Life is but a journey, an ephemeral and fragile one. Now it simply became bloody as well...
Jericho est de retour, et ses sbires ont remis en marche l’entreprise d’esclavagisme qu’ils semblaient avoir mis en veilleuse depuis quelques mois. N’importe quel survivant est une cible potentielle pour le regroupement de pillards et Dieu seul sait ce qui arrive alors aux pauvres âmes qui en sont les victimes… Le seul espoir des survivants de la ville s’incarne dans le maître d’orchestre de la seule victoire que les rescapés de Salem ont arraché à Jericho, Azad Kamrane. C’est-à-dire, l’homme derrière la chute de la Marion et qui a dans le même temps remis en liberté les esclaves que les Raiders avaient si durement rassemblés à l’intérieur des murs de la prison. L’Iranien a poursuivi les préparations de la lutte à venir, mais au-delà des questions concrètes qu’il lui faut considérer, plusieurs interrogations restent sans réponse. Qui sont-ils réellement? Que veulent-ils? Où sont-ils? Que font-ils de leurs victimes? Combien de personnes suivent Jericho? Autant d’inquiétudes auxquelles le leader des Offsprings devra très rapidement trouver des réponses…
CharteContexteFonctionnalitésBazarEspace PersonnelScénarios
A savoir
# Un event important est actuellement en cours ! N'hésitez pas à suivre son déroulement ici → An unreachable, yet invaluable prize...
#
Contexte
De l'humanité il ne reste presque plus rien. Derniers survivants face à la menace zombie, vous avez combattu la peur, la maladie et la misère. Six années se sont écoulées, combien de jours tiendrez-vous encore ? Nous sommes en 2017 et le monde a été plongé dans le chaos suite à une catastrophe biologique. Que vous veniez de Central City ou de contrées plus éloignées, votre course effrénée pour la survie vous a mené jusqu'à Salem, dans l'Oregon. L’accalmie qui régnait dans les derniers mois s’est terminé dans le sang et la douleur avec le retour des Raiders qui sont sortis de l’ombre dans laquelle ils se trouvaient. Ils ont depuis repris leur entreprise sombre, et tout être humain encore dans les environs, homme, femme et enfant sont à risque d’être faits prisonniers comme ils l’ont fait lors de leur arrivée en mars. Dans ce monde totalement changé, le danger rôde à chaque instant, et l’avenir de tous ceux se trouvant dans Salem est voilé d’une incertitude qui n’est pas près de se lever. Face à un tel raz-de-marée de sauvagerie, la survie de tous dépendra des actions individuelles de chacun... Et vous, qu'attendez vous pour nous rejoindre ?
Remerciements
Nous tenions à remercier le forum Never-Utopia grâce à qui le forum peut aujourd'hui connaître un renouveau. Un merci aussi à nos joueurs pour leur patience et leur soutien après tout ce temps. ZA n'est pas encore parfait, mais grâce à vous il vit. Un merci également aux administrateurs qui donnent de leur temps et ne cessent d'essayer d'améliorer le forum et le confort des joueurs...

Longue vie à ZA, et que la passion de l'écriture continue de nous lier, tous ensemble, dans cet univers.
Zombie Apocalypse
Saison 5 : A Battle for Freedom

Partagez | 
 

 Les jours post-évasion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 60
Points : 1375
Date d'inscription : 06/05/2015
Age du Personnage : 22
Emploi du Personnage : Charpentier
Rumeur : S'est évadé de prison et s'est fait chopper à nouveau tel un Dalton.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
2 avril 2017.

Ce RP racontera les jours de survie de Sebastian entre son évasion et la découverte de son Safepoint.
Je posterai en plusieurs fois histoire que les MJs aient une marge de manœuvre Wink.
Enjoy it !



