compétences à répartir librement entre survie et technique.




Histoire pré-apocalyptique

Rédigez ici l'histoire de votre personnage depuis sa naissance jusqu'aux premiers jours de l'infection. (Le bucheron sort de sa boite à lunch une canne de fayots et l’ouvre avec un ouvre-boite.) Tu en veux chummy ? (Le type adossé à l’arbre fait non de la tête) Tu ne sais pas ce que tu manques vieux. Si j’ai bien compris ce que tu viens de me dire, tu veux savoir pourquoi un Québécois est rendu dans la forêt d’Edgewood pour bucher du bois ? (Nouveau rire gras de Daniel et une coulisse de sauce coulent de sa bouche vers son menton. Il s‘essuie en passant son avant-bras dessus son dégât.) Bon d’accord mais tu dois rester là et accote-toi bien, car ça va prendre un p’tit bout. (Daniel finit en vitesse sa canne de bean et lâche un rot de sastifaction.)
Pour tout te dire, je n’étais jamais venu aux États-Unis. Il fallait ben une shit comme il s’est passé pour me persuader de venir icitte.  Je viens de Rouyn-Noranda, au Québec. Et je suis la cinquième génération de bucheron de ma famille.  Alors comme tu vois, la génétique fonctionne, car je suis bâti pour ce travail. J’ai une ti-sœur, un vrai garçon manqué, mais qui fait tourner les têtes avec son body. Je dois souvent casser des gueules pour la protéger. Je n’ai pas été super doué à l’école et j’ai foutu le camp à mon secondaire 3. Plus capable de tout ça et je m’en balançais un peu de savoir que le Canada a déjà été une colonie des Anglais avec leur reine.  Je ne voulais qu’aller dans le bois et le couper ! Mon père était mort d’un infarctus et ma mère travaillait dans un restaurant pour payer la bouffe sur la table et je voulais contribuer.  Donc le pognon que je ne buvais pas au bar, je l’envoyais à la maison pour aider ma sœur et ma mère. Ma mère mourut une couple d’années plus tard et je lui ai promis sur son lit de mort que j’allais protéger ma petite sœur. Et depuis ce temps, je la suis partout et elle me suit partout. Même quand le travail est venu à manquer dans notre patelin, elle m’a suivi juste en Colombie-Britannique pour ma nouvelle job. Elle s’est arrangée pour être cuisinière, infirmière et cuisinière au camp de bucheron.  J’aurai bien aimé qu’elle soit plus instruite, mais elle m’a toujours dit de me la fermer sur ça et qu’elle doit rester avec moi, car je suis sa dernière famille.

J’avais même mon stock pour faire mon alcool de contrebande dans ce bois là. Je faisais un supplément de cash et  aussi j’avais ma boisson au cas où la bière manquerait un soir.
Quand tout ce foutoir est arrivé, nous nous croyons ben à l’abri dans notre camp au milieu du trou du cul du monde.  Plusieurs chummy sont partis voir leur famille et il  ne restait que moi, ma sister et une douzaine de gus pour faire tourner le camp. Bientôt les premiers connards de zombies sont arrivés. Ma sœur les tirait comme des lapins avec sa carabine 22 et moi je buchais dans le tas avec autant d’entrain que c’était des érables. Mais des gus furent mordus et ils se transformèrent en charognes. Un de mes meilleurs chums m’a pogné par surprise et m’a mordu le mollet.  Les quatre gus qui restaient voulaient faire ma fête, mais ma sœurette à clamer les cons avec sa carabine et elle leur a dit que si je me transforme, qu’elle allait se charger de me faire sauter la caboche.  J’ai chié ma vie pendant vingt-quatre heures. J’étais enfermer dans une roulotte et ma sister venait prendre des nouvelles.  Mais les autres s’étaient transformés en peu de temps et sans le savoir, j’ai des putains de bons anticorps. Ça doit être tout l’alcool que j’ai calé dans ma vie. On est resté environ trois ans dans le camp. On perdait des gars et des survivants arrivaient des fois.  Ma sœur et moi on faisait des sorti pour aller chercher de la bouffe et des médocs pour le groupe et de la bière pour moi. (Daniel regarde son interlocuteur)  Ben quoi ça donne soif envoyer sa hache dans la tête des zombies et de courir dans un tas de cadavres avec une chainsaw ! On a fait une palissade comme les Romains dans les bd d’Astérix.  Et j’étais souvent demander d’aller me battre pour hacher du cadavre, car on savait que je ne pouvais pas me transformer en l’un d’eux.