Finalement, Sebastian décida de rester proche de Salem, en espérant trouver James dans les ruines de la ville : le flic était un citadin et il avait dû rester dans les parages. Le charpentier ignorait dans quel état il le retrouverait, mais son compagnon de route avait de la ressource et ils s’étaient séparés armés donc il n’avait pas trop de doutes sur le fait que le policier de New-York puisse se débrouiller. Il se leva vers neuf heures avec une douleur assez fulgurante dans le poignet, il essaya de tester sa main mais il souffrait trop et estima qu’il était plus sain de ne pas l’utiliser avant une petite semaine pour que ça ait le temps de refroidir.
Il quitta le bâtiment vers dix heures du matin et reprit la route, il faisait un peu frais quand même malgré le mois de juin, et il aurait apprécié avoir un pull en plus de son T-shirt, mais il était déjà content de s’être sapé autrement que comme un Dalton, enfin c’était peut-être une tenue qui lui convenait puisqu’il s’était quand même fait chopper comme une loque deux fois par les gardiens. Le fait que la Marion soit tombée était vraiment appréciable, mais il avait entendu dire par les anciens de la prison que beaucoup de camps de survivants avaient étés rasés et le nombre de free-lance avait été divisé par un quotient énorme, il avait donc guère d’espoirs de trouver une dizaine de survivants facilement.

La survie seul était quelque chose qu’il estimait faisable malgré la précarité de sa situation sur le plan physique, en revanche après tout ce qu’il avait vécu en prison, il aurait apprécié une aide psychologique, ou au moins une présence autre que les types tout gris qui le suivaient parfois en lâchant des râles caractéristiques des morts-vivants.
Il marchait depuis déjà trois heures et le temps s’était réchauffé quand il arriva à proximité de Salem. Il connaissait grosso-modo la disposition de la ville et estima que la contourner par le sud était une bonne solution, il pourrait suivre l’autoroute encore un petit peu avant de passer par la campagne.
En se retournant, il remarqua un zombi qui le suivait, doucement, Sebastian ne marchait pas relativement vite, il préférait prendre son temps et bien se repérer histoire de pouvoir se retrouver mentalement.

Cependant ce zombac qui le suivait le perturbait un peu et il l’attendit une petite minute. Il sorti son tournevis, le détaillant un peu, un objet produit par Falcom qui était une société assez appréciée dans le monde industriel, il était content de l’avoir ce tournevis, il pouvait servir et c’était du solide.
Le mort était un homme d’une cinquantaine d’année avec des vêtements dépareillés et une barbe plutôt longue, probablement un survivant. Sebastian le laissa avancer jusqu’à lui et lui envoya le tournevis dans l’œil droit, le monstre tomba comme une masse. Le charpentier lui retira l’objet de la tête et le fouilla, sans rien y trouver d’intéressant, ses habits étaient trop crades pour être réutilisés et il puait la mort. Par contre Banks remarqua sur ses poignets des traces de ligatures, le pauvre type avait été attaché avant de se faire mordre, quel connard pouvait faire ça à quelqu’un ? Une raison de plus pour presser le pas et c’est ce qu’il fit sur deux kilomètres, puis il fit une pause et observa pendant un long moment ce qu’il se passait devant lui, la campagne c’était son truc et rien ne bougea si ce n’est quelques zombis égarés ça et là.
Il reprit la route en direction du sud-ouest et arriva bientôt sur la route de Fir Tree en plein bois, il repéra une maison et s’y installa pour la nuit, il n’y avait déjà plus rien dedans mais la position était idéale pour survivre un ou deux jours et peut-être trouver à manger, il avait remarqué plusieurs écureuils sur la route, les bois regorgeaient de ressources.
Il poussa une armoire pour obstruer l'escalier qui menait à l'étage et après s'être assuré qu'aucun infecté ne vivait là, il s'allongea sur un lit poussiéreux et s'endormit rapidement, il devait reprendre des forces.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Points : 1375
Date d'inscription : 06/05/2015
Age du Personnage : 22
Emploi du Personnage : Charpentier
Rumeur : S'est évadé de prison et s'est fait chopper à nouveau tel un Dalton.

Gestion du Personnage
Points "6e sens" disponibles:
Nombre de RPs en extérieurs complétés:
20/20  (20/20)
Santé (blessure/maladie):
avatar
3 avril 2017

Au matin le réveil fut des plus compliqués, Sebastian était tellement fatigué qu’il avait dormi comme une masse jusqu’à dix heures avant d’être réveillé par le soleil qui perçait à travers la fenêtre crasseuse. Il se leva tout de même assez rapidement et descendit s’assurer que tout allait bien dans la maison, personne ne s’était introduit et la couche de poussière était intacte, il remarcha dans ses pas, au final l’accès était assez simple car le meuble bloquait les zombis, mais Sebastian passait par-dessus sans souci.
Il se rendit à l’extérieur dans ce qui avait été un jardin très bien entretenu et qui était maintenant à l’abandon, de la mousse avait même recouvert un pant de mur entier de la maison. Un infecté rôdait tout seul devant la porte, Sebastian l’ouvrit et élimina discrètement le zombi avec son tournevis avant de poser le corps au pied du porche, il n’avait rien sur lui et la fouille ne porta pas vraiment ses fruits.

Aujourd’hui, alors que Sebastian savait cette maison sûre, il partit chercher à manger, il avait faim et il avait repéré plusieurs coins propices à la chasse, même s’il ne comptait pas utiliser son fusil ou ses précieuses cartouches pour le moment, il voulait surtout trouvait n’importe quoi de comestible. En cas de problème, il avait toujours sa boite de haricots mais il préférait la conserver aussi longtemps que possible et puis, faut reconnaitre que c’est dégueulasse les haricots, il n’avait pas envie de les manger.
Il passa par-dessus la vieille barrière et se retrouva directement dans le bois, ce qui était assez sympathique. Il remarqua plusieurs rongeurs, mais comment les avoir sans utiliser d’arme ? D’autant qu’il n’allait pas poser des pièges pour deux nuits, ç’aurait été stupide… Donc il se concentra surtout sur la présence ou non de rôdeurs et sur les plantes qu’il croisait. La matinée fut infructueuse et il commença à en avoir mare de chercher sans rien trouver. Heureusement, aucun infecté ne traînait là et il était plutôt au calme.

Puis arriva le moment tant attendu, Sebastian se jeta à terre pour observer des champignons à l’air comestibles, il en cueilla un et le détailla, après avoir fouillé dans sa mémoire, il l’identifia comme comestible et fouilla plus précisément le coin. A la fin il avait comblé le reste de son sac à dos et un bon dîner s’annonçait alors que le soleil commençait à descendre et que la température se rafraichissait. Il décida de retourner dans la même maison, mais fit quand même le tour avant d’entrer, rien n’avait bougé et il ne décela aucune trace de présence. Il établit le même verdict pour l’intérieur. Il déposa ses affaires et se rendit rapidement avec un contenant trouvé dans la cuisine vers une maison voisine qu’il avait remarqué et qui disposait d’un accès à une petite source d’eau, il remplit son contenant et retourna en vitesse à la main.

La séance de cuisine commença, il devait enlever les morceaux de champignons qui n’étaient pas propres à la consommation, ce qui lui prit un certain temps puisqu’il ne pouvait utiliser qu’une seule main, ensuite il les passa à l’eau puis il put enfin les manger.
Ils n’étaient pas mauvais, et il prit du plaisir à déguster le fruit de son labeur.
Une fois cela fait, il retourna à l’étage et passa une deuxième nuit dans la chambre qu’il avait choisi, cette fois pour être sûr il poussa un meuble devant la porte afin de ne pas être surpris ou volé même s’il doutait de pouvoir croiser quelqu’un dans cette campagne. Mais la compagnie des êtres humains commençait à lui manquer.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les jours post-évasion...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombie Apocalypse :: Espace Jeu Libre :: Zone Flash-Back-