Mais bientôt le camp de bucheron tomba, car les zombies étaient attirés sur nous comme des mouches à marde sur un gros tas de caca. Ma sœur avait préparé le truck et j’avais embarqué mon vieux quatre-roues. On avait même une remorque pour l’essence.  Quand nous sommes parties, c’était chacun pour soi. Et nous avons roulé comme des cons, car on ne savait pas où aller. En chemin on a pris un pouceux qui allait vers Safepoint. Une ville fortifiée aux états.  Mais c’était un putain de chieur et il bossait pour un groupe de pirates de la route comme dans Mad Max. Nous avons été poursuivis et quand le gus a pointé un pistolet sur ma sœur, j’ai vu rouge. J’ai pogné le bras, mordit dedans pour lui faire lâcher son gun et je l’ai balancé par la porte du helper. Il ne faut jamais faire chier ma sœur quand je suis dans le coin. Compris chummy ? (Daniel regarde et sourit quand le type hoche la tête.)  Aussi quand on a des troncs trop durs à enlever, on utilise de la dynamite. Et j’adore les trucs qui pètent dans tout les sens. Alors, j’ai commencé à lancer des bâtons en arrière de nous.  Très marrant de voir leur camion qui a roulé sur un de mes pétards. On aurait cru à Hollywood! Nous sommes réfugiés près de la ville, car ma sœur avait un mauvais feeling des gus à l’intérieur.  Nous avons survécu dans les bois et ma sœur m’a même fait un alambic pour distiller mon alcool ! On va bien des fois à la ville pour aller chercher des trucs. J’ai même découvert une place qui vend de la bière. Le Red. Ça me coute une beurrée à chaque fois, mais que veux-tu, il faut bien se fendre la gueule pendant que l’on peut encore ! (Daniel se lève alors de son rocher et saisit sa hache. Il s’avance vers l’homme adossé à l’arbre. ) Tu as été bien sympa de m’écouter, mais je dois aller bosser, car Staton va encore faire la gueule si je n’atteins pas mon quota aujourd’hui.  (Le bucheron lève sa hache et la plante dans la tête du zombie qui était empalé sur une branche de l’arbre. Daniel essuie la lame de sa hache sur les vêtements moisis du mort-vivant et rigole un coup.) Si on m’avait vu te jaser, on aurait cru que j’étais fou et ready  pour la camisole. Mais c’est le fun de ne pas se faire couper dans ses phrases. Tu devais être un bon buddy quand tu respirais encore. (Daniel enlève le corps au crâne fendu et le pousse en bas de la petite colline avec son pied. Ensuite il commence à planter sa hache dans le tronc de l’arbre.)



Périple de l'apocalypse


Tout en buchant mon troc gros comme ma bedaine, je sacre dans ma barbe et je repense à toute la marde qui s'est passé. Ostie me faire arrêter par des criss de vers de terres, la ville qui pête, je perds ma sister, je me fais des chummy du Québec. Ensuite pour faire ça simple, on a dodger une viarge de tornade, battu des zombies dans une cave itou. Ça j'ai ben aimer. Faire une marche avec une horde de puants au cul. Je me sentais dans la peau d'un chinetok devant une ruelle remplis de chats. Un peu plus et je me ruais dans le tas. Je me suis fait mordre le cul solide quand j'ai aider a girl et son child. Caleb et Dave ont été très smart avec moé et Caleb, même si il le cache ben, m'aime ben. On est arriver à Salem et on a rencontrer un cowboy et une actrice de Batman. J'ai enfin vu mon beau pays et mes ciboires de forêt si cute! On a clearer la ville de ma gang de mes nouveaux chummy et j'ai été à Vanconver rejoindre Estelle. Mais nothing. Alors je suis revenu à salem et je suis retomber dessus ma sister. On a rester avec des  people qui checkaient pour des vieux livres. Colisse comme si manger un livre va servir à quelque chose. Bout de viarge ils sont fous ces Américains. Il y avait juste une rouquine qui savait me faire plaisirs en me donnant à boire , un cowboy, un vilain pas beau et une criss de babe hot qui avait l'air d'avoir une tête sur les épaules. Mais la babe était le gus qui a jouer la face sur le grill de BBQ. Pas rave j'avais un alambic et je tankais quand je voulais.

Mais ostie des pas de graines sont venu nous crisser une volée et je me suis retrouver en prison. Good times quand même les gus s'essayaient de me foutre des raclés, mais c'est moé qui en donnait. On a pu crisser notre camp et maintenant je ne lâche plus ma sister des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Daniel Dubois, The WoodCutter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Daniel Edouard, boxe ayisyen, chanpyon WBA pwa mwayen latin/ameriken
» Invitation au voyage (Daniel)
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Hors Jeu :: Registre des Survivants :: Espace Personnel :: Estelle Dubois-